Aujourd'hui : Lundi, 19 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 13 février 2010
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous présente cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 13 février 2010.

Affaires intérieures


L’ensemble de la presse annonce, citant le porte-parole de la présidence Samvel Farmanian, que le Cabinet du président Sarkissian a envoyé les protocoles arméno-turcs à l’Assemblée nationale pour commencer le processus de ratification. Selon M. Farmanian, au cours des débats à l’Assemblée nationale, le Président de la République sera représenté par le ministre des Affaires étrangères Edouard Nalbandian.

Les quotidiens précisent pourtant que l’envoi des protocoles à l’AN ne signifie pas leur ratification dans la foulée. Le Président de l’AN Hovik Abrahamian doit examiner les protocoles et les transmettre au bout de deux jours, à la commission des affaires étrangères pour examen et avis. Ce n’est qu’après un avis favorable de cette commission que les protocoles pourront être inscrits à l’ordre du jour de l’AN. Les quotidiens précisent par ailleurs qu’il n’y a pas d’échéance fixe pour l’examen par la commission des AE des protocoles, ce qui fait que celui-là peut être reporté sine die à plusieurs reprises.

Il y a, par exemple, des traités internationaux qui attendent depuis huit ans l’examen de la commission… Hayots Achkhar, Azg, Aravot rendent compte de la conférence de presse du chef du groupe parlementaire Républicain, Galoust Sahakian, qui réaffirme que le Parlement arménien ne procédera pas à la ratification des protocoles, tant que ceux-ci ne sont pas ratifiés par la Turquie. La transmission des protocoles à l’AN ne revêt donc qu’un caractère procédural.

Il rappelle en outre que l’Arménie se retirera du processus si la Turquie ne parvient pas à ratifier les protocoles arméno-turcs dans un délai raisonnable. « Quel est le délai raisonnable », s’interroge M. Sahakian, estimant que la ratification des protocoles ne peut pas être retardée plus longtemps, parce que le délai raisonnable est déjà dépassé et « nous commençons à perdre patience ». L’Arménie ne perdra rien de l’éventuel échec du processus arméno-turc, tandis que la Turquie en assumera l’entière responsabilité. Il a qualifié le message du Président Gull au chef de l’Etat arménien (cf. la revue du 12.02) de tout à fait correct et s’est félicité de ce que le Président turc ait partagé les approches de son homologue arménien.

L’ensemble de la presse annonce l’arrestation, vendredi dernier, de Saribek Soukiassian, l’un des frères de l’homme d’affaires Khatchadour Soukiassian, suspecté d’avoir menacé de meurtre un entrepreneur. Un groupe d’une dizaine de policiers a fait irruption dans le siège du « Groupe SIL » dirigé par la famille Soukiassian et interpellé Saribek Soukiassian et le directeur de la foire Ayrarat [également dirigé par la famille Soukiassian) A. Stépanian, suite à la dénonciation par un entrepreneur Gor Davtian, directeur de la société « Audit » d’avoir été forcé par les deux personnes en question, sous menace de meurtre, de signer des documents en relation avec des intérêts économiques.

Les quotidiens d’opposition y voient une suite des représailles politiques contre la famille Soukiassian. / « Les Soukiassian continuent à être la cible »- Aravot « Arrestation suspecte »- 168 Jam

L’ensemble de la presse rend compte de la conférence ayant pour thème « les relations arméno-turques et le régionalisme inter-frontalier » organisée par la Chambre de commerce des Etats-Unis, la Fondation des recherches de la politique économique de Turquie et l’Ambassade des Etats-Unis en Arménie.

Prenant la parole, le PM Tigran Sarkissian a réitéré les idées relatées dans le discours du Président Sarkissian à Londres qui ont une nouvelle fois réaffirmé la volonté politique de l’Arménie de progresser vers la normalisation des relations avec la Turquie et de briser les stéréotypes enracinés entre les deux pays. « Au XXIème siècle la fermeture de la frontière entre deux pays voisin est une absurdité », a-t-il lancé.

