Aujourd'hui : Mercredi, 19 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
USA/Génocide arménien : la Turquie perd ses alliés au Congrès ?
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Des indications sérieuses laissent à penser qu’Israël et les organisations juives américaines ne désirent plus soutenir le lobbying de la Turquie visant à bloquer le passage d’une résolution sur le génocide arménien au Congrès. Avec la perte du soutien des principales organisations juives américaines, l’élection du Président Obama et les majorités démocrates dans les deux Chambres du Congrès, on s’attend à ce que la Turquie ait de grandes difficultés, dans les mois qui viennent, à bloquer une nouvelle tentative d’adoption de la résolution sur le génocide arménien au Congrès. Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’article de Harut Sassounian publié dans The California Courier daté du 28 janvier 2009.


Les grandes organisations juives américaines pourraient ne plus soutenir la Turquie au Congrès


De Harut Sassounian
Édité par The California Courier
Éditorial de Sassounian du 28 janvier 2008

Des indications sérieuses laissent à penser qu’Israël et les organisations juives américaines ne désirent plus soutenir le lobbying de la Turquie visant à bloquer le passage d’une résolution sur le génocide arménien au Congrès.

La dispute entre les deux alliés stratégiques a débuté avec la dénonciation sévère de l’incursion israélienne à Gaza par le Premier ministre Turc Recep Erdogan qui a également accusé l’État israélien de commettre un crime contre l’humanité. Il a suggéré qu’Israël soit interdit aux Nations Unies alors que des manifestations importantes se déroulaient dans toute la Turquie, avec des banderoles sur lesquelles on lisait : "Gaza sera le tombeau d’Israël" et "Il faut juger Israël pour crimes de guerre." Le Consul général israélien à Istanbul, Mordehai Amihai, a déclaré à Milliyet que le Consulat avait reçu chaque jour des centaines d’emails antisémites pendant les combats à Gaza.

Au départ, les responsables israéliens avaient exprimé leur mécontentement par voie diplomatique. Mais la rhétorique anti-israélienne s’intensifiant, le sous-ministre israélien des Affaires étrangères a prévenu la Turquie que Tel Aviv pourrait se venger en reconnaissant le génocide arménien. La semaine dernière, le Premier ministre israélien Olmert a invité les dirigeants de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne et de la République Tchèque à dîner à Jérusalem après leur sommet qui s’est tenu en Egypte. Il est significatif de noter que le Président de la Turquie, Abdullah Gul, qui a assisté au sommet, a été exclu du dîner.

Les organisations juives américaines qui ont soutenu pendant des années le programme négationniste de la Turquie concernant le génocide arménien, auprès du Congrès américain, ont été grandement révoltées par les condamnations turques à l’encontre d’Israël. Le Comité Juif Américain a envoyé une lettre à Erdogan le 8 janvier pour exprimer sa "grave inquiétude relative aux déclarations officielles" du Premier ministre turc et du Ministère des Affaires étrangères. Le 21 janvier, une seconde lettre a été envoyée à Erdogan, signée cette fois par cinq organisations juives américaines importantes, exprimant leur "profonde préoccupation quant à la vague actuelle de manifestation d’antisémitisme en Turquie."

Dans leur lettre conjointe, le Comité Juif Américain, la Ligue Anti-Diffamation, B'nai B'rith International, la Conférence des Présidents des principales Organisations Juives Américaines, et l’Institut Juif pour les Affaires de Sécurité Nationale se sont plaints des incidents récents "gravement outrageants" : "Les protestataires assiégeant le Consulat israélien d’Istanbul ont exprimé leur haine des juifs. Les panneaux d’affichage dans Istanbul sont saturés de posters de propagande anti-juive. Sur la porte d’un magasin tenu par un juif, près de l’Université d’Istanbul, on a placardé une affiche qui disait : 'N’achetez rien ici, le propriétaire du magasin est juif.' La dégradation d’une synagogue d’Izmir a entraîné la fermeture temporaire de toutes les synagogues de cette ville, sauf une." Le groupe juif américain a également déclaré que la communauté juive de Turquie se sent "assiégée et menacée. On perçoit clairement le lien entre les dénonciations provocantes d’Israël par la Turquie et la montée de l’antisémitisme."

Ironiquement, Abraham Foxman, le directeur national de la LAD, qui se plaint à présent au Premier ministre Erdogan de l’antisémitisme en Turquie, lui a présenté une récompense prestigieuse en 2005. Foxman, fort à propos, avait ignoré le fait que quatre jours avant la remise de la récompense à Erdogan, l’Institut de Recherches sur les Medias du Moyen Orient, avait révélé, sur la base d’un article d’Hurriyet, qu’en 1974 Erdogan avait écrit, dirigé et joué le rôle principal d’un pièce intitulée "Maskomya", un acronyme pour le triple "démon", les Maçons, les Komunists (communistes) et les Yahudis (juifs).

Ayant remis à Erdogan l’un des prix les plus prestigieux de la LAD, Foxman a dû être choqué par les récentes critiques du Premier ministre turc envers Israël. La semaine dernière, Foxman a déclaré à Milliyet : "La Turquie était notre amie. Nous étions amis. Je ne peux toujours pas y croire. Je suis très triste et troublé. Les juifs en Turquie sont menacés…. Ils se sentent encerclés… Le Premier ministre a eu des mots très durs. Nous étions amis. Comment en sommes-nous arrivés à cette situation ?" Jacob Isaacson, un responsable du CJA, a également été mécontent de la réaction turque. "Une fois que l’on commence à verser du poison dans le puits, on ne sait pas où cela mènera", a-t-il dit. De plus, un responsable juif-américain non nommé, a été cité disant : "Cette fois, nous allons être confrontés à de grandes difficultés. Dans le passé, nous avons défendu la position turque, non seulement parce que la Turquie avait raison, mais également car nous étions amis." Un autre responsable juif américain, se lavant les mains de toute implication future dans les tentatives de lobbying turc contre le génocide arménien, a déclaré à Milliyet : "Ne comptez pas sur nous pour ce problème. Nous ne pensons pas que le Congrès devrait s’en occuper. Il faut laisser l’Arménie et la Turquie le résoudre entre elles."

Dans une autre indication de la baisse du soutien à la Turquie parmi les cercles juifs, le Prof. Benjamin Yafet a prévenu cet auteur qu’il avait "une information très fiable : toutes les principales organisations juives en ont assez de la Turquie et elles sont prêtes à soutenir la résolution sur le génocide arménien."

Il semble que cette fois-ci, Israël et les organisations juives américaines ne seront pas aussi clémentes que par le passé, face aux attaques antisémites vicieuses et persistantes émanant de la Turquie. Après la perte du soutien du lobby juif américain, de l’élection du Président Obama, et les majorités Démocrates dans les deux Chambres du Congrès, on s’attend à ce que la Turquie ait de grandes difficultés, dans les mois qui viennent, à bloquer une nouvelle tentative d’adoption de la résolution sur le génocide arménien au Congrès. Faruk Logoglu, l’ancien Ambassadeur turc à Washington, doit bien le savoir ! Il a dit à Milliyet : "Le lobby juif est le plus fort des États-Unis et c’est le seul qui soutient la Turquie. Par conséquent, la lettre de déception envoyée à Erdogan [par 5 groupes juifs] revêt une grande importance."

Pour écouter l’interview d’une heure de cet auteur avec radio KZSU Stanford, sur ce sujet, cliquer sur le lien :
http://www.radio4all.net/index.php/program/31347


©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 28 janvier 2009 - 07:10 - http://collectifvan.org/




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org