Aujourd'hui : Lundi, 10 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La journaliste Naomi Klein dénonce l’hypocrisie
Publié le :

PRESSE TURQUE

mercredi10 février 2010, par Stéphane/armenews

L’une des personnes les plus en vue dans la critique de la politique d’Israël vis à vis de Gaza a pris pour nouvelle cible le Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan ce lundi, lui reprochant d’ignorer les droits de l’homme aussi bien à l’intérieur qu’au plan international.

La militante et journaliste Naomi Klein a critiqué le gouvernement turc qui ignore les droits de ses citoyens kurdes et arméniens tout en exprimant sa solidarité avec la détresse des Palestiniens. Elle a dit qu’il est facile de se dresser pour les droits des Palestiniens en Turquie parce que c’est "populaire, populiste."

Parlant lors d’un séminaire à l’Université Bogazici d’Istanbul dont une partie de la conférence était consacrée à la mémoire de Hrant Dink, le journaliste arménien abattu, Klein a parlé d’actions de boycott d’Israël dans le but de promouvoir les droits des Palestiniens.

"Démontrer son engagement dans les normes universelles donne plus de force aux droits palestiniens. Cela ne les affaiblit pas. Non seulement c’est tout simplement juste, mais cela enlève à Israël l’un de ses outils les plus puissants, qui consiste à prétendre que les critiques qui lui sont faites sont hypocrites," a-t-elle dit.

"Ce principe doit être compris partout à travers le monde, même ici en Turquie. Parce que pour moi, exprimer ma solidarité avec les Palestiniens dans l’étrange contexte nord américain est difficile ; exprimer sa solidarité avec les Palestiniens est aussi facile ici que c’est difficile en Amérique du Nord. C’est populaire, c’est populiste, c’est une façon de gagner des voix, ce n’est pas un risque," a dit la Juive canadienne, auteur de livres critiquant le système économique et politique de l’Occident.

Cela était énormément important pour le premier ministre turc de s’exprimer à Davos contre Israël et contre les crimes de guerre à Gaza l’an passé pour faire éclater cette petite bulle, a dit Klein, en référence à la sortie d’Erdogan d’un plateau de discussion dans la ville suisse après avoir exprimé de sérieuses critiques en face du président d’Israël Shimon Peres.

Selon Klein, il était tout aussi important que le gouvernement intervienne dans la marche Liberté pour Gaza pour aider à consolider le passage de denrées humanitaires.

"Mais comment pouvons nous saluer simplement cette solidarité quand elle est issue d’un système qui persécute les citoyens kurdes et nie l’existence du Génocide Arménien ? Comment pouvons nous simplement saluer cette solidarité quand elle vient d’un gouvernement qui prétend, à propos du Soudan, et je cite, "qu’il n’est pas possible que ceux qui appartiennent à la foi musulmane commettent un génocide ? " a-elle dit.

La Turquie n’accepte pas que les massacres d’Arméniens de la Première Guerre Mondiale par les Ottomans soient qualifiés de génocide. En même temps, la Turquie a souvent été l’hôte du président Omar Bashir, en dépit des accusations de crimes de guerre dirigées contre lui, et qui constituent pour certains un génocide.

"Comment pouvons nous défendre allègrement la liberté d’expression aux TV turques montrant la brutalité des soldats d’Israël, et elles devraient user de ce droit sans le recours à des insultes outrageuses d’Israël et les mauvais traitements dont nous avons été témoins ces dernières semaines, mais comment pouvons nous simplement saluer alors que Hrant Dink est étendu, tué à cause du harcèlement et des poursuites de l’état contre sa liberté d’expression, ici en Turquie. Comment pouvons nous simplement saluer ?" a-elle-dit.

Allant plus loin dans ce que Klein appelle " la puissance de la persévérance, " la journaliste a aussi relevé qu’en l’absence de normes du droit universel, les actions humanitaires pour aider Haïti semblent hypocrites. Avec force, Klein posa la question, "Comment pouvons nous simplement saluer les soldats [des Forces de Défense d’Israéliennes] qui se sont précipitées à Haïti pour fournir l’aide et les soins médicaux dont elle tellement besoin.

Et pour moi, c’est tellement pénible de voir cette propagande, des soldats israéliens assistant la naissance de bébés et obtenant que l’un de ces bébés soit prénommé Israël dans un cas au moins. Les Haïtiens ont besoin de cette aide. Ils ont besoin de toute l’aide qu’on peut leur apporter mais comment pourrait-on approuver même si nous le voulions, alors que dans le même temps Israël empêche que l’aide humanitaire arrive à Gaza, où les gens qui ont désespérément besoin d’une intervention sont empêchés de sortir.

"LÂ’hypocrisie nous ronge tous collectivement, nous rendant suspicieux des gestes que nous aimerions tellement louer tout simplement, " dit-elle.

"La persévérance n’est pas seulement un exercice intellectuel destiné à nous sentir bien," a dit Klein. " Il s’agit de constituer un mouvement qui soit à ce point crédible pour gagner quelques victoires pour quelques personnes qui en ont désespérément besoin."

Et pour cela il suffit de regarder le message de Hrant Dink dÂ’engagement dans les droits de lÂ’homme, a dit Klein.

Naomi Klein a soutenu que les efforts pour obtenir justice pour les Palestiniens étaient entrés dans une nouvelle phase.

Rappelant que le mouvement international pour boycotter l’Afrique du Sud avait mis fin au régime de l’apartheid, elle a dit qu’un mouvement similaire appelé "boycott, désinvestissement, sanctions" pourrait-être employé pour influencer Israël. La façon dont Israël et ses alliés réagissent est la preuve du potentiel que peut avoir ce mouvement, a dit Klein, ajoutant qu’Israël prenait de plus en plus des mesures contre les militants des droits de l’homme.

Klein a dit que le mouvement ne promeut aucune solution spécifique pour la question palestinienne, qu’il n’est affilié à aucun parti politique ou idéologie, qui acceptent ou qui nient l’existence d’Israël, mais demande simplement qu’Israël se soumette au droit international. Parlant du modèle de l’Afrique du Sud, Klein a dit que c’était le changement de dynamique économique qui avait mis fin au système d’apartheid.

"Il y avait un coût à faire du commerce avec l’Afrique du Sud, " a dit Klein, ajoutant que l’élite locale de l’Afrique du Sud s’est fatiguée du harcèlement international. Klein a dit que le boycott devrait viser l’Etat d’Israël et les institutions israéliennes, et non le peuple israélien.

Hurriyet 26 janvier 2010

Traduction Gilbert Béguian





Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org