Aujourd'hui : Samedi, 30 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien : Les jeunes enfants turcs mêlés au contentieux entre les deux pays
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet la traduction d'un article en anglais du journal arménien Radio Public d’Arménie parue sur le site de la Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie le 22 mars 2009.


22 mars 2009
***

Traduction Gérard Merdjanian – Commentaires du site de la Fédération Euro-Arménienne :

Dire que la main droite n’est pas au courant des actions de la main gauche, serait une aberration, vue que c’est la même tête qui commande à tout le corps.

En Turquie, cette tête s’appelle l’Etat, ou plus exactement l’Etat profond.

Pendant que le Président et le ministre des Affaires étrangères turcs font ‘risettes’ à l’Arménie, pour bien se faire voir des Occidentaux, d’autres officiels, militaires ou civils, font le nécessaire pour infuser ‘le poison de la haine’ dans la population, jeune ou moins jeune.

C’est la bonne méthode pour former et maintenir des générations de négationnistes. Prochaine étape : Les écoles maternelles ?

***

Serdar Kaya a 43 ans et n’est jamais allé en justice, maintenant il poursuit le ministère turc de l’Education.

Il est père d’une fillette de 11 ans, et il est en colère parce que on a forcé sa fille à regarder ce qu’il appelle un "film de propagande très sanglant" à l’école, rapporte la BBC.

‘Sari Gelin’ (La mariée Blonde) a été commandité par l’Etat-major turc et distribué au cours des derniers mois par le ministère de l’éducation.

Il s’agit d’une démarche pour contrer ce que la Turquie appelle le prétendu génocide "sans fondement" que les Turcs ottomans auraient perpétrés contre les Arméniens en 1915.

Le DVD a été distribué dans toutes les écoles primaires avec une note enjoignant les enseignants à le montrer aux élèves et puis faire un rapport.

Dans l’école de la fille de M. Kaya, le film a été projeté devant des enfants de six ans !

"Ce film n’est pas bon pour les adultes, et encore moins pour des enfants", a-t-il souligné. "Ils font la promotion de la discrimination, stigmatisant certaines communautés comme ‘les autres’, et enseignent aux enfants à faire de même. Ma fille ne fera pas partie de cette haine."

M. Kaya a demandé à la justice de poursuivre le ministre de l’Education Huseyin Celik, faisant valoir que le film incite à la haine ethnique contre les Arméniens.

Dans une déclaration du mois dernier, le ministère avait indiqué qu’il avait arrêté la distribution du film et qu’il n’avait jamais été conçu pour des enfants. Mais les enseignants reçoivent encore des rappels officiels pour sa projection.

‘Sari Gelin’ présente la thèse de l’État turc suivant laquelle les Arméniens ont trahi la bienveillance de l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale, en se mettant aux côtés des envahisseurs étrangers et en massacrant des milliers de Turcs.

Le film explique que les Arméniens ont été « déplacés » en raison de leurs comportements. Il n’est fait aucunement mention des centaines de milliers de personnes qui ont péri ou ont été tuées dans la longue marche à travers le désert.

Au lieu de cela, on voit des hommes âgés rapporter que les Arméniens de Turquie ébouillantaient des bébés vivants et utilisaient des civils comme bois de chauffage.

"Le mot Arménien est utilisé de très nombreuses fois, et toujours négativement", explique Ayse Gul Altinay, membre du conseil de la Fondation Hrant Dink. La Fondation créée à la mémoire de Dink, s’est également portée partie civile et a demandé aux tribunaux de retirer le film ‘Sari Gelin’ des écoles.

"Montrer aux jeunes un film avec des scènes de violence, et qui répète inlassablement que les Arméniens ont poignardé les Turcs dans le dos, et tué des femmes, des enfants innocents et des civils, est très dangereux", a déclaré Mme Altinay. "Nous nous inquiétons car c’est générateur d’encore plus de haine".

Le ministère de l’Education considère le film ‘Sari Gelin’ d’une approche équilibrée, historique, avec un message clair, il indique aux jeunes élèves turcs que les Arméniens sont des traîtres et qu’ils sont leurs ennemis ; a indiqué la BBC.

Radio Public d’Arménie




Retour à la rubrique


Source/Lien : FEAJD



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org