Aujourd'hui : Dimanche, 16 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : « Vous serez obligés de compter vos cercueils »
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - En Turquie, les révélations sur les plans de l’Armée pour fomenter un putsch militaire, se suivent et se ressemblent. Elles font froid dans le dos. Premières visées, les minorités arménienne, grecque et juive sont dans la ligne de mire des militaires « laïcs » derrière lesquels se cachent de fait, les courants ultra-nationalistes de Turquie. Le journal arménien de Turquie, Agos, revient sur un article de Tuncay Opçin, publié dans le magazine turc Yeni Aktüel, qui détaille le plan de l’opération « La Faucille », l’une des étapes du plan « la Masse », mis sur pied en 2003 et qui a servi de modèle au complot « La Cage », dévoilé récemment. Des personnalités intellectuelles et religieuses des minorités arménienne, grecque et juive sont la cible des putschistes, ainsi que douze associations ou établissements. Les citoyens des minorités sont fichés et menacés en ces termes « vous serez obligés de compter vos cercueils ».


Légende de l’image : La faucille de l’Etat au-dessus de notre tête

Agos
N° 728
12 Mars 2010

Il paraît que ‘Le plan de l’Opération La Faucille’ a servi d’exemple à ‘La Cage’

Il a été découvert que Â’le plan dÂ’Opération La FaucilleÂ’, lÂ’une des étapes du plan du putsch militaire ‘La MasseÂ’, visait les minorités. Dans le plan dÂ’opération ‘La FaucilleÂ’ en date de 2003, les institutions appartenant aux minorités étaient fichées une par une. Dans ce plan, à côté des noms du père Santoro, assassiné en 2006 et de Hrant Dink, le fondateur de notre journal, assassiné en 2007, les noms dÂ’Etyen Mahçupyan et de Sevan Nişanyan se trouvent dans la liste des ‘contre-indiquésÂ’.

“Le média arménien anti-putschiste”

DÂ’après lÂ’information de Tuncay Opçin du magazine Yeni Aktüel, on découvre que la totalité des biens appartenant aux minorités et à certains journalistes et intellectuels non musulmans était fichée par cette opération intitulée ‘La FaucilleÂ’ qui était signée par Hanifi Yıldırım, le Directeur en chef des Affaires de sûreté et d’éducation du 11ème commandement de la gendarmerie.

Le document porte le titre d’« Opération visant les organismes de la société civile ». Dans ce document où on trouve les actions à mener et les précautions à prendre avant et après le putsch au sujet des minorités, on trouve sous le chapitre intitulé ‘Les CiblesÂ’, à la rubrique ‘Le média arménien anti-putschisteÂ’, les noms du fondateur de notre journal Hrant Dink, du rédacteur en chef de notre journal Etyen Mahçupyan et celui de lÂ’un de nos anciens chroniqueurs, Sevan Nişanyan.

L’assassinat du père Santoro

Dans le plan de La Faucille, daté de 2003, les expressions concernant l’église ‘Santa Maria’ à Trabzon, l’église du père Santoro assassiné en 2006, attirent l’attention. D’après les documents traités par l’article d’Opçin ‘Le plan La Faucille’, il est précisé d’organiser des actions contre les personnes exerçant des activités de missionnaires à l’église de Santa Maria: “Il est constaté que ces derniers temps, des cours de catéchisme sont donnés aux jeunes sans emploi avec des promesses de travail, et ce plus particulièrement par l’église de Santa Maria à Trabzon.”

Les minorités dans la région de la Mer noire ont été fichées une par une.

Les informations contenues dans le plan La Faucille, démontrent que dans ce processus de putsch, la région de la Mer noire avait une importance particulière. Dans les documents, on trouve des listes où les membres des minorités sont enregistrés un par un, il est souligné que les activités des Pontiques existent encore.

Dans les documents, on attire l’attention sur le caractère des habitants de cette région : ils adorent les armes, ils sont capables de fabriquer des armes chez eux, et ils sont ouverts aux provocations. « Une partie des habitants de la région ne se considère pas comme turque. Ils se considèrent comme des ‘Lazes, des Hemchin, des Géorgiens, et des Grecs’ ». [Nota CVAN : les habitants de Hemchin sont des Arméniens islamisés au 18ème siècle et qui parlent toujours un dialecte arménien].

