Aujourd'hui : Lundi, 1 juin 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : les chrétiens de nouveau ciblés ?
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Malheureusement, il y a des signes suggérant que le gang Ergenekon pourrait se remettre sur pied pour effectuer certains actes. Très récemment, les procureurs s’occupant du procès Ergenekon ont fourni un garde du corps à un pasteur protestant, car ils pensent qu'une cellule d'assassinat employée par Ergenekon vient d’être activée. Avant Noël, les protestants ont été prévenus par la police d’être très prudents quant aux paquets qu’ils recevraient. En ce moment, des histoires et des analyses manipulatrices concernant les affaires de Malatya et de Dink circulent de nouveau sur Internet. » Orhan Kemal Cengiz, journaliste et avocat turc, en charge du procès contre les assassins des trois missionnaires tués à Malatya en 2007, a publié le 9 janvier dans le Today’s Zaman, quotidien turc de langue anglaise, un article annonçant de possibles attaques visant des chrétiens en Turquie, article qu’il termine par un « Je vous souhaite un bon dimanche » qui résonne curieusement. « Bon dimanche » pour les futures cibles ? Les Arméniens de Turquie viennent de commémorer ce mercredi, le 4e anniversaire de l’assassinat du journaliste arménien Hrant Dink, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos. Souhaitons que Dink, abattu de trois balles dans la tête le 19 janvier 2007 à Istanbul, soit la dernière victime d’Ergenekon et de l’Etat turc.

Enterrement de Hrant Dink, le 23 janvier 2007. Le discours de sa veuve Rakel Dink




http://www.youtube.com/watch?v=ogcVJ_MU9Ew

TodayÂ’s Zaman
Dimanche 9 Janvier 2011

Les chrétiens de Turquie seront-ils de nouveau visés ?

ORHAN KEMAL CENGİZ
o.cengiz@todayszaman.com


Dans mes deux derniers articles publiés dans cette colonne jeudi et vendredi, la semaine dernière, j’essayais d'expliquer les circonstances entourant l’affaire du massacre de Malatya, qui concerne trois missionnaires tués à Malatya en 2007.

Le procès du massacre, et les événements que je tentais d'expliquer, étaient comme deux mondes parallèles. Ils étaient un peu comme le subconscient et le conscient. Le procès (le conscient) se concentrait sur les meurtres et les criminels arrêtés sur la scène de crime immédiatement après le massacre, mais il y avait un autre monde (le subconscient) entourant ce procès, dans lequel des messages hautement sophistiqués, des menaces, des manipulations et beaucoup d'autres choses sont arrivés. Ces deux mondes différents ne se sont jamais rencontrés. L’affaire est toujours en cours. Le procès que j'ai entamé en raison des menaces et d'autres choses a déjà été refermé, puisqu’il n'était pas possible d'identifier les criminels.

Freud a dit un jour que si la conscience humaine est la partie visible de l'iceberg, la partie inconsciente est celle qui reste sous l'eau, ce qui signifie que nous ne pouvons voir qu’une petite partie de la réalité. Non seulement dans l’affaire du massacre de Malatya, mais aussi dans l’affaire de Hrant Dink et dans de nombreuses autres attaques visant des chrétiens en Turquie, nous voyons uniquement la partie visible de l'iceberg.

Lorsque Hrant Dink a été tué, il y a eu des périodes au cours desquelles nous avons eu l'occasion de voir la partie inconsciente de la société et du système en Turquie. Il y avait des files d'attente à la gendarmerie et dans les commissariats de police pour se faire prendre en photo avec Ogün Samast, le meurtrier du journaliste arménien. Lorsque Samast est arrivé à la prison, des acclamations et des applaudissements ont résonné à chaque coin du bâtiment. Pouvez-vous trouver les vrais auteurs du meurtre de Hrant Dink dans une telle atmosphère ?

