Aujourd'hui : Samedi, 6 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Davutoglu aux Arméniens du Liban : « Il faut se libérer des mémoires unilatérales »
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous livre cet article de l’Orient le jour paru sur le site de la Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie du 08 novembre 2009.




***

08 novembre 2009

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires du site de la Fédération Euro-Arménienne :


Si les lieux et la forme changent, le fond, lui, ne bouge pas, Le négationnisme d’Etat est toujours là. On évite d’employer le mot génocide, ou si l’on ne peut pas faire autrement il faut le faire précéder du terme ‘sözde’ (soi-disant) comme dirait le grand Vizir.

Aussi pour éviter cet écueil, surtout lorsqu’on est le chef de la diplomatie turque, on préfère parler de massacres et si possible en ajoutant ‘de part et d’autres’, histoire d’équilibrer le nombre de morts dans les deux camps et minimiser au maximum son crime.

Quelle hypocrisie et quel cynisme ! Encore un peu, et ce sont les Arméniens qui ont perpétré les massacres de masse dans les années 1915 et déporté les pauvres familles turques dans les déserts de Mésopotamie.

Et c’est avec des gens comme çà que le gouvernement arménien veut dialoguer en créant une sous-commission pour analyser ces événements tragiques. C’est honteux et indécent !

***

Au cours d’une conférence de presse tenue le 6 novembre au Centre de la presse étrangère à Paris (CAPE), le ministre turc des Affaires étrangères, M. Ahmad Davutoglu, a invité les Arméniens du Liban « et d’autres pays de la diaspora » à s’ouvrir à une « nouvelle perspective d’avenir qui serait un avenir de paix ».

Le ministre - qui répondait à une question de L’Orient Le Jour sur les manifestations hostiles à la Turquie qui ont eu lieu au Liban suite à la récente signature des protocoles entre les gouvernements d’Ankara et d’Erevan pour une normalisation des relations turco-arméniennes - a ajouté à l’adresse des Arméniens du Proche Orient et d’ailleurs qu’il est important d’avoir aujourd’hui « une mémoire juste ».

Il a ajouté : « Si l’histoire n’est que l’histoire où chacun raconte ses propres souffrances sans voir les souffrances des autres, on ne parviendra pas à cette "histoire juste". Ceux qui se placent dans la perspective d’une mémoire unilatérale ne peuvent pas construire un avenir meilleur, et cela est valable pour les relations de tous les peuples.

Moi aussi, je connais la souffrance vécue par mes aïeux, comme celle de millions de Turcs de pays tels que la Bosnie où ils ont été arrachés à leur terre. Il importe donc de combler aujourd’hui ces souffrances communes et d’avoir une mémoire commune.

Et c’est pour cela que nous fondons beaucoup d’espoirs sur les travaux de la commission d’histoire commune. C’est pour cela que nous proposons à nos amis arméniens, qu’ils soient à Beyrouth ou ailleurs dans le monde, la perspective de nouveaux horizons et d’un nouvel avenir. Il faut donc maintenant se libérer du fardeau des mémoires unilatérales. »

(Â…)

E.M. – l’Orient le jour




Retour à la rubrique


Source/Lien : FEAJD



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org