Les listes des organismes et des institutions appartenant aux minorités attirent l’attention, car ces listes préparées dans le cadre ‘du plan La Faucille’ ont l’air de servir comme base à l’opération ‘La Cage’ qui avait révélé la première fois les opérations visant les minorités.

Les mêmes fichiers que dans ‘La Cage’

Les institutions des minorités, que le plan ‘La Faucille’ prévoyait de fermer et de spolier, sont exactement les mêmes que les institutions qui avaient reçu des lettres de menaces, conformément au plan d’opération ’La Cage’ dévoilé lors des interrogatoires à Poyrazköy.

Le plan du putsch militaire prévoyait de préparer une base légitime pour son intervention en posant des bombes dans les institutions des minorités et en leur adressant des lettres de menaces. Lors des interrogatoires concernant ce plan intitulé ‘le plan d’action La Cage’, on avait découvert que dans les lettres envoyées à certaines écoles et associations, les citoyens arméniens étaient menacés en ces termes : ‘vous serez obligés de compter vos cercueils’.

La correspondance parfaite des listes du réquisitoire de Poyrazköy et celles de la Faucille attire l’attention.

Bartholomée sera arrêté et les biens des minorités seront spoliés

Dans ces documents, on dit aussi que le patriarche grec d’Istanbul, Bartholomée, fait des déclarations anti turques à l’étranger. Sous le chapitre des préventions à mettre en œuvre, on trouve les expressions qui prévoient l’arrestation du Patriarche et la nécessité de spolier les biens appartenant aux minorités.

Dans le texte on trouve des phrases telles que, “Il faut faire suspendre jusqu’à nouvel ordre, les activités des écoles, des hôpitaux, des organes de médias, des associations culturelles, des fondations [Nota CVAN : généralement des fondations d’églises ou d’écoles qui s’occupent des aspects financiers de ces institutions]. Après avoir constaté qu’elles ont des activités néfastes, elles vont être saisies”.

Dans ce texte, on trouve également la demande de fermeture définitive du Patriarcat grec qui tente de rallier l’opinion publique sur son statut Œcuménique. Un autre point qui attire également l’attention est que les biens du Patriarcat grec ainsi fermé, seraient confiés au Patriarcat turc-orthodoxe dont la porte-parole n’est autre qu’une des inculpées du procès Ergenekon, Sevgi Erenerol [Nota CVAN : une fidèle du mouvement ultra nationaliste turc MHP. Rappel : le patriarcat turc-orthodoxe avait été créé sur ordre d’Ataturk pour éliminer le Patriarcat grec légitime qui existe depuis le 4ème siècle].

Les équipes militaires de l’opération et ses chargés de mission

Dans le texte, au chapitre ‘Les équipes militaires de l’opération et ses chargés de mission’, on trouve un paragraphe intitulé ‘La barbe’ où on parle du Patriarche grec Bartholomée, du Patriarche arménien de Turquie, Mesrob II, et de l’actuel représentant du Vatican, George Marovich. Ils y sont décrits comme des ‘cibles’.

Douze associations de minorités sont dans la liste

Les associations citées dans le plan ‘La FaucilleÂ’ sont les suivantes: les Anciens élèves de l’école arménienne de Yeşilköy, les Anciens élèves de lÂ’Ecole Dadyan, les Anciens élèves de lÂ’Ecole Esayan, lÂ’Association de bienfaisance de lÂ’hôpital grec Balıklı pour les démunis et les personnes âgées, les Anciens élèves du Lycée grec Zoğrafyon, lÂ’Association de solidarité pour faire vivre les Synagogues et les Âœuvres religieuses, les Anciens élèves du Lycée grec Zapyon, les Anciens élèves de lÂ’Ecole Bezciyan, les Anciens élèves de lÂ’Ecole Sahakyan, lÂ’Association dÂ’entraide des enseignants des écoles des minorités arméniennes de Turquie, lÂ’Association de défense des élèves de l’école primaire privée arménienne de Feriköy, lÂ’Association dÂ’aide pour les écoles Semerciyan et Nersesyan.

Traduction du turc : S.C. pour le Collectif VAN – 19 mars 2010 - 07:23 - www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org