Aujourd'hui : Lundi, 1 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
USA : au-delà de la reconnaissance du génocide arménien
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Quel est l'objectif réel de la Cause arménienne? Obtenir justice pour les Arméniens, de la part des descendants de ceux, qui non seulement les ont massacrés, mais ont occupé leur patrie et confisqué leurs biens. » Le journaliste arméno-américain Harut Sassounian revient sur la résolution du génocide arménien qui n’a pas été présentée par la speaker Nancy Pelosi, devant la Chambre des Représentants des Etats-Unis. Il propose cinq mesures stratégiques pour contrer la campagne négationniste de la diplomatie turque et de ses alliés. Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial de Harut Sassounian, en date du 30 décembre 2010, paru dans The California Courier.



Une réponse déterminée est requise pour l’échec de Pelosi sur la résolution du génocide


Par Harut Sassounian
Publié par Le Courrier de Californie
Editorial de Sassounian du 30 Déc. 2010

Les Arméniens du monde entier sont à juste titre indignés par le refus de la Speaker Nancy Pelosi et de la direction des Démocrates à la Chambre, de soumettre la résolution du génocide à un vote.

La Congressiste Pelosi avait "la majorité, l'autorité et la possibilité de « programmer un vote sur la résolution du génocide arménien, mais elle n'a pas réussi à le faire, a annoncé la semaine dernière le Comité National Arménien d'Amérique. Pourquoi n'a-t-elle pas soumis la résolution à un vote? Il est important de noter que, contrairement à leur pratique antérieure, ni le président ni la secrétaire d'Etat n’avaient fait de déclarations publiques contre la résolution. Ils n'ont pas eu à le faire; selon une source bien informée à Washington, ils avaient fait un arrangement dans les coulisses avec la Présidente Pelosi pour ne pas prévoir de vote sur la résolution, au cours des dernières sessions de l'année. Dans ces conditions, les déclarations égoïstes de l'Ambassadeur de Turquie et des organisations turco-américaines disant que leurs actions tardives avaient bloqué le vote, étaient des exagérations totales, si ce n'est des mensonges absolus et inconséquents !

La résolution du génocide arménien n'est ni le début ni la fin des revendications politiques arméniennes. Voici pourquoi: c'est une résolution commémorative qui n’a pas force de loi; des résolutions similaires sur le génocide ont été adoptées par la Chambre des représentants à deux reprises, en 1975 et 1984, et ces résolutions ne sont qu'un moyen pour une fin.

Quel est l'objectif réel de la Cause arménienne? Obtenir justice pour les Arméniens, de la part des descendants de ceux, qui non seulement les ont massacrés, mais ont occupé leur patrie et confisqué leurs biens.

Le ministre des Affaires étrangères de Turquie, Ahmet Davutoglu, a déclaré la semaine dernière que la résolution était comme "l'épée de Damoclès au-dessus de nos têtes." Il a exprimé l'espoir que de telles initiatives ne soient pas soulevées de nouveau au Congrès car elles gaspillent l'énergie et le temps de la Turquie. La menace des dirigeants turcs, un siècle après les crimes odieux de leurs ancêtres, et le gaspillage de leurs précieuses ressources pour contrer la résolution, sont une raison suffisante pour les Arméniens de présenter, année après année, des initiatives identiques devant tous les corps législatifs du monde. En outre, à chaque fois que les dirigeants turcs demandent qu'un président américain bloque une résolution de ce type, en retour, ils sont tenus de faire des concessions politiques coûteuses en direction des Américains.

Les organisations arméno-américaines, dirigées par l’ANCA, doivent maintenant faire une évaluation objective stratégique afin d'examiner leurs prochaines actions:

1 – Porter plainte contre la Turquie et les entreprises turques auprès des tribunaux fédéraux américains, de la Cour européenne des droits de l'homme, et de la Cour Pénale Internationale.

2 - Augmenter le nombre d’"épées suspendues» au-dessus des têtes des dirigeants turcs en soumettant plusieurs résolutions au Congrès, qui vont au-delà de la reconnaissance du génocide. Entre autres choses, celles-ci pourraient inclure la restitution des biens arméniens confisqués et le retour des églises sous la juridiction du Patriarcat arménien de Turquie.

3 - Capitaliser sur les politiques et déclarations anti-occidentales des dirigeants turcs pour générer un soutien sur les questions arméniennes au sein de la nouvelle majorité républicaine à la Chambre.

Voici quelques réflexions préliminaires sur les mesures spécifiques qui pourraient être considérées par les dirigeants arméno-américains dans les prochaines semaines:

1 - Mesures à prendre contre la leader de la minorité Pelosi et les leaders démocrates de la Chambre comme revanche politique pour leur obstruction. C’est maintenant à eux de séduire leurs supporters arméniens déçus avec une série d'actions concrètes, pas des promesses, pour réparer les dommages qu'ils ont causés à leur propre crédibilité.

2 - Commencer à planifier les élections de 2012 afin de s'assurer qu'aucun arméno-américain ne votera ou ne contribuera avec un seul dollar à la campagne du Président Obama ou de tout autre membre du Congrès, Démocrate ou Républicain, opposé aux questions arméniennes.

3 - Évaluer l'inaction des dirigeants de l'Arménie et de la diaspora qui n'ont pas levé le petit doigt, ni prononcé un mot en faveur de la résolution du génocide, alors que le président de la Turquie, le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères faisaient pression sur le Président. Obama et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton pour bloquer le vote.

4 - Capitaliser sur le militantisme et la nouvelle dynamique de la communauté arméno-américaine, en particulier les jeunes et les célébrités comme Kim Kardashian et Serj Tankian, pour les engager dans des moyens créatifs de poursuivre la cause arménienne.

5 – Soutenir les Sénateurs qui ont un intérêt à placer une nouvelle "attente"* contre Francis Ricciardone ou pour demander son remplacement en tant que candidat au poste d'ambassadeur américain en Turquie. Il n'y a pas eu d’ambassadeur américain à Ankara depuis plus de 6 mois. De même, les efforts azéri-américains d'appui à la campagne turque de négation du génocide doivent être combattus en plaçant une nouvelle "attente"* sur Matt Bryza, ou pour demander son remplacement en tant que candidat au poste d'ambassadeur américain en Azerbaïdjan. Il n'y a pas eu d’ambassadeur américain à Bakou depuis plus de 18 mois.

Au lieu de se sentir abattus par le revers temporaire de la semaine dernière, les Arméniens devraient renforcer leur résolution politique et intensifier leurs revendications sur la Turquie, en utilisant tous les moyens légitimes de redressement pour faire avancer leur juste cause !


Traduction Collectif VAN - 30 décembre 2010 - 07:20 - www.collectifvan.org


* Le pouvoir du Sénat des États-Unis consiste à "conseiller et approuver" : les sénateurs sont consultés pour approuver des traités signés, des nominations soumises par le Président des États-Unis à des postes de membres du Cabinet, juges et ambassadeurs. Lorsqu’ils ont des inquiétudes sérieuses relatives aux qualifications d’un candidat controversé, les Sénateurs n’ont pas d’autres choix que de mettre une double "attente", afin de bloquer la ratification de sa nomination par le Sénat complet.


Lire aussi:

USA : pas de génocide arménien au canard boiteux

USA : changements majeurs au Congrès pour la Turquie

USA/Azerbaïdjan : Bryza, un ambassadeur trop controversé

USA – La nomination des ambassadeurs en Azerbaïdjan et en Turquie bloquée



Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org