Aujourd'hui : Dimanche, 12 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Turquie recherche un règlement à l’amiable dans l’affaire Dink
Publié le :

vendredi10 septembre 2010, par Stéphane/armenews

Le gouvernement turc considère « un règlement amical » avec la famille du journaliste assassiné Hrant Dink quant au procès devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme a déclaré le Ministre turc des Affaires Etrangères Ahmet Davutoglu.

Dans une interview télévisé à TV Bugün, Ahmet Davutoglu a dit que la Turquie projette de prendre des mesures pour les affaires devant la cour européenne - particulièrement l’affaire Dink - en conformité avec la loi contemporaine et universelle.

« Il y a deux questions dans l’affaire Dink ; une à propos de la protection du droit à la vie et l’autre est la liberté d’expression » a dit Ahmet Davutoglu. « L’état doit assumé toutes ses responsabilités [et] quant au droit à la vie et à la liberté d’expression sans la moindre discussion ».

Le Ministre turc de la Justice Sadullah Ergin a déclaré mercredi 25 août que l’état avait échoué à protéger Hrant Dink.

« Nous chercherons un accord amical » a ajouté Sadullah Ergin.

Conformément à « un règlement amical » l’Etat doit admettre avoir violé les principes du droit à la vie et à la liberté de parole exposée dans la Convention Européenne sur les Droits de l’Homme et payer une compensation à la famille de la victime.

Riza Türmen, ancien juge de la Turquie à la cour européenne, a dit à Hürriyet que la cour européenne doit aussi trouver le règlement approprié, pour que le dossier puisse être retiré de l’ordre du jour de la cour.

La cour européenne devrait donner son verdict final au cours de ce mois et la Turquie a besoin d’informer la cour du moindre règlement auparavant.

La famille de Hrant Dink a exclu le moindre règlement avec l’état tant que l’article 301 continue à exister dans le code pénal Turc. Il n’est pas pas encore certain que le gouvernement turc prenne un tel pas, mais Ahmet Davutoglu a dit que la Turquie doit faire des pas pour élargir la liberté d’expression.

En faisant des remarques sur la défense controversée, le ministre des Affaires Etrangères a aussi dit « qu’une telle défense est préparée au niveau technique sans avoir besoin de la signature du moindre ministre » et dit que les déclarations n’étaient pas « une défense appropriée dans le contexte de nos critères actuels ».

« Mais ceux qui ont écrit cette défense sont-ils des méchants ? Non » a ajouté Ahmet Davutoglu.

« Ils sont dans une position pour défendre la pratique de l’Etat. Cela n’a aucun rapport avec l’exécutif mais comme le pouvoir judiciaire est un établissement de l’état, nous avons besoin de prendre cela en considération ».




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org