Aujourd'hui : Vendredi, 26 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : le gouvernement accusé de négationnisme par le DTP
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Selahittin Demirtas, député du DTP, Parti pro-kurde pour une société démocratique, a accusé mercredi le gouvernement turc de déformer l'histoire en niant le génocide arménien. Demirtas a tenu ces propos pendant la session du Parlement durant laquelle Ahmet Davutoglu, ministre turc des Affaires étrangères, avait exhorté le Parlement à ratifier les protocoles signés avec l'Arménie. Le Collectif VAN vous livre la traduction de cet article en anglais paru sur Asbarez en date du 22 octobre 2009.


Un parti kurde critique le gouvernement turc pour le négationnisme du génocide durant les sessions sur les Protocoles


Asbarez, 22 octobre 2009

ANKARA— Un membre du Parti pro-kurde pour une société démocratique (DTP) de Turquie a accusé mercredi le gouvernement de déformer l'histoire en niant le génocide arménien et en empêchant sa discussion dans les livres d'histoire turque.

Les remarques de Selahittin Demirtas, député du DTP, ont été prononcées pendant la session du Parlement suite au discours d’Ahmet Davutoglu, ministre turc des Affaires étrangères, qui a exhorté le Parlement à ratifier les accords signés récemment avec l'Arménie en vue d'ouvrir les frontières et de normaliser les relations.

Demirtas, qui est le président du groupe parlementaire DTP, a exprimé son soutien aux protocoles arméno-turcs, mais il a estimé que le " problème de 100 ans" qui existe dans les relations arméno-turques reste encore irrésolu et qu’il a besoin de discussions plus ouvertes.

«Pour prouver leur sincérité, les autorités turques doivent écrire sur les massacres des Arméniens dans leurs manuels d'histoire”, dit-il. «Les manuels exagèrent les attaques par les Arméniens, mais ne contiennent pas d'informations sur les massacres arméniens commis par les Turcs."

Demirtas a reproché aux autorités turques de "ne pas prendre de mesures pour mettre fin à la haine envers les Arméniens dans le pays." Comme “exemple flagrant”, il a cité le laxisme du gouvernement vis-à-vis de l'enquête sur l’assassinat de Hrant Dink.

“Les manuels d’histoire doivent s’exprimer dans une langue de paix et non pas de haine”,- a dit Demirtas en rappelant le scandale qui avait éclaté l’an dernier quand Canan Aritman, députée du Parti Républicain du Peuple (CHP), avait critiqué le président turc Abdullah Gül en affirmant que sa mère avait des racines arméniennes.

“Le gouvernement doit prévenir toute déclaration raciste concernant l’identité arménienne – et non seulement au sujet des Arméniens, mais aussi de tous les autres groupes ethniques”,- a dit Demirtas en soulignant comment les autorités avaient interdit l’enterrement du chanteur connu Aram Tigran, uniquement parce qu'il était arménien.


Traduction Collectif VAN - 23 octobre 2009 - 15:30 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Asbarez



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org