L’Ambassadeur des Etats-Unis en Arménie, Marie Yovanovitch, a, quant à elle, déclaré qu’en dépit des préoccupations exprimées sur les éventuels risques que l’ouverture de la frontière pouvait engendrer, l’Arménie devrait en retirer d’importants avantages économiques. Tout en ne souhaitant pas sous-estimer ces préoccupations, l’Ambassadeur s’est dit convaincu que tous finiront par sentir les effets positifs de l’ouverture. Aucun pays ne peut se développer dans des conditions d’isolement. L’ouverture de la frontière permettra à l’Arménie, selon elle, d’avoir accès à un marché de 70 millions de personnes. Cette ouverture sera également importante dans le contexte de l’intégration européenne.

Haykakan Jamanak relève qu’un ancien fonctionnaire du Ministère de la défense, Armen Sarkissian a récemment été arrêté, après qu’un ordre secret de l’ancien Ministre de la défense Mikhaïl Haroutiounian en date du 23 février 2008, a été publié sur les pages de ce quotidien. Rappelons que cet ordre plaçait les forces armées en état d’alerte maximum, alors que les manifestations d’opposition dénonçant les élections présidentielles s’intensifiaient.

D’après le porte-parole du Ministère de la défense, Armen Sarkissian a été inculpé pour avoir révélé un « secret d’Etat ». Il a confirmé que l’accusation découle de la divulgation de l’ordonnance controversée. Les deux avocats du détenu ont, quant à eux, déclaré que leur client plaiderait non coupable. Ils ont déclaré à RFE/RL que leur client va se battre jusqu’au bout afin que la vérité soit établie. « Il nous a autorisé à donner les noms de ceux qui sont derrière la publication de ce document. Parmi eux l’on retrouve celui du ministre de la Défense, Seyran Ohanian, et de l’actuel chef d’état-major, Khachaturov », a déclaré l’un des avocats.

Hayots Achkhar et Aravot rendent compte du début des travaux de modernisation et de mise aux normes internationales des points de passages frontaliers. Lors d’une session du Conseil de sécurité nationale, Arthur Baghdassarian, secrétaire de cette structure, a noté que ces travaux doivent toucher à leur fin avant la fin de l’année 2010. Une modernisation des points de passage frontaliers, permettra d’assurer une plus grande sécurité au pays, avec la mise de moyens technologiques permettant de lutter contre la fraude et le terrorisme.

Ce programme de modernisation est destiné aux cinq points de passages frontaliers vers la Géorgie et l’Iran. La police arménienne a annoncé le 11 février avoir procédé à une saisie sans précédent d’héroïne : 7 kg de drogue ont été découverts le 8 février dans une voiture, à bord de laquelle se trouvait un citoyen de Russie d’origine arménienne.

Le même jour, un autre malfaiteur, ressortissant iranien, a été arrêté avec 5 kg d’opium dans sa voiture. Les drogues sont parvenues en Arménie depuis la Turquie. Leur valeur marchande est estimée à 2 millions de dollars. L’enquête menée sur ces trafics a permis l’arrestation d’une dizaine de personne au total.

Affaires régionales

Hayastani Hanrapetoutioun et Golos Arménii rapportent la réponse du Président Sarkissian à Chatham House à la question d’un expert britannique désireux de connaître le niveau des relations arméno-iraniennes et si le chef de l’Etat arménien s’estimait en mesure de pouvoir influencer le Président Ahmadinejad pour qu’il freine le processus d’enrichissement d’uranium. Le Président Sarkissian a déclaré que « l’Iran est un voisin extrêmement important pour l’Arménie ».

