Aujourd'hui : Lundi, 10 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les liens entre la mort de Hrant Dink et Ergenekon se précisent
Publié le :

Le Collectif VAN relaye ici les articles du journal franco-turc Zaman (équivalent du Today's Zaman en langue anglaise, diffusé en Turquie). Attention : ces articles ne sont pas commentés de notre part. Il s'agit pour l'essentiel de traductions des versions turque et anglaise du Zaman, journal proche du parti au pouvoir (AKP).








Trois ans après l’assassinat du journaliste turco-arménien Hrant Dink, sa famille, ses amis et des organisations des droits de l’homme ont de nouveau exprimé leur colère contre la lenteur du procès. Assassiné par un jeune ultranationaliste devant le siège de son journal ***Agos***, le journaliste est devenu le symbole de la lutte pour la démocratisation du pays et le rapprochement entre Turcs et Arméniens

A l’occasion des obsèques du journaliste, le 22 janvier 2007, 100 000 personnes avaient défilé dans les rues pour demander que justice soit faite, mais aussi pour exiger que l’on lève le voile sur les nombreuses zones d’ombre qui entourent encore l’affaire aujourd’hui. Une série de cérémonies a été organisée à travers la Turquie pour marquer le troisième anniversaire de la mort de Dink.

Vous savez qu’une opération appelée ‘Cage’ a été révélée. Mais tout le monde en a-t-il entendu parler ? a demandé Arat Dink, le fils de Hrant Dink, alors qu'il s'adressait à des centaines de personnes qui s’étaient rassemblés devant le siège du journal turco-arménien ***Agos***.

Rappelant que le document de l’opération Cage comportait l’expression l'opération Hrant Dink, Arat Dink a insisté sur le fait que, selon le document, l’armée avait pour projet de faire peur aux chrétiens de Turquie. Le document appelé Plan d’action de l’opération 'Cage', avait été révélé en novembre dernier lors d'une descente de police au bureau du major retraité Levent Bektas.

La prise avait eu lieu dans le cadre d'une enquête lancée après la découverte en avril dernier d'une importante cache d'armes dans le district de Poyrazköy d'Istanbul. Le document décrirait les différentes étapes, planifiées par l’armée, pour créer dans le pays un climat de chaos aboutissant à un coup d’état. L’une des parties du plan aurait consisté en une pression exercée sur les minorités non-musulmanes de Turquie afin de susciter un climat de conflit.

Le lieutenant-colonel Ercan Kireçtepe, dont la signature apparait sur le document, et le major Bektas, suspecté dans l’affaire Ergenekon, auraient témoigné devant le procureur qui enquête sur l’assassinat de Hrant Dink. Les avocats de ce dernier et les co-plaignants ont longtemps affirmé que le meurtre du journaliste avait été commandité par le réseau Ergenekon.

22 January 2010, Friday




Retour à la rubrique


Source/Lien : ZamanFrance



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org