Aujourd'hui : Dimanche, 12 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Fethiye Cetin « en Turquie on parle de plus en plus des Arméniens »
Publié le :

INTERVIEW

samedi 26 septembre 2009, par Krikor Amirzayan/armenews

Fethiye Cetin était de passage à Bourg-Lès-Valence pour la présentation de son ouvrage « Le livre de ma grand-mère ». Elle a répondu aux quelques questions des « Nouvelles d’Arménie Magazine ».

« Nouvelles d’Arménie Magazine » : en décembre dernier lors de notre rencontre à Marseille, vous nous aviez confié votre optimisme quant à la démocratisation de la société civile turque. Aujourd’hui vous quelle est votre opinion ?

Fethiye Cetin : le processus de démocratisation du pays se poursuit, nous constatons des avancées dans le débat sur la question Kurde qui est aujourd’hui la priorité de l’actualité et de l’opinion publique en Turquie.

« Nouvelles d’Arménie Magazine » : et la question du génocide arménien ?

Fethiye Cetin : elle vient en seconde position juste après les Kurdes. On parle du génocide en terme de questions ou problèmes à régler. Mais je dirais que le grand changement intervenu ces derniers mois en Turquie est que la bureaucratie militaire semble avoir perdu du terrain par rapport à ces questions de la société civile turque.

« Nouvelles d’Arménie Magazine » : recevez-vous des menaces en tant que militante des Droits de l’homme et proche de la défense de Hrant Dink ?

Fethiye Cetin : je ne reçois pas de menaces directement. Mais je fais partie d’une liste qui effectivement est la cible de menaces.

« Nouvelles d’Arménie Magazine » : abordez-vous directement en Turquie la question du génocide avec le mot « génocide » pour qualifier les évènements de 1915 ?

Fethiye Cetin : Jamais je n’aborde la question par le mot génocide pour la simple raison que l’emploi même du terme clôt tout débat ou discussions dans la société civile en Turquie.

« Nouvelles d’Arménie Magazine » : vous êtes donc partisane du dialogue arméno-turc sans pré-conditions ?

Fethiye Cetin : l’important c’est de dialoguer, d’échanger des paroles et de trouver peut-être un langage commun pour arriver à des progrès. Et ces progrès continuent irrésistiblement. Par l’assassinat de Hrant, les commanditaires ont tenté d’enrayer ce processus d’avancement et de dialogue. Mais ils ont échoué car malgré la disparition de Hrant, le dialogue continue.

« Nouvelles d’Arménie Magazine » : en conséquence vous êtes favorable à l’ouverture de la frontière arméno-turque et à l’établissement des relations politiques et économiques entre Erévan et Ankara ?

Fethiye Cetin : je suis favorable à tout ce qui peut favoriser le dialogue arméno-turc et le protocole d’accord entre l’Arménie et la Turquie en fait partie. Je salue donc ce processus qui favorisera indéniablement le développement du dialogue.

Interview réalisée par Krikor Amirzayan à Bourg-Lès-Valence




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org