Aujourd'hui : Jeudi, 6 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Des avocats affirment que le gouvernement était au courant du meurtre de Hrant Dink
Publié le :

TURQUIE

vendredi19 février 2010, par Stéphane/armenews

Les avocats communs de Hrant Dink ont déclaré que selon les rapports les forces de sécurité savaient que le suspect Ogün Samast avait rencontré un groupe de trois amis quand il est venu à Istanbul. Les avocats ont déclaré que le gouvernement ne peut plus nier sa responsabilité avec cette information.

L’avocat Bahri Bayram Belen a dit que le Chef du Bureau des Renseignements Ramazan Akyürek a envoyé un document à Istanbul à la 14ème Haute Cour Criminelle le 16 octobre 2009, 20 jours avant sa mise à l’écart du bureau. Le document comprenait des informations sur Ogun Samast se rendant de Trabzon à Istanbul et devant rencontrercertaines personnes au terminal des autobus Esenler sur la partie européenne d’Istanbul. Cela montre que Samast a été aussi observé par les services de renseignements du gouvernement avant et après le meurtre de Hrant Dink le 19 janvier 2007 a revandiqué l’avocat.

L’avocat Bahri Bayram Belen avait annoncé cette information aux journalistes après la 11ème audience le 12 octobre 2009. Cependant, la question a été abordé de nouveau dans un programme appelé "la Zone Neutre" sur CNN Türk présenté par Ahmet Hakan à l’occasion du troisième anniversaire du meurtre du Journaliste arménien Hrant Dink le 19 janvier.

Un des documents dit "les procédures d’Interrogation ont été amorcées quant à Orhan Ozbas, Turan Meral et Kaan Gerçek parce que les trois personnes ont rencontré Ogün Samast, qui a tué la personne mentionnée, au terminal des autobus quand il est venu à Istanbul".

Les trois personnes mentionnées dans le document ont été arrêtées et interrogées avant qu’ils n’aient été libérés de nouveau. Ils ont dit qu’ils ont rencontré Samast un jour avant le meurtre.

L’avocat Bahri Bayram Belen a dit "Ce document aussi bien que les déclarations d’Erhan Tuncel fait dans la dernière audience indiquent que Samast a été contrôlé par la police avant le meurtre".

Le journaliste Nedim Sener qui risque 30 ans de prison pour son livre « le meurtre de Dink et le mensonge des renseignements » a aussi participé au programme de télévision. Il a affirmé : « Ils ont admis leur culpabilité parce qu’ils se savaient visés. S’ils savent qu’il a rencontré ses amis, quel suite àa donné les renseignements ? Qui peut d’autre que Ramazan Akyürek savoir cela ? Que tient-il dans ses mains ? »

La journaliste Oral Calislar a exposé « si vous connaissiez que la personne qui allait commettre un meurtre est venu à Istanbul d’elle-même et si vous savez quand et qui il a rencontré, cela signifie en réalité que vous aviez connaissance du meurtre. Comment appeler cela quand le gouvernement a connaissance d’un meurtre et le laisse arriver ? »





Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org