Aujourd'hui : Samedi, 20 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Conseil de l'Europe : la Turquie présente ses priorités pour la présidence
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La Turquie vient d'accéder à la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour les 6 prochains mois. Le communiqué du Conseil de l’Europe annonce très sérieusement que l'une des 5 priorités de la Turquie sera la réforme de la Cour européenne des droits de l'homme afin de garantir à long terme l'efficacité du système européen de protection des droits de l'homme : lorsque l'on sait que le 14 septembre 2010, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la Turquie dans le cadre de l’affaire Hrant Dink en considérant que la Turquie n’avait pas pris les mesures nécessaires afin d’empêcher l’assassinat du journaliste et qu’avant la mort de celui-ci, l’Etat turc avait enfreint son droit à la liberté d’expression, on mesure le piquant de cette "priorité" de l'Etat turc au Conseil de l'Europe... Et on s'inquiète surtout de l'orientation qu'Ankara pourrait donner à cette démarche. La 5ème priorité consistera à "Faire face aux défis des sociétés multiculturelles en Europe" : la Turquie est en effet la mieux placée pour parler de ce sujet qu'elle connaît particulièrement bien. Elle est l'exemple même de l'anéantissement programmé des sociétés multiculturelles qui composaient sa population jusqu'en 1915 : Arméniens, Grecs, Assyro-chaldéens-syriaques, Juifs, Alévis, Kurdes : tous ont subi et subissent encore sa politique basée sur la haine et la discrimination. Mais Ankara a raison de poursuivre sur cette voie : les génocides commis par l'Empire ottoman sont restés impunis, ce qui n'empêche pas la Turquie d'accéder à la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe et de s'y occuper des droits de l'homme. Quelle tartufferie... Le Collectif VAN vous présente ce Communiqué de presse publié sur le site du Conseil de l'Europe le 10 novembre 2010.



Communiqué de presse - 851(2010)

Présidence du Comité des Ministres : la Turquie présente ses priorités


Strasbourg, 10.11.2010 - La Turquie vient d'accéder à la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour les 6 prochains mois.

Dans le but de renforcer le rôle politique, la visibilité et l’influence de la plus ancienne organisation paneuropéenne, en Europe et dans le monde, son programme s'articule autour de 5 priorités :

1. Réformer le Conseil de l'Europe : la Turquie soutiendra l'ambitieux train de réformes présenté par le Secrétaire General afin que le Conseil de l'Europe s'impose à nouveau sur la scène internationale en tant qu'organisation innovante, flexible et visible, capable de s'adapter à l'évolution du paysage politique européen.

2. Réformer la Cour européenne des droits de l'homme: afin de garantir à long terme l'efficacité du système européen de protection des droits de l'homme, la Turquie poursuivra le travail mené par ses prédécesseurs et accueillera une conférence sur la réforme de la Cour suite au processus entamé à Interlaken en février 2010.

3. Renforcer les mécanismes de suivi indépendants : la présidence turque organisera des séminaires, tables rondes et ateliers qui permettront de mieux faire connaître ces mécanismes qui font l'originalité de l'Organisation. D'autres acteurs européens et internationaux y seront associés, permettant ainsi de mettre en valeur les avantages comparatifs des mécanismes du Conseil de l'Europe.

4. L'adhésion de l'Union européenne à la Convention européenne des droits de l'homme : la Turquie encouragera tous les partenaires à accélérer le processus d'adhésion et apportera son aide pour trouver des solutions aux problèmes techniques qui se poseront.

5. Faire face aux défis des sociétés multiculturelles en Europe: la Turquie est convaincue que le Conseil de l'Europe est l'acteur régional et international le mieux placé pour relever les nouveaux défis engendrés par la résurgence de l'intolérance et de la discrimination en Europe. A son initiative, un Groupe d'éminentes personnalités a été chargé d'ouvrir de nouvelles pistes de réflexion et de formuler de nouvelles propositions sur "comment vivre ensemble".


Programme complet et projet de calendrier des activités

Site de la présidence


En marge de l’événement, le Ministre des Affaires étrangères de Turquie, Ahmet Davutoğlu, a signé au nom de son pays la Convention sur la cybercriminalité (STCE n° 185) ainsi que le Protocole additionnel à la Convention sur le transfèrement des personnes condamnées (STCE n° 167).

Contacts :

Henriette Girard (Tél. +33 3 88 41 21 41 ; Mob. +33 6 75 65 03 39 ; henriette.girard@coe.int)

Can Fişek (Tél. +33 3 88 41 30 41 ; Mob. +33 6 75 65 03 41 ; can.fisek@coe.int)

Direction de la Communication du Conseil de lÂ’Europe
Tel: +33 (0)3 88 41 25 60
Fax:+33 (0)3 88 41 39 11
pressunit@coe.int
www.coe.int




Retour à la rubrique


Source/Lien : Conseil de lÂ’Europe



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org