Aujourd'hui : Samedi, 30 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : Nedim Sener jugé pour son livre sur Dink
Publié le :
























Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Nedim Sener, lÂ’auteur du livre ‘LÂ’assassinat de Dink et les mensonges du service de renseignementÂ’ est poursuivi pour son livre racontant lÂ’attentat de Dink. Le chef dÂ’accusation porte sur « l'obtention d'informations secrètes, la divulgation d'informations interdites et la désignation des membres de la fonction publique comme cibles de terroristes ». La deuxième audience du procès a eu lieu le vendredi 26 Juin à İstanbul à la 11ème Cour pénale. Les plaignants sont Ramazan Akyürek et Muhittin Zenit, employé à la Préfecture Générale de la Police. Leur responsabilité et leurs négligences dans lÂ’assassinat du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, ont été établies sans qu'ils ne soient jamais poursuivis. Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en turc.



Nedim Sener : le journaliste qui est jugé à cause de son livre

Nedim Sener, lÂ’auteur du livre ‘LÂ’assassinat de Dink et les mensonges du service de renseignementÂ’ est poursuivi pour son livre racontant lÂ’attentat de Dink. Le chef dÂ’accusation porte sur « l'obtention d'informations secrètes, la divulgation d'informations interdites et la désignation des membres de la fonction publique comme cibles de terroristes ». La deuxième audience du procès a eu lieu le vendredi 26 Juin à İstanbul à la 11ème Cour pénale.

Dans la salle d'audience où le procès Dink avait eu lieu, Nedim Sener était assis à la place des accusés de l’assassinat tandis que les plaignants n’étaient pas la famille de Dink mais Ramazan Akyürek et Muhittin Zenit, dont la responsabilité et les négligences dans l’assassinat avaient été établies mais qui n’avaient jamais pu être poursuivis...

Le député d’Istanbul Ufuk Uras, le président du bureau d’Istanbul du CHP Gürsel Tekin, le président de l’Association des Journalistes en Turquie Orhan Erinc et son adjoint Turgay Olcayto, Orhan Dink, le frère de Hrant Dink et sa fille Delal Dink, ainsi que des représentants d'autres associations étaient présents pour apporter leur soutien. Muhittin Zenit, employé à la Préfecture Générale de la Police, était également présent en tant que plaignant.

« Les informations données par les plaignants sont déformées ou incomplètes »

Sener a mené sa défense à la fois par écrit et oralement et il a déclaré qu’il ne reconnaissait pas les accusations. Sener a dit que l’assassinat de Dink a fait saigner les plaies de la société et avait des conséquences politiques. Il a déclaré qu’il avait travaillé selon les principes journalistiques et que ce livre n’était qu’un recueil d'informations déjà diffusées. Sener a affirmé qu'en utilisant des documents officiels, certaines forces tentaient de rendre opaque le procès Dink et que jamais personne n’avait pu voir un autre procès pour lequel les preuves étaient cachées aussi ouvertement. « J’ai diffusé sous forme de livre les éléments des interrogatoires du procès Dink, afin de mettre en évidence certaines erreurs et pour qu’aucun point ne reste dans l’ombre. Je n’ai pas pris de documents cachés dans des coffres secrets et je ne les ai pas mis devant tout le monde.

J’ai rassemblé les documents présentés au procès et dans les rapports des experts juridiques. Je n’ai voulu dénoncer aucun officier du service de renseignement ou de responsable de sûreté ni les montrer comme cibles. De toute façon, il n’y a même pas d'organisation à laquelle je peux désigner une cible. Lorsque j’ai constaté que les informations données par les membres du service de sûreté, qui sont ici en qualité de plaignants, falsifiaient les vérités et qu'il en manquait certaines, j'ai ressenti le besoin de diffuser ce livre. Les déclarations officielles ne reflètent pas la vérité. »

Sener a dit que ceux qui avaient porté plainte contre lui, avaient des responsabilités dans l’assassinat de Hrant Dink, et que dans un avenir proche, ils pouvaient se trouver en position d’inculpés à cause de la négligence de leur travail. Il a également souligné que ces personnes responsables sont toujours en poste et que cela peut obstruer la résolution de l’assassinat. Nedim Sener a rappelé que des procès semblables avaient été ouverts contre certains organes de média en paralysant leur fonctionnement afin de les empêcher de faire leur travail.

Muhittin Zenit dont le nom a été diffusé dans les médias suite à sa conversation juste après l’assassinat avec l'un des inculpés de l’affaire Dink, Erhan Tuncel, et pour qui aucune poursuite n’avait été entamée, a dit qu’il avait travaillé sur de nombreuses organisations terroristes, que durant ses travaux, il avait utilisé le surnom de ‘Ahmet dede’ et que ce surnom avait été divulgué dans ce livre en le montrant du doigt. Zenit a rappelé, à propos des allégations selon lesquelles il n’avait pas accompli son devoir, qu’il avait été jugé et acquitté par la Cour pénale de Rize.

Nedim Sener a dû prendre la parole une deuxième fois pour contester les paroles de Zenit et rappeler que le surnom en question avait déjà été diffusé par ailleurs. Sener a déclaré que Zenit n’avait pas été interrogé par le tribunal de Rize et que la famille de Dink n’avait pu assister à ce procès car sa demande avait été rejetée ; il a rappelé qu’il n’était pas question de parler des principes d’un jugement loyal dans ces conditions-là.

Le procès a été ajourné au 23 octobre avec la décision d’exempter Nedim Sener des procès.


Traduction du turc : S.C. pour le Collectif VAN - 13 juillet 2009 - 07:45 - www.collectifvan.org

Lien permanent : http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=33438 (Turquie : Nedim Sener jugé pour son livre sur Dink)



Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org