Aujourd'hui : Mercredi, 3 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : pas de croix pour la messe de lÂ’Eglise dÂ’Aghtamar
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Malgré leur engagement, les autorités turques ont récemment annoncé qu’elles ne seraient pas en mesure d’installer la croix manquant sur le dôme de l’Église arménienne de la Sainte-Croix. Situé sur l’île d’Aghtamar dans le lac de Van, ce joyau de l’Art religieux arménien a été rénové et transformé en musée - sans croix -, en 2007, dans ce qui ressemble fort à une tentative de persuader l’Union européenne et l’UNESCO que la Turquie protège l’héritage culturel des terres qu’elle occupe. Face aux protestations de la communauté arménienne de Turquie et de la diaspora, le gouvernement turc avait autorisé que l’église d’Aghtamar retrouve sa croix d’origine avant le 19 septembre, date de la première messe arménienne à y être célébrée depuis le génocide de 1915. Une promesse qui ne sera donc pas tenue pour des raisons « techniques »… Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article paru le vendredi 3 septembre 2010 dans le journal arméno-américain, Asbarez.



Asbarez

Pas de croix pour la Sainte-Croix


Vendredi 3 septembre 2010

EREVAN (ArmRadio) — Les autorités turques ont annoncé qu’elles n’installeraient pas de croix sur le dôme de l’Église de la Sainte-Croix récemment rénovée, située sur l’île d’Aghtamar.
Située dans la province sud-est de Van, l’Église de la Sainte-Croix a été rouverte et convertie en musée par les autorités locales après les rénovations. Ceci a cause un tollé parmi les Arméniens de Turquie et de l’étranger, qui ont condamné la profanation de ce site religieux par le gouvernement turc. Suite à la pression locale et internationale, le gouvernement turc a en apparence accepté d’installer une croix sur l’église à l’occasion de la première liturgie et il a permis que des offices religieux y soient tenus [Nota CVAN : un office par an en réalité…].

Mais le gouvernement revient maintenant sur sa promesse, selon Sarkis Seropyan, l’éditeur du journal d’Istanbul Agos Daily. “La croix devait être installée quelques jours avant le service religieux. Tout était prêt et la croix avait déjà été apportée à Van. Cependant, ils ont dit qu’ils ne mettraient pas la croix en raison de problèmes techniques” a déclaré Seropyan à ArmRadio.

Selon l’archevêque Aram Ateshyan, le patriarche adjoint de Constantinople, le gouverneur de la province de Van a dit que l’installation de la croix, qui pèse 200 kg, nécessite une tour spéciale qui ne sera pas prête avant la tenue de l’office religieux. Ateshyan a dit que le gouverneur avait indiqué que la croix serait “exposée aux yeux de tous le 19 septembre et qu’elle sera apposée sur le dôme après la liturgie.”

Seropyan a déclaré que la communauté arménienne de Turquie assistera quand même à l’officie religieux, malgré les agissements retors du gouvernement à propos de la croix.

“Pour moi, la chose la plus importante, c’est que l’église d’Aghtamar ait été reconstruite”, a dit Seropyan. “La communauté arménienne participera en tout cas à la liturgie pour montrer qu’elle ne refuse pas d’utiliser ses propres lieux saints.”

Selon Seropyan, une délégation d’ecclésiastiques du Saint-Siège d’Etchmiadzine arrivera à Van un jour avant la messe pour bénir et décorer l’église.

En début de semaine, le Catholicos Arménien de Cilicie, Aram I, a dit qu’il n’enverrait pas de délégation le 19 septembre pour l’office religieux, arguant du fait que la restauration de l’église et sa transformation en musée sont “une tentative pour persuader l’Union européenne et l’UNESCO que la Turquie protège l’héritage culturel des terres qu’elle occupe.” Il a également condamné cet acte comme étant “une tentative pour cacher sa politique constante de négation du génocide arménien et des droits des survivants.”


©Traduction de l’anglais C. Gardon pour le Collectif VAN – 6 septembre 2010 - 07:05 – www.collectifvan.org





Retour à la rubrique


Source/Lien : Asbarez



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org