Aujourd'hui : Samedi, 6 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : liberté de culte une fois par an
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a promulgué un décret ordonnant aux responsables officiels et aux fonctionnaires d’éviter de créer des difficultés dans leurs relations formelles avec des citoyens émanant des minorités. » annonce le journal turc Aksam, qui poursuit : « Le ministre d’État Mehmet Aydin s’est rendu hier à l’Église d’Akdamar située sur une île du lac de Van, en Anatolie orientale. Lors de la visite, Aydin a souligné l’importance de l’église historique pour la communauté arménienne, ajoutant que tout le monde en Turquie est libre de pratiquer le culte de sa croyance religieuse. (…) Au mois de mars, le gouvernement a donné la permission pour qu’un culte religieux y ait lieu une fois par an, suite à la suggestion du gouverneur de Van et l’approbation du ministre de la Culture et du Tourisme, Ertugrul Gunay. » En deux phrases, tout est dit et son contraire : tout le monde en Turquie est libre de pratiquer le culte de sa croyance religieuse, mais il faut la permission du gouvernement turc pour qu’un culte religieux ait lieu ‘une fois’ par an…

D’autre part, l’une des premières preuves de la volonté de respecter les minorités serait de rendre leur appellation d’origine aux lieux et monuments arméniens : le nom de l’église arménienne d’Aghtamar a été turquisé en « Akdamar » qui signifie « veine blanche » en turc et n’a aucun rapport avec le nom arménien. L’église a été rénovée pour être transformée… en musée. Par ailleurs, puisque « des poursuites judiciaires concernant les publications ou diffusions incitant à la haine contre les communautés non musulmanes » devraient être mises en oeuvre, le ministre de la Culture et du Tourisme, Ertugrul Gunay, dont il est question plus haut, devrait être poursuivi pour les dizaines de pages « historiques » haineuses, en turc, anglais, allemand, français, russe, espagnol, arabe, chinois, mises en ligne depuis des années sur le site officiel du ministère de la Culture et du Tourisme turc, et présentant les « ASSERTIONS ARMENIENNES ET VÉRITES ». Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article du journal turc Aksam, mis en ligne par le Bureau de presse du PM turc, le vendredi 14 mai 2010.

Erdogan ordonne aux institutions d’Etat de faire preuve de la plus grande attention pour les droits des minorités


14.5.2010
Bureau de presse du Premier ministre
Revue de la presse turque (ARCHIVE)

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a promulgué un décret ordonnant aux responsables officiels et aux fonctionnaires d’éviter de créer des difficultés dans leurs relations formelles avec des citoyens émanant des minorités. Soulignant le principe constitutionnel d’égalité devant la loi et la notion de citoyenneté, Erdogan indique dans son décret qu’en dépit des efforts de ces dernières années visant à résoudre les problèmes liés aux minorités en Turquie par le biais de la démocratisation et l’expansion des droits et des libertés, les problèmes n’avaient pu être entièrement résolus en raison de déboires dans le processus de mise en œuvre.

Erdogan a ordonné d’agir rapidement sur des questions telles que la protection et la préservation des cimetières des minorités ; il a aussi ordonné aux bureaux des registres cadastraux d’appliquer les décisions de justice en faveur des fondations des minorités, et des poursuites judiciaires rapides concernant les publications ou diffusions incitant à la haine contre les communautés non musulmanes. Le décret d’Erdogan a été publié hier dans le Journal Officiel.

Concernant les informations liées à ce décret, le responsable du Rabbinat de Turquie et de la communauté religieuse juive de Turquie a salué le décret du Premier ministre Erdogan dans une déclaration écrite, indiquant que cela améliorerait le bien-être et la démocratie de la nation turque.

“Le décret a souligné notre identité de fiers citoyens turcs et il a aussi souligné le fait qu’en dépit d’amendements récents, certaines failles subsistent dans l’application des lois et des règlements concernant les minorités en Turquie. Le décret appelle les autorités concernées à faire preuve de la plus grande sensibilité dans la gestion des insuffisances”, indique la déclaration. “Nous pensons que ce décret ajoutera une force spirituelle au peuple turc. Nous remercions le Premier ministre Erdogan et tous les responsables de l’État pour ce décret”, indique aussi la déclaration.

Selon d’autres informations, le ministre d’État Mehmet Aydin s’est rendu hier à l’Église d’Akdamar* située sur une île du lac de Van, en Anatolie orientale. Lors de la visite, Aydin a souligné l’importance de l’église historique pour la communauté arménienne, ajoutant que tout le monde en Turquie est libre de pratiquer le culte de sa croyance religieuse. Aydin a également obtenu des informations de l’archevêque Aram Atesyan sur l’église construite il y a 1 100 ans. Elle a été ouverte en 2007 lors d’une cérémonie qui a accueilli des responsables d’Arménie et de Turquie, après sa restauration par le gouvernement turc.

Figurant parmi l’un des plus importants édifices de l’architecture arménienne, l’église attire l’attention avec ses pierres taillées et ses bas-reliefs. Au mois de mars, le gouvernement a donné la permission pour qu’un culte religieux y ait lieu une fois par an, suite à la suggestion du gouverneur de Van et l’approbation du ministre de la Culture et du Tourisme, Ertugrul Gunay. Par conséquent, l’église peut accomplir un office religieux chaque deuxième semaine de septembre.

Journal Aksam

©Traduction de l'anglais: C.Gardon pour le Collectif VAN – 18 mai 2010 - 08:03 - www.collectifvan.org

*Nota CVAN : le nom de l’église arménienne d’Aghtamar a été turquisé en « Akdamar » qui signifie « veine blanche » en turc. L’une des premières preuves de la volonté de respecter les minorités serait de rendre leur appellation d’origine aux lieux et monuments arméniens.

Lire aussi:

Le PM turc promulgue un décret pour la défense des minorités




Retour à la rubrique


Source/Lien : BYEGM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org