Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 26 janvier
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée).

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 26 janvier 1945 -- Début d'une marche de la mort pour 1 000 femmes juives du camp de travail forcé de Neusalz (Pologne) jusqu'au camp de concentration de Flossenbürg (Allemagne). La marche dure six semaines. 200 femmes seulement arrivent à destination le 11 mars.

Le bandeau #FreeOsmanKavala
, situé sous chaque visuel de notre site, est un appel du Collectif VAN à libérer Osman Kavala, injustement incarcéré en Turquie depuis le 1er novembre 2017.


Ça s’est passé un 26 janvier (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

26 janvier 1531-- A la suite d'un tremblement de terre qui épouvante les habitants de Santarém (Portugal), des moines incitent la population à s'en prendre aux juifs de la ville. Ces derniers se trouvent ainsi chassés dans les montagnes par un temps d'hiver particulièrement rigoureux. Beaucoup périssent de froid et de faim.
Skynet : 26 janvier, ce jour-là, n’oubliez pas

26 janvier 1914 -- Turquie : Une dépêche, datée du 26 novembre 1912, de son ambassadeur M. de Giers, étant restée sans effet, la Russie, mue autant par ses intérêts que par un sentiment d’humanité, prit l’initiative, avec la France et l’Angleterre, d’un avant-projet de réformes qui devait réunir les six vilayets d’Erzeroum, Van, Bitlis, Diarbekir, Kharpout et Sivas en une seule province, administrée par un Ottoman chrétien ou un Européen, avec l’assentiment du Sultan. Rejeté par l’Allemagne, le programme fut réduit et finalement accepté le 26 janvier-8 février 1914. Il prévoyait le partage de l’Anatolie en deux zones placées sous la tutelle de deux inspecteurs généraux, qui devaient disposer des forces militaires pour exécuter leur tâche, les Hamidié étant transformés en régiments de réserve.
Petite encyclopédie du génocide arménien : L’intervention d’humanité dans la question arménienne

26 janvier 1915 -- Turquie : lorsque Enver Pacha traversa Erzingian, les évêques arméniens lui écrivirent pour le saluer et il leur répondit de façon très aimable. A l'évêque de Konia, qui lui avait envoyé une adresse au nom de la Communauté arménienne, il répondit en ces termes, selon l'Osmanischer Lloyd, journal allemand de Constantinople, du 26 janvier 1915 : « Je regrette de n'avoir pu, durant mon court séjour à Konia, m'entretenir avec Votre Révérence. J'ai reçu depuis, l'écrit que vous avez eu la bonté de m'adresser et dans lequel vous m'exprimez votre reconnaissance. Je vous en remercie de mon côté et profite de l'occasion pour vous dire que les soldats arméniens de l'armée ottomane accomplissent consciencieusement leur devoir sur le théâtre de la guerre, ce dont je puis témoigner pour l'avoir vu moi-même. Je vous prie de présenter à la nation arménienne, dont le complet dévouement à l'égard du Gouvernement impérial est connu, l'expression de ma satisfaction et de ma reconnaissance. »
Ministre de la Guerre, Vice-Généralissime de l'Armée Impériale.
Johannes Lepsius | Rapport secret sur les massacres d'Arménie

Imprescriptible : La situation au début de la guerre et durant les premiers mois.

26 janvier 1920 -- Turquie : Le cas de Djemal Oghul, secrétaire-responsable de Tchangiri, qui avait organisé l’assassinat des élites arméniennes de la capitale, fut traité séparément, le 26 janvier 1920, au cours d’un procès où des témoins l’accusèrent des pires malversations dans les affaires de ravitaillement. De fait, niant toute participation dans « l’affaire des Arméniens », il ne sera interrogé par les magistrats que pour avoir prélevé indûment entre 600 et 800 LT or à la population arménienne, en accord avec le vali et le commandant de la gendarmerie, contre la promesse de ne pas la déporter. Pour autant, la déportation eut lieu, ainsi qu’un massacre à Tuney. Condamné à cinq ans de travaux forcés, il fut toutefois maintenu à l’hôpital de Gumuch Sou.
Petite encyclipédie du génocide arménien : Procès des secrétaires-responsables et autres

26 janvier 1938 -- Allemagne : La Gestapo est chargée par Himmler d’interner les « réfractaires au travail ».
Wikipédia : Chronologie du Troisième Reich

26 janvier 1941 -- Actions anti-juives en Roumanie, des centaines de juifs sont massacrés.
Jewishgen : Chronologie de l'Holocauste (1939-1945)

26 janvier 1942 -- Un transport de 1 196 juifs quitte Vienne (Autriche) à destination de Riga (Lettonie).
- Au cours d'une exécution massive à Obecse (Yougoslavie), juifs et Serbes sont massacrés en même temps. En deux jours, 200 personnes, dont 100 juifs, sont assassinées par des soldats hongrois.
Skynet : 26 janvier, ce jour-là, n’oubliez pas

26 janvier 1943 -- 1 000 juifs du ghetto de Theresienstadt sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 770 sont gazés dès leur arrivée. On envoie 130 jeunes femmes travailler au camp d'Auschwitz II - Birkenau, 100 hommes au camp annexe de Goleszow. De ce transport, 39 personnes seulement survivaient en 1945.
- Au cours d'une rafle dans le ghetto de Stanislavov (Ukraine), 1 000 personnes âgées, malades ou dépourvues de permis de travail sont arrêtées. Toutes sont massacrées dans le cimetière juif.
Skynet : 26 janvier, ce jour-là, n’oubliez pas

26 janvier 1945 -- Libération du camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau.
Yahoo !: L'éphéméride du mercredi 26 janvier 2011

26 janvier 1945 -- Début d'une marche de la mort pour 1 000 femmes juives du camp de travail forcé de Neusalz (Pologne) jusqu'au camp de concentration de Flossenbürg (Allemagne). La marche dure six semaines. 200 femmes seulement arrivent à destination le 11 mars.
Skynet : 26 janvier, ce jour-là, n’oubliez pas

Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org