Aujourd'hui : Mercredi, 17 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Procès Dink : « Arménien, connais pas. Circulez, y’a rien à voir »
Publié le : 06-07-2009

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Une nouvelle audience des assassins du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, s’est ouverte ce matin à Istanbul (Turquie). Au terme de plus de deux années de procédure, les avocats de la famille Dink et les défenseurs des droits de l’homme de Turquie désespèrent de voir la justice rendue dans un pays où les limites entre l’Etat profond (commanditaire du meurtre) et les instances policières, juridiques, militaires, sont très floues. A cet égard, il nous paraît particulièrement opportun de publier la traduction de la lettre de Maître Muammer Aydın, bâtonnier d’Istanbul, en réponse à un courrier de Maître C. Charrière Bournazel, Bâtonnier de Paris. Si le courrier date d’avril 2009, il est toujours d’une actualité brûlante, Maître Christian Charrière Bournazel ayant de nouveau délégué pour l’audience d’aujourd’hui, Maître Vincent Nioré, du Barreau de Paris et membre du Conseil de l’Ordre, afin de le représenter aux côtés de la famille Dink. Maître Vincent Nioré est également accompagné de Maître Alexandre Aslanian, membre de l’AFAJA et d’une délégation d’avocats bruxellois conduite par le Bâtonnier Ochinsky. Précisons que la réponse du bâtonnier turc est disponible uniquement en turc sur le site du Barreau d’Istanbul.
La version anglaise, toujours présente dans la liste en ligne, a été retirée. Etait-elle trop révélatrice ? M. Aydın affirme ici sans vergogne que Hrant Dink n’a pas été assassiné à cause de son identité arménienne (qualifiée « d’ethnique » ici).
Pour information, cet avocat « du troisième type » tient les mêmes discours que le professeur négationniste, le Prof. Dr. Yusuf Halaçoğlu. Le bâtonnier Muammer Aydın a présenté la conférence négationniste qui s’est tenue le samedi 3 janvier 2009 sous le titre "Les revendications arméniennes et les faits historiques".



Légende: Maître Muammer Aydın, bâtonnier d’Istanbul, fait le discours d’ouverture d’une conférence négationniste


Barreau d'Istanbul
Présidence
Association du Barreau de Paris, Paris, France

Tel: +90 212 251 63 25
Fax: +90 212 293 89 60
E-mail: information@istanbulbarosu.org.tr

17 avril 2009
İstanbul

Cher Président, M. Christian Charrière Bournazel,

J'ai reçu votre e-mail daté du 14 avril 2009 au sujet de votre demande de vous joindre à l'audience concernant Hrant Dink, qui aura lieu le 20 avril , 2009 à la Haute Cour pénale d'Istanbul.

Ayant mentionné l'importance de l'affaire où les accusés du journalist Hrant Dink seront jugés, vous avez, de toute évidence, fait part de votre demande d’être invité par le Barreau d'Istanbul à vous joindre à l'audience en tant qu’observateur au nom de l'Association du Barreau de Paris et de l’Association des avocats et juristes arméniens (AFAJA).

En premier lieu, je voudrais, par la présente, déclarer que nous sommes tout à fait d'accord avec vous sur l’importance de l'affaire Hrant Dink et le fait de la suivre de près.

Cependant, cette importance n’est pas due à l'identité ethnique de Dink, mais au fait qu'il est un individu. Hrant Dink est un citoyen turc et il est aussi précieux et important que n'importe quel autre citoyen turc, quelle que soit son identité ethnique.

Cet assassinat appelle donc à la haine, comme tout assassinat.

Dans ce contexte, les délinquants ont été appréhendés, et les charges criminelles retenues contre eux sont toujours en cours. Comme tout pays démocratique, la République turque donne la priorité absolue à l'indépendance de la justice. Il est garanti par l'Article 138 de notre Constitution qu'aucun organe, autorité, bureau ou individu ne peut donner des ordres ou des instructions à des tribunaux ou des juges au sujet de l’exercice de leur pouvoir judiciaire, leur envoyer des circulaires, ou faire des recommandations ou des suggestions.

Par conséquent, votre demande d'envoyer des observateurs est de nature à violer ces principes, et elle n'est donc pas considérée comme appropriée par notre Conseil d'Administration. Par ailleurs, le fait que votre e-mail met en avant l'identité ethnique du citoyen turc Hrant Dink, que les avocats ont l'intention de venir en qualité d'observateurs appartenant à l'identité ethnique en question, et leur appartenance à une association axée sur l'origine ethnique, n’est pas seulement une violation de l'interdiction de la discrimination raciale, mais révèle aussi que l'intention d'observer l'audience n’est pas seulement limitée à une observation [juridique] et qu’elle sera caractérisée par une nature politique.

Une telle participation est de nature à se révéler désavantageuse pour le processus judiciaire, en déplaçant sur un terrain politique, une audience qui devrait rester dans un cadre juridique.

Il ne fait aucun doute que vos membres et nos collègues possèdent réellement le droit d'observer cette audience le jour mentionné que ce soit en tant qu’association ou individu. Notre système légal reconnaît le principe de publicité et les audiences sont ouvertes aux observateurs, ce qui signifie que vous y êtes toujours le bienvenu. D’un autre côté, nous ne trouvons pas opportun de porter ce processus à un niveau organisationnel [associatif, officiel].

Cependant, sachez que cette audience est prise en grande considération par notre Association du Barreau, qu’elle est donc étroitement contrôlée et qu'il en sera également ainsi dans l'avenir. La remarque finale, cependant, appartiendra aux juges indépendants dont il faudra attendre et respecter la décision.

Recevez mes sincères remerciements pour les aimables remarques de votre e-mail, je voudrais une fois de plus exprimer notre volonté de maintenir et de développer une bonne coopération avec votre barreau, vous remercier de l'accueil chaleureux que vous nous avez réservé à Paris et vous présenter mes plus sincères salutations.

Cordialement,
Muammer Aydın
Attorney-at-law Avocat
Association Barreau d'Istanbul
Président

Traduction du turc : Collectif VAN - 06 juillet 2009 - 15:55 - http://www.collectifvan.org

http://www.istanbulbarosu.org.tr/images/haber/HrantDink-Cevap.pdf




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org