Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Karabakh: l’universitaire italien Luca Guiduzzi a présenté son travail
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous livre la traduction de l'article en anglais de Radio Publique d’Arménie parue sur le site de la Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie du 19 décembre 2009.






***

19 décembre 2009

Traduction Gérard Merdjanian - commentaires du site de la Fédération Euro-Arménienne :


L’universitaire italien Luca Guiduzzi a présenté son travail sur le Karabakh


Cela change des analystes et des experts en politique. Une approche par un doctorant en Sciences humaines apporte un volet supplémentaire à la spécificité des Karabakhis par rapport aux populations azéries et musulmanes.

Même si les conclusions ne sont pas celles que l’on a l’habitude de lire, le travail n’en est pas moins louable. Qu’un étudiant-chercheur italien s’intéresse à la population d’une province reculée du Sud-Caucase prouve qu’il n’y a pas seulement l’histoire ou l’architecture arménienne qui attirent des universitaires.

C’est ce dont l’ACNIS met en avant. Un exemple à suivre.

***

Le Centre Arménien des Etudes Nationales et Internationales (ACNIS) a présenté le travail du "chercheur" Luca Guiduzzi de l’Université de Turin (Italie). L’ambassadeur d’Italie en Arménie, S.E Bruno Scapini, a servi de ‘maître de cérémonies’ pour la présentation de ces travaux sur le Haut-Karabakh.

Luca Guiduzzi doctorant en Anthropologie/Ethnologie à l’Université de Turin, prépare actuellement sa thèse et se trouve en Arménie. Ses travaux ont été traduits en anglais par Mme Ilenia Santin, chargée de cours d’italien à l’Université de Brusov. Le Chercheur a présenté ses travaux, menés sur le terrain entre Août et Novembre 2009, à la conférence préparée par l’ACNIS.

Après avoir accueilli les participants, le directeur de l’ACNIS, Richard Giragossian, a expliqué que : « les conclusions émises par le doctorant ne reflètent pas nécessairement la position de ACNIS ou celle de l’ambassade d’Italie en Arménie.

Toutefois, le chercheur a été invité au Centre car ses recherches contribuent à l’approfondissement des relations italo-arméniennes et aident à sensibiliser le public sur le problème du Karabakh."

(Â…)

L’ambassadeur italien Scapini a pour sa part, exprimé sa "gratitude pour les efforts de ACNIS pour promouvoir la recherche objective" et a remercié le Centre pour "avoir accueilli Guiduzzi en tant que chercheur invité."

L’Ambassadeur Scapini a déclaré qu’il était "activement engagé à aider et à encourager les chercheurs italiens et arméniens, des universitaires ou des analystes pour approfondir leurs liens et leur coopération dans la poursuite de l’apprentissage, comme étant le meilleur moyen, dans la plus propre et plus pure tradition historique italienne."

Puis, Guiduzzi a ensuite présenté un résumé de ses conclusions, qu’il a définies comme "une étude des aspects socio-anthropologiques" de l’identité arménienne au Karabakh. Selon le chercheur, "l’héritage soviétique est un facteur important car il influence la vie quotidienne au Karabakh" en souligné que "la perception socioculturelle de la population du Karabakh est définie par une auto-perception de l’héroïsme et du sacrifice qui se reflète dans les événements historiques."

Le chercheur a alors expliqué que cette "continuité historique, qui se produit dans les us et coutumes, reflète la crainte de perdre le passé récent qui a donné naissance à l’indépendance, à l’autodétermination et à la naissance politique du Karabakh."

Concluant sa présentation, Guiduzzi a indiqué qu’il aimerait "esquisser une approche culturelle des négociations [avec l’Azerbaïdjan] en suggérant une longue phase préliminaire visant à associer les sociétés civiles arméniennes et azerbaïdjanaises afin de définir les bases d’un dialogue interculturel, coopératif et interactif qui inverserait la logique contradictoire de ces populations dans une confrontation sur des plans économique, politique et social."

Radio Publique d’Arménie





Retour à la rubrique


Source/Lien : FEAJD



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org