Aujourd'hui : Samedi, 6 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
BBP/PS : une alliance fâcheuse
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Les militants ultranationalistes du BBP [Büyük Birlik Partisi] étaient aux premières loges, le 24 avril 2010, pour hurler leur haine des Arméniens et des « traîtres » turcs et kurdes qui les soutiennent. Voici la vidéo de la manifestation du BBP, le 24 avril 2010 dans le quartier de Taksim (Istanbul) : le Parti de la Grande Union protestait contre des militants de lÂ’IHD et des intellectuels turcs et kurdes qui commémoraient – pour la première fois dans lÂ’espace public -, le génocide des Arméniens perpétré par lÂ’Etat turc en 1915. Cette vidéo était, mercredi encore, en ligne sur le site du BBP : elle a mystérieusement disparu ce jeudi 20 mai 2010 alors que le protocole dÂ’amitié signé récemment entre la Ville de Clermont-Ferrand (PS) et celle de Sivas en Turquie, tenue par les islamo-fascistes du BBP, commence (enfin !) à provoquer des remous en France. Mais le BBP, adoubé en France par un maire PS, a encore de beaux jours devant lui : le sénateur-maire socialiste de Clermont-Ferrand, Serge Godard, attendrait des preuves de la nature fascisante de son homologue turc avant dÂ’annuler le traité dÂ’amitié… En clair, sÂ’il ne trouve pas de déclaration gênante émanant de Doğan Ãœrgüp, tout sera donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Le Collectif VAN a déniché la vidéo « nettoyée » du site du BBP et vous la propose ici.

Vidéo : Le BBP [Büyük Birlik Partisi], parti islamo-nationaliste turc, à l’œuvre

Sivas

Sivas est une ville de sinistre mémoire, non seulement pour les 200 000 Arméniens déportés en masse et exterminés en 1915, mais également pour les Turcs Alévis.


En effet, des attaques meurtrières avaient été menées par des intégristes à Sivas en juillet 93 (le BBP a été officiellement créé en janvier 93) :

Le 2 juillet 1993, 37 personnes, en majorité des intellectuels de gauche, avaient péri brûlées vives dans l'incendie de l'hôtel Madimak à Sivas, lors d'un festival consacré au poète alevi (secte musulmane hétérodoxe) du 16ème siècle Pir Sultan Abdal. Le feu avait été allumé par la foule, encouragée par des intégristes. Comme le signale la dépêche ci-dessous : « Le massacre de Sivas est le plus grave crime à motivation religieuse commis en Turquie dans l'époque récente. »

Dépêche AFP du 10 mai 2001 :

Massacre de Sivas: 31 peines de mort confirmées en appel

La Cour de cassation turque a confirmé jeudi 31 des 33 condamnations à mort prononcées dans l'affaire du massacre de 37 intellectuels par des intégristes islamistes, brûlés vifs dans un hôtel de Sivas (centre) en 1993, a rapporté l'agence Anatolie.

La Cour a également confirmé des peines de prisons diverses à l'encontre de 14 autres personnes, cassant le verdict frappant un quinzième accusé condamné à vingt ans de prison.

Cet accusé ainsi que deux des condamnés à mort, ont demandé à bénéficier d'une loi dite de "repentance" et une décision sur leur sort sera prise ultérieurement, ajoute Anatolie.

Le 2 juillet 1993, 37 personnes, en majorité des intellectuels de gauche, avaient péri brûlées vives dans l'incendie de l'hôtel Madimak à Sivas, lors d'un festival consacré au poète alevi (secte musulmane hétérodoxe) du 16ème siècle Pir Sultan Abdal.

Le feu avait été allumé par la foule, encouragée par des intégristes, pour protester contre les propos d'un écrivain satirique, Aziz Nesin, qui avait mis en doute l'originalité du Coran au cours d'un débat.

Aziz Nesin, déjà détesté par les islamistes pour avoir publié en Turquie des extraits des "Versets sataniques" de Salman Rushdie, avait échappé aux flammes. Il est mort depuis, en 1995.

A l'issue d'un premier procès, en décembre 1994, 27 personnes avaient été condamnées à 15 ans de prison pour homicide, 60 à trois ans de prison et 37 autres avaient été acquittées par la Cour de sûreté de l'Etat (DGM) d'Ankara.
Mais la Cour de cassation avait annulé en octobre 1996 ce jugement. Qualifiant les incidents de "soulèvement intégriste contre l'ordre constitutionnel", elle avait exigé des sentences plus sévères allant jusqu'à la peine capitale.
En novembre 1997, la DGM, avait condamné à mort 33 accusés. Leurs avocats avaient fait appel.

Le massacre de Sivas est le plus grave crime à motivation religieuse commis en Turquie dans l'époque récente.
Aucune peine de mort n'a été exécutée en Turquie depuis 1984. (AFP, 10 mai 2001)

Information sur Sivas http://www.ceri-sciencespo.com/publica/etude/etude79.pdf


Lire aussi:

Le négationnisme est l'incarnation de l'idéologie génocidaire




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org