Aujourd'hui : Lundi, 1 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
H.R 252: La satisfaction de la Turquie...
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire une traduction de Gilbert Béguian d'un article en anglais mise en ligne sur le site de NAM (Nouvelles d'Arménie Magazine) le 24 décembre 2010.












vendredi24 décembre 2010, par Jean Eckian/armenews

Commentaires de Jean Eckian pour Nouvelles d'Arménie

Le World Bulletin, consacré à la Turquie, a publié hier une interview du ministre turc des affaires étrangères Davit Davutoglu dans lequel il fait part de sa satisfaction et du "bon sens des États Unis" quant au résultat du chantage opéré sur les gouvernants américains, eu égard à leur non engagement sur la résolution arménienne. À chacun de se faire sa propre opinion sur un cynisme d’État.

J.E


Le Ministre turc des affaires étrangères Ahmet Davutoglu a exprimé ce jeudi sa satisfaction, la résolution sur les allégations arméniennes relatives aux incidents de 1915 n’ayant pas été inscrite à l’ordre du jour officiel de la Chambre des Représentants des USA.

"Nous sommes content qu’une circonstance qui aurait pu porter un coup à l’équilibre dans le Caucase, à l’équilibre des relations entre la Turquie et l’Amérique et des relations entre la Turquie et l’Arménie ne se soit pas produite au Congrès des USA. Le bon sens a prévalu hier," a dit Davutoglu à des journalistes.

Davutoglu a dit, "Nous avons suivi de près les développements. Nous remercions l’administration des Etats-Unis, Barack Obama, Hillary Clinton et d’autres responsables pour leurs efforts. Cet incident prouve une fois de plus que l’appréciation d’incidents historiques par des autorités politiques est essentiellement une erreur. La position de la Turquie sur cette question est tout à fait claire. Nous sommes prêts pour toute espèce d’affrontement et toute espèce d’études. Cependant, nous ne pouvons accepter l’utilisation de ces incidents historiques comme chantage à l’encontre de notre pays et il n’est pas correct d’évoquer des faits historiques comme une épée de Damoclès se balançant sur les relations turco-américaines."

"Nous aurions souhaité avoir consacré ces 3 ou 4 derniers jours à fournir des efforts diplomatiques positifs avec les exécutifs des USA plutôt que d’essayer d’empêcher une crise possible. Il est évident qu’une telle initiative conduit au gaspillage d’énergie et de temps. Le temps est au dialogue, aux rencontres et à l’accord. Nous sommes obligés d’intensifier nos efforts respectifs et de promouvoir la paix et le dialogue dans le monde entier. Je veux souligner aujourd’hui une fois encore que les efforts pour faire pression sur la Turquie par l’intermédiaire de représentants qui ne sont pas au courant de cette question resteront sans effets et feront du tort aux relations entre la Turquie et les USA et à celles entre la Turquie et l’Arménie. Nous espérons que de telles initiatives ne seront pas inscrites à l’ordre du jour dans les jours à venir," a-y-il dit.

La résolution "H.Res. 252" - qualifiant les incidents de 1915 qui eurent lieu peu avant la chute de l’empire ottoman comme étant un "génocide" - a été approuvée par la Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des USA des représentants par un vote de 23 contre 22 au mois de mars de cette année.

L’adoption de la résolution avait causé une large réaction en Turquie, qui avait rappelé son ambassadeur, lequel était retourné à Washington D.C. un mois plus tard.

La Turquie a longtemps été confrontée à une campagne de diffamation conduite par des groupes de pression arméniens. La diaspora arménienne a récemment intensifié ses activités organisées à travers le monde pour la reconnaissance de leurs allégations infondées relatives aux événements de 1915 comme "génocide" par des parlements locaux et nationaux.

La position de la Turquie est que les parlements et autres institutions politiques ne sont pas les lieux appropriés pour débattre et porter des jugements sur des périodes contestées de l’histoire. Les événements passés et les périodes controversées de l’histoire devraient être laissés aux historiens afin qu’ils conduisent leurs études et leur évaluation de façon dépassionnée. Pour mettre en lumière de telles questions controversées, le gouvernement turc a ouvert toutes ses archives, dont celles des armées, à tous les chercheurs. De plus, la Turquie encourage les historiens, les universitaires et les chercheurs à examiner et discuter librement cette question historique dans toutes les tribunes. Pour une analyse complète et objective des relations entre la Turquie et l’Arménie, les archives arméniennes devraient elles aussi être ouvertes et rendues disponibles au public et aux chercheurs. Pour accéder à la vérité, les historiens doivent avoir accès à toutes les archives qui s’y rapportent.

A cet effet, en 2005, la Turquie a officiellement proposé au gouvernement d’Arménie l’établissement d’une commission conjointe d’historiens et d’autres experts de chaque camp pour étudier ensemble les événements de 1915 pas seulement dans les archives de Turquie et d’Arménie, mais aussi dans les archives de chaque pays tiers concernés et partager leurs conclusions avec le public. L’Arménie n’a toujours pas répondu positivement à cette initiative. La proposition de la Turquie est toujours sur la table.

Si l’Arménie l’accepte, la proposition de la Turquie d’organiser une Commission Conjointe d’Histoire serait également utile à créer la confiance qui ouvrirait la voie au dialogue vers la normalisation des relations entre les deux pays.

Traduction Gilbert Béguian pour Armenews




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org