Aujourd'hui : Vendredi, 28 novembre 2014
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
PHDN
Adhérez au Collectif VAN
Le génocide arménien expliqué aux turcophones
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Comité international de soutien aux intellectuels de Turquie
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Unesco : le Président turc prône l’éducation et la culture
Publié le : 13-10-2009

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Lors de son intervention, le 8 octobre, au Forum ministériel plénier, organisé pour la première fois dans le cadre de la Conférence générale de l’UNESCO, le Président turc Abdullah Gül a souligné que « Jamais auparavant il n’a été aussi urgent d’investir dans l’éducation ». Parlait-il du système éducatif de Turquie ? Le rapport 2009 de Minority Rights est accablant pour la Turquie qui continue de pratiquer une politique discriminatoire à l’encontre des enfants issus des minorités arméniennes, juives, grecques, kurdes, roms, etc. Ces pratiques ségrégationnistes ont été largement révélées par le scandale récent du DVD anti-arménien, diffusé de manière obligatoire dans toutes les écoles primaires de Turquie. Quant à la culture, une visite du site officiel du Ministère turc de la Culture et du Tourisme suffit à se faire une opinion sur le dogme du déni du génocide arménien, érigé en "culture nationale" par l'Etat turc. Récemment élue à la tête de l'Unesco, la Bulgare Irina Bokova qui doit être nommée au poste de Directeur général de l’Organisation, le 15 octobre, serait bien inspirée de proposer une campagne mondiale d'éducation pour contrer le négationnisme de l'Etat turc et en prévenir les effets catastrophiques sur les enfants et les jeunes. Le Collectif VAN vous livre ce communiqué de presse publié sur le site de l'UNESCO le 9 octobre 2009.



Le Président turc Abdullah Gül appelle les Etats membres de l’UNESCO à maintenir leurs investissements dans l’éducation et la culture


Paris, 8 octobre

Abdullah Gül, Président de la République de Turquie, a appelé les gouvernements à maintenir leurs investissements destinés à l’éducation et à la culture malgré la crise économique et financière mondiale, lors de son intervention, le 8 octobre, au Forum ministériel plénier, organisé pour la première fois dans la cadre de la Conférence générale de l’UNESCO.

Le Forum ministériel a traité de deux thèmes : Investir pour sortir de la crise et maintenir le cap sur les objectifs de développement adoptés au niveau international, notamment les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), à travers l’action dans les domaines de l’éducation, des sciences, de la culture, de la communication et de l’information ; Préparer l’UNESCO pour la prochaine décennie et en faire un acteur multilatéral efficace notamment dans la poursuite des objectifs internationaux et dans le cadre de la réforme des Nations Unies.

Abdullah Gül a souligné l’importance du Forum pour « trouver des solutions innovantes aux défis mondiaux actuels et renforcer le rôle de l’UNESCO dans le traitement de ces défis ». Il a ajouté que la crise actuelle « a clairement montré qu’un renforcement de la gouvernance mondiale est fondamental ». Il s’est aussi prononcé pour « un multilatéralisme nouveau et revivifié ».

Pour lui, les Gouvernements doivent résister à la tentation de couper d’abord dans les secteurs sociaux et continuer d’investir dans la culture, car « investir dans la protection du patrimoine culturel, cela signifie aider à renforcer les sociétés ». Il a ajouté que la diversité culturelle, en tant que moteur du progrès économique et social, doit être intégrée aux stratégies de développement.

A propos de l’Année internationale du rapprochement des cultures (2010) dont l’UNESCO est responsable, il a souligné qu’elle venait au bon moment, notamment parce que « le renforcement de la compréhension mutuelle est un élément-clé d’une véritable prévention des conflits ».

Abdullah Gül a souligné : « Jamais auparavant il n’a été aussi urgent d’investir dans l’éducation », ainsi que dans les progrès scientifiques et technologiques « essentiels pour le développement durable ». Il a aussi mis en garde contre le fait que la crise économique et financière puisse « affecter négativement les processus de réforme démocratique et les normes en matière de droits de l’homme », en particulier la liberté d’expression.

Le Président turc a fourni des exemples de la façon dont son pays soutient concrètement les priorités de l’UNESCO, notamment la politique en direction de l’Afrique lancée en 2005 ; « Travailler en faveur de l’égalité des sexes constitue également une priorité pour la Turquie », a-t-il souligné, avant de préciser que les femmes représentaient dans son pays 40% des universitaires, 54% des professionnels de santé, 33% des juristes et 27% des diplomates.

Avant le Forum, Abdullah Gül, premier Président turc à prendre la parole devant la Conférence générale, a eu des entretiens avec le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura.

Dans son introduction au Forum, Koïchiro Matsuura a mis en garde : « Nous ne devons pas tomber dans les mêmes pièges que lors de la récession des années 80, quand la réduction des investissements avait touché les domaines sociaux. […] Prenez l’éducation par exemple. Dépenser dans ce domaine est l’un des meilleurs investissements qu’un pays puisse faire. Des recherches montrent que chaque année de scolarisation supplémentaire se traduit par une hausse de 4 à 6% du PNB par tête ».


***

Auteur(s):UNESCOPRESSE

Source:Communiqué de presse de l’UNESCO N°2009- 117
09-10-2009

Lire aussi:

Turquie : un système éducatif basé sur la ségrégation

Saison turque en France : la culture au service du négationnisme

Le Collectif VAN vous propose également de télécharger ci-dessous une étude de l'Unesco en date de 2003 "LES PROBLÈMES DES ENFANTS D’IMMIGRÉS EN EUROPE : LE CAS DES TURCS" par Ali Arayıcı (Turquie) Docteur d’État en sciences humaines.




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 LES PROBLÈMES DES ENFANTS TURCS EN EUROPE par Ali Arayıcı (Turquie)



Source/Lien : UNESCO



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org