Aujourd'hui : Lundi, 18 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L'antisémitisme est tendance en Turquie
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Un journal turc a publié des lignes virulentes contre Rafael Sadi qui a étudié avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, à l'université. Pourtant, Sadi a promu les liens Israël-Turquie pendant presque 20 ans. Membre de longue date de la communauté turque en Israël, Rafael Sadi a été visé dans son pays de naissance, la Turquie. Le journal turc l’a qualifié de 'traître sioniste' pour sa remise en question des passagers du Mavi Marmara. Sadi a dit à Ynet que dans sa jeunesse, Erdogan "a écrit, dirigé et joué dans une pièce antisioniste." Selon Sadi, Erdogan est principalement motivé par des considérations vis-à-vis de l'opinion publique. "Il promeut l'antisémitisme pour devenir populaire, c'est tendance, et gagner des points en politique avec ça. J’en suis désolé en tant que Turc, Israélien et juif et cela me peine lorsqu’il crée de l'antisémitisme dans une nation laïque et démocratique." Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’article intitulé « Le camarade de classe juif d’Erdogan, visé en Turquie » publié sur le site israélien Ynet, le 17.11.2010.



Ynet

Le camarade de classe juif d’Erdogan, visé en Turquie

Un journal turc publie des lignes virulentes sur Rafael Sadi qui a étudié avec le Premier ministre turc à l'université, le qualifiant de 'traître sioniste' pour sa remise en question des passagers du Mavi Marmara.


Légende photo : Sadi et Erdogan. Ils ont étudié ensemble l’économie (Photo : Viket Sadi)

Aviel Magnezi
Publié le 17.11.2010 – Israel News

Il a étudié à l'université avec Recep Tayyip Erdogan, il a promu les liens Israël-Turquie pendant presque 20 ans et il est membre de longue date de la communauté turque en Israël, mais récemment, Rafael Sadi a été visé dans son pays de naissance.

Sadi et le Premier ministre turc Erdogan ont étudié l'économie ensemble entre 1974 et 1978 à Istanbul. Depuis qu’il a émigré en Israël en 1999, Sadi a toujours entretenu des rapports stables avec des personnalités turques. Il a écrit des articles pour les médias turcs et il a eu des interviews avec diverses chaînes de télévision.

Quand il a vu que les liens entre Ankara et Jérusalem se détérioraient, il a recruté ses amis parlant le turc en Israël pour qu’ils l’aident dans ses exercices de relations publiques. Entre autres activités, Sadi a lancé un site de relations publiques en turc, qui contient aussi des informations concernant les liens bilatéraux.

Malheureusement, ces efforts l'ont transformé en cible en Turquie. La semaine dernière, un journal musulman radical a publié un article sur "le violent traître sioniste qui est né en Turquie."

L'auteur prétend que Sadi saute sur chaque occasion pour insulter la Turquie et Erdogan, et il a déclaré : "Alors que le Mavi Marmara quittait la Turquie, il a organisé une manifestation contre l'arrivée de la flottille en Israël." Il était en outre mentionné que Sadi avait interrogé "les voyageurs pour la liberté" et avait fourni des informations au Mossad.

Sadi est décrit dans l’article comme "l’ennemi de la Turquie et de l’Islam" qui utilise toute occasion pour agir contre Ankara.

Sadi a dit à Ynet que dans sa jeunesse, Erdogan était le président de l'association religieuse des étudiants de l'un des partis turcs et il a indiqué que le Premier ministre "a écrit, dirigé et joué dans une pièce antisioniste."

Au cours des années, Sadi a gardé le contact avec Erdogan et il l’a même interviewé en 2005 pendant la visite de ce dernier en Israël. Les relations entre les deux hommes se sont depuis rafraîchies. "Je le critique pour ses erreurs et c'est nuisible à sa politique lorsqu’une personne dit la vérité", a expliqué Sadi.

'J’ai dit la vérité à Erdogan'

"Je lui écris toujours de temps en temps et je lui pointe ses erreurs. Normalement, il ne répond pas." Néanmoins, le Premier ministre turc a mentionné Sadi dans un discours prononcé devant le Parlement turc. "Il a dit, 'j'ai un camarade de classe juif qui me dit que j'ai tort '", a indiqué Sadi.

Selon Sadi, Erdogan est principalement motivé par des considérations vis-à vis de l'opinion publique. "Il promeut l'antisémitisme pour devenir populaire, c'est tendance, et gagner des points en politique avec ça. J’en suis désolé en tant que Turc, Israélien et juif et cela me peine lorsqu’il crée de l'antisémitisme dans une nation laïque et démocratique", a déclaré Sadi.

Il a cependant souligné que malgré le climat actuel il n'a pas peur de voyager dans sa patrie. "On m’a averti que c'était dangereux, mais si je dois y aller, j'irai."

Sadi craint que les Juifs turcs ne soient blessés par l'article le concernant, paru dans le journal turc. "L'article promeut la haine, ce qui met en danger la communauté en Turquie. Ma crainte la plus grande est qu'un dingue ne vienne jeter une grenade à l'intérieur d'une synagogue ou d’une école.

"Je blâme le gouvernement turc et Erdogan qui créent le danger. Erdogan prétend qu’il conspue seulement Israël, mais dire à Shimon Peres devant le monde entier : 'Vous tuez' revient à conspuer tout juif dans le monde."


©Traduction de l’anglais C. Gardon pour le Collectif VAN – 24 novembre 2010 –07:15 – www.collectifvan.org


Lire aussi :

Article en turc sur Islamigundem [Agenda islamique]

et sur Haber





Retour à la rubrique


Source/Lien : Ynet



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org