Aujourd'hui : Jeudi, 20 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Pogroms de Soumgaït : 21e anniversaire
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous présente cette newsletter bimensuelle sur l'actualité politique, économique et culturelle du Haut-Karabagh mise à notre disposition par la Représentation de la République du Haut-Karabagh en France.


2009-03-01 12:36

A l'occasion du 21e anniversaire des pogroms de Soumgaït, le président de la République du Haut-Karabagh (RHK) Bako Sahakian s'est rendu, le 28 février 2009, au mémorial des victimes des massacres.

Les événements tragiques qui se sont déroulés en février 1988 dans la ville azerbaïdjanaise de Soumgaït ont été précédés d'une grande vague de manifestations anti-arméniennes et de rassemblements à travers tout l'Azerbaïdjan. Les pogroms et les massacres des Arméniens de Soumgaït ont eu lieu en plein jour.

Entre les 27 et 29 février 1988 la quasi-totalité de la ville de Soumgaït s'était transformée en arène de massacres impunis de la population arménienne. Des pogroms ont été organisés dans les appartements des Arméniens selon des listes d'habitants établies préalablement. Des centaines de personnes innocentes ont été blessées à divers degrés et devenus infirmes. Plus de 200 appartements ont été saccagés, de nombreuses voitures détruites et brûlées, des dizaines d'ateliers, de magasins et de kiosques mis à sac. Les pogroms ont eu comme résultat des milliers de réfugiés.

Les événements tragiques qui ont eu lieu à Soumgaït à la fin du mois de février 1988 n'ont jamais fait l'objet de condamnations politiques. Ses organisateurs et les principaux exécutants ont non seulement échappé au châtiment, mais leurs noms demeurent inconnus du monde.
Toutefois, les documents, témoignages et autres faits dont on dispose aujourd'hui permettent de tirer une conclusion claire : les pogroms ont été programmés et mis en œuvre au plus haut niveau politique. Ses principaux organisateurs et exécutants étaient les dirigeants de l'Azerbaïdjan soviétique de l'époque et étaient liés à divers cercles nationalistes pro-turcs.

Alexandre Sakharov, choqué par les événements de Soumgaït, a écrit à l'époque : « Aucune mesure, aucun discours sur l'amitié entre les peuples ne peut apaiser la population arménienne. Si quelqu'un en doutait encore avant Soumgaït, après cette tragédie plus personne n'a le droit moral d'insister sur le maintien du Haut-Karabagh sous la juridiction territoriale de l'Azerbaïdjan ».

Bernard Kouchner, actuel ministre français des Affaires étrangères écrivait en 1991 dans l'ouvrage « La tragédie de Soumgait » : « Au pogrom de Soumgait succéderont ceux de Kirovabad (novembre 1988) et Bakou (janvier 1990), sonnant le glas de la séculaire présence arménienne en Azerbaïdjan : il ne reste que la « forteresse » du Karabagh arménien, à l'heure actuelle pratiquement en état de siège et de blocus ».




Retour à la rubrique


Source/Lien : Représentation du Haut-Karabagh en France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org