Tout d'abord, les procureurs ne sont pas capables de comprendre cette réalité avec laquelle, très probablement, ils sont en conformité mentale et psychologique. Dans ces procès, dans le procès Ergenekon, pour pouvoir saisir entièrement et suivre ce que les preuves suggèrent, les procureurs et les juges ont besoin d'aller au-delà de leur maquillage mental habituel et de leurs zones de confort. J'ai déjà essayé d'expliquer dans ce journal que le procès Ergenekon est rempli de preuves montrant que ce gang avait fait beaucoup de choses contre les chrétiens, mais les procureurs suivent simplement ces liens dans la mesure où ils sont liés à des tentatives de coups (d’État).

Leur réticence à suivre les preuves et tous les liens a abouti à deux insuffisances très coûteuses. L’une est que cette Turquie n'a jamais eu une image complète et les procès ont été dissociés de leur profondeur et de leur contexte historique. Ce contexte historique dérive en réalité de l'histoire ininterrompue de l'Etat profond turc. La deuxième insuffisance est l'incapacité de découvrir tous les liens et les parties qui composent la structure entière de l’Etat profond. Bien sûr, je devrais m'abstenir de commettre une injustice envers les procureurs dont le travail a été gêné à tant de niveaux différents ; ils ne peuvent pas même pénétrer dans des secteurs militaires ou des bases pour collecter des preuves.

Malgré toutes ces insuffisances et erreurs, Ergenekon et tous les autres procès de l’Etat profond ont fourni un grand soulagement aux non-musulmans et aux intellectuels en Turquie. Ces affaires n’ont pas permis de découvrir tous les liens, mais elles ont au moins paralysé les parties opérationnelles de la structure de l'Etat profond. Elles ont perdu leur capacité à commettre des assassinats et des meurtres, méthodes utilisées en Turquie des années durant, pour manipuler l'opinion publique, réduire au silence les intellectuels et effrayer les groupes ciblés.

Est-ce que c'est une paix qui durera pour toujours ? Serait-il impossible au réseau clandestin de s'organiser de nouveau pour reprendre son ancienne activité ? Malheureusement, il y a des signes suggérant que le gang pourrait se remettre sur pied pour effectuer certains actes. Très récemment, les procureurs s’occupant du procès Ergenekon ont fourni un garde du corps à un pasteur protestant, car ils pensent qu'une cellule d'assassinat employée par Ergenekon vient d’être activée. Avant Noël, les protestants ont été prévenus par la police d’être très prudents quant aux paquets qu’ils recevraient. Des choses semblables peuvent arriver à d'autres groupes non-musulmans également. En ce moment, des histoires et des analyses manipulatrices concernant les affaires de Malatya et de Dink circulent de nouveau sur Internet.

Si les sections dévoilées d'Ergenekon pouvaient assassiner des cibles non-musulmanes, elles atteindraient un objectif à plusieurs niveaux. Tout d'abord, elles sembleraient prouver qu'il n'y a aucun lien entre la paix relative dont les chrétiens ont joui récemment et le début de l'investigation sur Ergenekon. Deuxièmement, elles créeraient une atmosphère chaotique juste avant les élections, qui auront lieu dans moins d'un an. Et, bien sûr, elles pourraient créer des liens imaginaires entre "le parti islamiste" au pouvoir et les attaques sur les chrétiens, et les utiliser pour persuader les publics internationaux.

J'espère sincèrement que nous pourrons empêcher qu’autre chose survienne et que nous pourrons continuer à jouir de l'atmosphère paisible que nous connaissons dans une Turquie post-Ergenekon. Je vous souhaite un bon dimanche.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 26 janvier 2011 – 07:36 –www.collectifvan.org

Lire aussi :

Les Arméniens de Turquie dans la ligne de mire

Turquie : 32 fondations arméniennes reçoivent des menaces de mort

L’assassinat de Hrant Dink et le néonationalisme (ulusalcilik) en Turquie

Turquie : téléphoner peut être fatal

Voir les photos :

Hrant DINK : Hommage et Indignation

4 ans déjà : le Collectif VAN rend hommage à Hrant Dink (1ère partie)

4 ans déjà : le Collectif VAN rend hommage à Hrant Dink (2ème partie)




Retour à la rubrique


Source/Lien : Today's Zaman



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org