Aujourd'hui : Jeudi, 6 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Un journaliste turc poursuivi pour un livre sur le meurtre de Hrant Dink
Publié le :

mardi5 mai 2009, par Stéphane/armenews

Nedim Sener journaliste au quotidien Milliyet risque 17 ans de prison pour avoir soi-disant révélé des informations classifiées et attaqué les forces anti-terrorisme dans son livre consacré au meurtre de son collègue turco-arménien.

Intitulé "Le meurtre de Dink et le mensonge des services secrets" le livre décrie l’échec des forces de sécurité à empêcher le meurtre du journaliste Hrant Dink.

Si Nedim Sener est reconnu coupable, il risque 17 ans de prison. La première audience du procès se tiendra le 26 juin.

Le procès a lieu suite à des plaintes de l’officier du service de renseignement de la police Muhittin Zenit, du chef de l’Unité des renseignements du Département de la Police Ramazan Akyürek et du chef du bureau de renseignement de la Police d’Istanbul Ali Fuat Ylmazer.

"Dink a été assassiné par ’la négligence’ de nombreux officiers de police et je suis poursuivi avec presque le même risque de condamnations que ces derniers. Comment cela pourrait-il être en conformité avec la liberté d’expression ?" a demandé Nedim Sener.

En dehors des meurtriers et de moi-même il n’y a personne d’autres poursuivies via un procès à Istanbul par la Haute cour criminelle."

"Ceux qui ont déposé plainte contre moi sont les mêmes officiers qui ont échoué à agir suite aux renseignements qui ont annoncé que Dink serait assassiné. Ils m’ont pris pour cible parce que j’ai précisé dans mon livre qu’avec leur mensonge, ils ont empêché que la vérité émerge pendant l’enquête sur le meurtre."

Selon Nedim Sener, les services secrets publiques doivent reformer leur travail.

"Encore maintenant ils créent de faux documents pour dissimuler leur mensonge. Le rapport du service d’inspection du Premier Ministre l’a révélé et l’a montré que Akürek et Ylmazer ont contrevenu à leurs devoirs. Le Prmier Ministre a signé ce rapport. J’ai écrit à ce sujet. C’est mon crime."




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org