Aujourd'hui : Jeudi, 27 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Liban : Taner Akçam s’exprime devant des étudiants
Publié le :

LIBAN

lundi18 janvier 2010, par Stéphane/armenews

Le 6 janvier 2010 à 18h00 l’Association de l’Université de l’Église arménienne (ACUSA) a organisé une soirée pour rencontrer l’historien Taner Akçam. Un grand nombre de jeunes représentants des organisations de jeunesse et des établissements éducatifs étaient venus pour écouter l’historien dans le Hall Gulbenkian du Musée Cilicie à Antélias. Mme Gacia Kouyoumdjian a accueilli l’auditoire de la part du comité de l’ACUSA.

Dans son cours, le professeur Akçam a dit que pendant une longue période on a interdit de mentionner le génocide arménien en Turquie et que l’article 301 du Code pénal était une conséquence de cette politique. Cependant, ce sujet n’est plus tabou grâce aux journalistes, aux écrivains et mlitants turcs.

L’indépendance de l’Arménie, la publication AGOS, les possibilités liés au réseau internet et aux moyens de communication et la question de l’admission de la Turquie à l’Union européenne ont cassé le silence. En conséquence, le public est informé de la question.

En 2000, les autorités turques ont réagi à cette situation en publiant de nouveaux manuels, qui ont exposé que ’ « les arméniens ont massacré les Turcs. Les manuels ont été promus par des séminaires spéciaux, des événements comme des jeu-concours publics et des compétitions. Hrant Dink était une figure importante parmi ceux qui ont parlé pour les droits des minorités en Turquie.

Pour conclure, Taner Akçam que les mouvements populaires en Turquie, les autorités en Arménie, l’Union européenne et la Diaspora arménienne doivent travailler ensemble pour faire pression pour que la Turquie reconnaisse le Génocide. Il a conclu que le temps était venu que les deux peuples dialoguent.

Taner Akçam a répondu aux questions de l’auditoire.




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org