Aujourd'hui : Mardi, 23 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie - Les Arméniens islamisés : le silence et la peur
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - LÂ’association des anciens élèves de Sourp Khatch Tebrevank a organisé un débat, avec entre autres, Maître Fethiye Çetin, intitulé “Des murmures dÂ’Anatolie : Histoires dÂ’Arméniens islamisés” le samedi 24 Octobre dans son local de Kurtuluş (Turquie). LÂ’attention a été attirée sur lÂ’existence dÂ’Arméniens islamisés de force en 1915 et dans la période qui a précédé. Le Collectif VAN vous livre la traduction dÂ’un article en turc paru dans Agos, le journal arménien de Turquie.




Légende photo: Fethiye Çetin, auteur du livre ‘Ma Grand-mère’

Les Arméniens islamisés : le silence et la peur

N° 709
30 Octobre 2009

NIŞAN GÃœREH – LÂ’association des anciens élèves de Sourp Khatch Tebrevank a organisé un débat intitulé “Des murmures dÂ’Anatolie : Histoires dÂ’Arméniens islamisés” le samedi 24 Octobre dans son local de Kurtuluş.

Parmi les participants, se trouvait Maître Fethiye Çetin, auteur du livre ‘Ma Grand-mèreÂ’ et co-auteur du livre ‘Les petits-enfantsÂ’, récemment paru aux Editions Metis, le réalisateur du documentaire “Les Murmures dÂ’Anatolie”, Mehmet Binay, et le Professeur dÂ’Histoire de lÂ’Université de Boğaziçi, le Prof. Selim Deringil.

La présentation a commencé avec la projection du film documentaire ‘Des photographies parlantesÂ’ qui peut être considéré comme la suite du documentaire “Les Murmures dÂ’Anatolie” du réalisateur Binay. Dans ce film, qui a été présenté pour la première fois aux spectateurs, est raconté le voyage à Gonen où se trouvent les racines de la famille de Gazaros Kılıncıyan, présentée dans le 1er film.

“Les confits ne se résolvent pas par les historiens, mais par les Etats”

A la suite de la projection, Binay a pris la parole : “Les histoires d’immigration ont pris place dans nos cœurs, moi aussi je suis sensible aux histoires de personnes qui ont perdu les membres de leur famille, qui ont dû quitter leur maison”.

Le Prof. Selim Deringil a attiré l’attention sur l’existence d’Arméniens islamisés de force en 1915 et dans la période qui a précédé et a continué son discours : « Dans les régions où il y a eu des massacres en 1895–96-97, les Arméniens ont été islamisés de force ; je mène des recherches sur cette population. C’est un sujet qui n’a pas été étudié jusqu’à aujourd’hui. Quelle proportion de cette population est restée musulmane, quelle proportion retourne à sa religion d’origine ? Il y a aussi la question des femmes enlevées. »

Il a parlé également de la commission d’historiens venue à l’ordre du jour suite aux protocoles signés : “Je pense qu’il n’est pas juste de laisser ce sujet sur les épaules des historiens. Comment qu’on peut-on penser que les Archives puissent jouer un rôle de baguette magique ? Les chercheurs turcs et arméniens vont rentrer dans les archives, ensuite ils vont en sortir main dans la main et on va atteindre la vérité. Cela ne peut pas être la vérité. Car les conflits entre les pays ne peuvent pas être résolus par les historiens, ils se résolvent par les Etats élus.”

Le silence et la peur

Maître Fethiye Çetin a abordé le sujet du silence des femmes islamisées de force. “Avec mon livre ‘Ma Grand-Mère’, j’ai pu constater que des histoires semblables sont nombreuses et pour décrire leur vie, il y a deux mots basiques : le silence et la peur. Çetin a ajouté à propos de son dernier livre : “ Nombreux sont les petits-enfants qui ont refusé la publication de leurs histoires.

Un des petits-enfants a retiré son histoire à la dernière minute, juste avant la publication, lorsqu’on leur a envoyé le livre pour la dernière relecture. Dans ce livre, à l’exception de deux personnes, les autres ont ressenti l’obligation d’utiliser des pseudonymes. Nous devons tous nous poser la question suivante : pourquoi racontons-nous nos histoires avec des pseudonymes ? Pourquoi de nombreux autres ne racontent pas du tout leurs histoires ? Pourquoi ces événements sont toujours restés dans le silence? Parce que nous ne sommes pas libres.”

N°708
23 Octobre 2009

Le livre intitulé ‘Les petits enfantsÂ’ et préparé par Müge Gürsoy Sökmen est sorti aux Editions Metis. Dans le livre rédigé par Fethiye Çetin et Ayşe Gül Altınay, les histoires des enfants arméniens islamisés en 1915, ou avant cette date, et qui ont été ainsi assimilés, sont transmises par leurs petits-enfants. En racontant les histoires de leur grand-père et de leur grand-mère, ces petits-enfants, d’âge moyen actuellement, portent à lÂ’ordre du jour, les questions difficiles à affronter.

Traduction du turc: S.C. pour le Collectif VAN - 09 novembre 2009 - 07:20 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org