Il a rappelé que l’Arménie n’a que quatre voisins dont deux n’entretiennent aucune relation avec elle. L’Arménie est donc liée au monde extérieur par la Géorgie et l’Iran. Si quelque chose ne va pas dans ces deux voies de communications, l’Arménie fait face à un chaos. Contrairement à l’Iran qui est riche en ressources énergétiques, l’Arménie n’en possède pas et les deux pays coopèrent dans ce domaine. Le chef de l’Etat a rappelé que l’Arménie a « parcouru un chemin historique de milliers d’années » avec l’Iran et que les deux peuples se connaissent bien.

Les relations entre les deux pays sont perçues comme mutuellement profitables. Le Ministère des AE azerbaïdjanais a réagi au discours du Président Sarkissian à Chatham House, en déclarant que « l’Azerbaïdjan ne saurait permettre la poursuite des négociations pendant encore de 15 à 20 ans ». « Le statu quo d’aujourd’hui ne satisfait aujourd’hui à personne, sauf peut être, l’Arménie. Le conflit doit être réglé dans des délais concrets », lit-on dans cette déclaration. Le MAE azerbaïdjanais a également déclaré que des événements imprévisibles peuvent alors se produire [le cas échéant] dont la responsabilité devra être assumée par l’Arménie qui « ne présente pas de position constructive autour de la table des négociations »./ Azg, Haykakan Jamanak, 168 Jam

Hayots Achkhar, Azg, Hayastani Hanrapetoutioun, Haykakan Jamanak et Novoyé Vrémia font état de l’entretien du Président Sarkissian avec le secrétaire général de l’OTSC, Nikolaï Bordiouja avec lequel il a discuté des questions relatives aux forces collectives de réaction rapide.

Le Président Sarkissian a envoyé un message de félicitation à Viktor Ianoukovitch. / Hayastani Hanrapetoutioun, Hayots Achkhar, Haykakan Jamanak, Novoyé Vrémia L’ensemble de la presse annonce le piratage du site d’« Agos », journal arménien édité en Turquie.

France-Arménie

Suivant la visite du Ministre de la défense Seyran Ohanian en France, Azg fait état à la « une » de sa rencontre avec le chef d’Etat-major particulier du Président de la République française, Edouard Guillaud. Lors de l’entretien, les parties ont passé en revue des programmes de coopération militaire bilatérale et fait le point sur les dispositions de l’accord signé à Paris. Les interlocuteurs ont également discuté des questions de sécurité régionale et des possibilités de réagir aux éventuels développements [qui peuvent s’y produire]. Les agences de presse font état de la visite du Secrétaire du Conseil de Sécurité nationale Arthur Baghdassarian et de sa délégation en France pour une visite de travail de deux jours.

Rédaction : Merie Hakobian

Hayastani Hanrapetoutioun- quotidien, journal officiel, tirage-6000 exemplaires ; Hayots Achkhar- quotidien proche du gouvernement, tirage- 3500 exemplaires ; Azg- quotidien proche du gouvernement, tirage- 3000 exemplaires ; Haykakan Jamanak- quotidien proche de l’opposition, tirage-7810 exemplaires ; Aravot- quotidien proche de l’opposition, tirage- 2718 exemplaires ; Jamanak- quotidien proche de l’opposition, tirage- 3200 exemplaires ; Golos Arménii- trihebdomadaire en langue russe proche du gouvernement, tirage- 3425 exemplaires ; Novoyé Vrémiatrihebdomadaire en langue russe proche du gouvernement, tirage- 5 000 exemplaires ; 168 Jam- trihebdomadaire proche de l’opposition, tirage- 5000 exemplaires ; Chorrord Ishkhanoutioun- trihebdomadaire proche de l’opposition, tirage-5300 exemplaires ; Respoublika Arméniabihebdomadaire, journal officiel en langue russe, tirage- 1500 exemplaires

Réalisée à partir de publications arméniennes d’origines diverses parues au cours d’une journée définie, la présente revue de presse est un document de travail : il n’exprime en aucun c as les points de vue du gouvernement français sur les sujets abordés.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org