Aujourd'hui : Lundi, 18 février 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide des Arméniens : Double résolution, double victoire
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN publie ici le dernier Communiqué de Presse du CCAF en date du 12 mars 2010.
















12-03-2010

COMMUNIQUE du 12 mars 2010

Rien ni personne ne pourra arrêter la dynamique internationale de reconnaissance du génocide des Arméniens perpétré en 1915 par les Jeunes-Turcs à la tête d'un Empire ottoman agonisant.

Aux États-Unis, le 4 mars 2010, la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants a adopté la résolution HR 252 portant sur la reconnaissance du génocide des Arméniens.

En Suède, le 11 mars 2010, le Parlement a adopté une motion reconnaissant le génocide de 1915 contre les Arméniens, les Assyriens, Syriens et Chaldéens et les Grecs pontiques.

Le Conseil de Coordination des Organisations Arméniennes de France (CCAF) salue cette double victoire contre l'injustice, la barbarie et le négationnisme. Ce double succès en faveur de la vérité et au nom de la dignité envers les victimes du génocide et leur descendance doit en appeler d'autres à travers le monde.

Les Arméniens, où qu'ils se trouvent, et tous ceux qui sont épris de justice à travers le monde sont et seront toujours là où le négationnisme de l'État turc cherche et cherchera à falsifier l'Histoire et tromper gouvernements et opinions publiques mondiales.

A quelques semaines du 24 avril, date commémorative du génocide des Arméniens, le CCAF exige une nouvelle fois de la Turquie qu'elle surmonte son handicap avec l'Histoire. Que la Turquie sorte de son mensonge d'Etat, cesse de traiter par le mépris la dignité des 1 500 000 victimes du génocide ordonné par les Jeunes-Turcs. Que l'Etat turc entende les voix de plus en plus nombreuses de sa propre société civile prête à affronter l'Histoire et les démons du passé mais toujours sous le coup d'un arsenal judiciaire des plus coriaces contre la vérité.

Car en Turquie, dire la vérité est passible sinon d'assassinat – la dernière victime n'est autre que le journaliste arménien Hrant Dink tombé sous les balles d'un fanatique le 19 janvier 2007 – du moins de peine d'emprisonnement. Ce dénigrement de l'Histoire, cette amnésie officielle dans laquelle l'État turc s'enferme depuis 95 ans est insupportable pour l'ensemble des citoyens turcs attachés à l'État de droit et la vérité historique.

La Turquie doit sans plus tarder reconnaître la réalité du génocide des Arméniens. Elle doit également arrêter son chantage à l'encontre des Parlements du monde entier prêts à se saisir de la question arménienne.

C'est la Turquie qui « politise l'Histoire » par son négationnisme d'État en vigueur depuis 1920, ce ne sont pas les descendants des victimes du génocide. Car la question arménienne relève du Droit international, pas de l'Histoire qui a malheureusement déjà parlé.

C'est la Turquie qui exerce d'incalculables et vulgaires pressions sur les parlementaires, ce ne sont pas les organisations arméniennes qui exigent le respect de l'Histoire et de leurs morts.

C'est la Turquie qui veut aborder la question du génocide en problème bilatéral – Turquie-Arménie – alors que les Arméniens victimes du génocide étaient des sujets d'un seul État, l'Empire ottoman et non des citoyens d'un État arménien qui n'existait pas à l'époque du déclenchement du Grand Carnage !

C'est la Turquie qui cultive le cynisme à travers ses tentatives de manipulations et de corruptions des élus et des opinions, alors que l'Arménie et la Diaspora appellent à une moralisation des relations internationales.

Comment l'humanité peut-elle oublier la mort ordonnée de 1 500 000 hommes, femmes et enfants ?! Il en va de la Raison et du bon sens de l'Histoire. Le vote des congressistes américains et des députés suédois ne dit d'ailleurs rien d'autre que le rétablissement de la vérité, de la dignité et d'une éthique internationale.

Le combat est cependant loin d'être fini. La prudence s'impose car la période qui s'ouvre est décisive pour la Cause arménienne. Nous appelons Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis et amie des Arméniens, à remplir sa promesse d'obtenir la reconnaissance du génocide de 1915 par Washington. Nous l'appelons à inscrire dans les plus brefs délais l'examen de la résolution HR 252 en séance plénière du Congrès.

Dans une démarche parallèle, le CCAF exige du Sénat français l'examen de la proposition de loi sur la pénalisation de la négation du génocide des Arméniens adoptée en 2006 par l'Assemblée nationale. Aux Sénateurs français de suivre l'exemple des parlementaires américains et suédois dans ce travail pour la vérité historique. Le blocage d'une proposition ne pouvant faire office de ligne politique.






Retour à la rubrique


Source/Lien : CCAF



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org