Aujourd'hui : Samedi, 6 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Erdogan ordonne la démolition d’un monument dédié à l’amitié turco-arménienne
Publié le :

NAM

En visite samedi à Kars, ville turque proche de la frontière avec l’Arménie, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a intimé à la municipalité de procéder à la destruction d’un monument érigé à la gloire de l’amitié entre la Turquie et l’Arménie.

Dans un discours adressé aux habitants, le chef du parti AKP a qualifié l’oeuvre Monument de l’Humanité du célèbre sculpteur turc Mehmet Aksoy, d’« abomination ». Espérant qu’il ne la reverra pas à sa prochaine visite, il a souhaité en remplacement, que la zône, proche du mausolée de Hasan Harakani [une figure religieuse du 10e siècle], soit "transformée en un très beau parc."

L’érection du monument avait été commandée par lÂ’ancien maire de Kars en 2008, Naif Alibeyoğlu , du Parti républicain du peuple, lequel avait fait des efforts considérables pour établir des relations avec lÂ’Arménie, estimant que la réouverture de la frontière, pour le commerce, ne pouvait que profiter à la ville. LÂ’Âœuvre avait été contestée dès le début par les nationalistes et les 20% dÂ’azéris vivant sur place.

Dans une communication téléphonique avec la station de télévision NTV, Alibeyoğlu a déclaré "la population évaluera la portée du commentaire "abomination". Quant au maire actuel, Nevzat Bozkus (AKP), admettant que cette zône est une aire protégée, a déclaré que le monument a été érigé comme une réponse au « monument du génocide » en Arménie et au nom de la paix.

En janvier 2010, le Sculpteur Mehmet Aksoy avait indiqué que le maire voulait un monument de la paix, par opposition à d’autres monuments aux messages de guerre et de haine. « La guerre est un crime contre l’humanité et les gens ne peuvent pas aller de l’avant avec les guerres," explique Aksoy. "Ces deux figures représentent en fait un seul être humain déchiré en deux. Ils sont dans une position de confrontation l’un face à l’autre, comme des ennemis. Mais avec la main qui s’avance ils ne forment plus qu’une seule et même personne." Comme un coup du sort, à l’image des Protocoles non ratifiés et moribonds, la main n’a jamais été installée et abandonnée sur le sable.

"La sculpture ... n’est ni étrange ni laide," à a son tour commenté l’ancien ministre de la culture, Ercan Karakas. Il a demandé au premier ministre de revenir sur sa décision.

Jean Eckian
lundi 10 janvier 2011,
Jean Eckian@armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org