Aujourd'hui : Mardi, 25 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Ergenekon: L’enquête révèle la liste de personnes condamnées à mort
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous livre la traduction d'un article en anglais du journal arménien Radiolour parue sur le site de la Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie le 13 janvier 2009.


Turquie : L’enquête sur Ergenekon révèle une liste de personnes condamnées à mort


***

Traduction Gérard Merdjanian - Commentaires du site de la Fédération Euro-Arménienne :

L’énorme pavé jeté dans la mare en 2007 n’en finit pas de faire des vagues. Pour beaucoup, Ergenekon est le bras armé de ‘l’Etat profond’, c’est dire combien les ramifications sont nombreuses et profondes.

L’affaire a commencé en juin 2007 par la découverte d’une cache d’armes, qui a révélé un groupe de crime organisé (Ergenekon) intégré au sein de l’Etat et soutenu par de hauts responsables militaires et civils. Ergenekon se considère comme le défenseur de la République laïque en référence au lieu du mythe de la naissance de la nation turque.

***

Dans le cadre de l’enquête sur l’organisation nationaliste Ergenekon, une liste de personnes à abattre a été révélée il y a trois jours.

La liste comporte des noms de célébrités ainsi que des noms d’Arméniens. Bien qu’elle n’ait pas encore été diffusée, les commentaires vont bon train. Ergenekon avait pour objectif de faire chuter le gouvernement turc.

Qui était dans cette liste noire ? La question a soulevé de sérieux commentaires en Turquie.

L’ancien adjoint du chef de l’Unité des opérations spéciales du Département de la police nationale, Ibrahim Sahin, a déclaré au cours de l’enquête, qu’il avait effectivement recueilli des informations sur les Arméniens, mais qu’il n’avait pas l’intention d’attenter à leur vie. Le rédacteur en chef du quotidien arméno-turc Marmara, Robert Hatechian, a indiqué à "Radiolour" que, selon des informations officieuses, la question fait référence à une Arménienne du nom de Mathilde, appelée Serbil en turc, où il avait été dit qu’une femme arménienne recherchait de l’or et que son identité avait été révélée. Il s’est avéré que la femme en question louait des chambres aux Arméniens nouvellement arrivés en Turquie, a déclaré Sahin.

En outre, il a déclaré avoir reçu une autre directive pour savoir quel type de réunions organisaient les Arméniens de Turquie, tous les mois. Sahin a ajouté qu’il avait été chargé de collecter des informations sur 525 Arméniens.

À la suite des arrestations dans le cadre de l’affaire Ergenekon, il est devenu clair qu’un attentat était aussi prévu envers les quatre intellectuels turcs - initiateurs de la campagne d’excuses aux Arméniens.

Selon certaines informations, le Patriarche arménien de Constantinople, Mgr Mesrop Mutafian faisait également partie de la liste noire. N’oublions pas que, quelques mois après l’assassinat de Hrant Dink il avait reçu des lettres de menace.

Les services de sécurité se sont toujours abstenus de faire connaître la liste des personnes ciblées pour des raisons de sécurité. Selon Rober Hatechian, ces informations seront bientôt précisées.

"Nous devons attendre quelques jours, car la situation actuelle est chaotique en Turquie. Une soixantaine de VIP sont sous protection", a déclaré Hatechian.

Anna Nazarian - Radiolour




Retour à la rubrique


Source/Lien : FEAJD



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org