Aujourd'hui : Mercredi, 23 octobre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 2 février
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée).

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: 2 février 1897 – Paris : conférence de M. Albert Vandal sur les Arméniens et la Réforme de la Turquie : « Je voudrais faire le procès de l'odieux système de gouvernement qui sévit en Turquie et qui aboutit aujourd'hui à l'assassinat de tout un peuple. Oui, l'extermination préméditée, méthodique, persévérante d'une race d'hommes, les Arméniens, voilà le spectacle que l'Orient nous présente depuis deux ans et demi. » [Nota CVAN : les massacres organisés dans l’Empire ottoman par le Sultan Abdul Hamid, surnommé le « Sultan rouge » ou « Grand Saigneur », ont causé 300 000 victimes parmi la population arménienne de Turquie, en 1894/96. Ils étaient annonciateurs des massacres de 1909 à Adana (20 000 morts) et surtout du génocide de 1915 avec ses 1,5 millions de victimes]."

Suite aux atrocités des années 1894-1896 le Sultan Abdul Hamid fut qualifié de Sultan rouge, de Grand assassin. Les caricatures le montrent avec des crochets pour rappeler la pratique turque qui consistait à pendre des membres, organes, des Arméniens à des crochets de bouchers. Collection privée M.G.Tafankejian.

Le bandeau #FreeOsmanKavala
, situé sous chaque visuel de notre site, est un appel du Collectif VAN à libérer Osman Kavala, injustement incarcéré en Turquie depuis le 1er novembre 2017.


Ça s’est passé un 2 février (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


2 février 1878 -- La Grèce déclare la guerre à la Turquie.
Wikipedia: 2 février

2 février 1897 -- Paris : conférence de M. Albert Vandal sur les Arméniens et la Réforme de la Turquie : « Je voudrais faire le procès de l'odieux système de gouvernement qui sévit en Turquie et qui aboutit aujourd'hui à l'assassinat de tout un peuple. Oui, l'extermination préméditée, méthodique, persévérante d'une race d'hommes, les Arméniens, voilà le spectacle que l'Orient nous présente depuis deux ans et demi. » [Nota CVAN : les massacres organisés dans l’Empire ottoman par le Sultan Abdul Hamid, surnommé le « Sultan rouge » ou « Grand Saigneur », ont causé 300 000 victimes parmi la population arménienne de Turquie, en 1894/96. Ils étaient annonciateurs des massacres de 1909 à Adana (20 000 morts) et surtout du génocide de 1915 avec ses 1,5 millions de victimes]. Albert Vandal (1853-1910) est historien français, professeur, lauréat de l'Académie en 1882, membre de l'Académie française à partir de 1897.
Imprescriptible.fr : Citations d'intellectuels et d'artistes

2 février 1897 -- Extrait de l’allocution de Comte Albert de Mun (1841-1914) Homme politique français. Membre de l'Académie française (1897) alors qu'il présidait la conférence de A. Vandal : « Combien sont-ils, du Taurus à l'Ararat, qui dorment entassés dans un hideux mélange, victimes des massacres sans nom des deux dernières années, clients ou protégés indirects de la France, qui en mourant ont prêté l'oreille à la voix de l'Occident et attendent encore qu'elle les fasse tressaillir sous la terre ! »
Imprescriptible.fr : Citations d'intellectuels et d'artistes

2 février 1913 -- France : publication du N°1545 du périodique « Les Annales politiques et littéraires ». Au sommaire : « La Réforme Turque », « LA fin d’Abd -ul-Hamide », « Le Sultan Rouge » etc.
Archives Imprescriptible

Du 20 janvier/2 février1914 -- Empire ottoman : en janvier arrivent les premières nouvelles sur la situation mauvaise dans le vilayet d'Erzeroum. Les Daschnakzagans s'adressent au vali Tahsin Bey, qui promet de châtier avant deux jours les malfaiteurs qui ont fait du ravage dans les villages [arméniens]. Mais, dix jours après, les mêmes faits se renouvellent dans d'autres villages. Les Arméniens sont avertis par des Turcs : ils entendent parler, pour la première fois, d'un « plan de massacre général ». Autres nouvelles inquiétantes des vilayets d'Erzeroum et de Bitlis. « Ici, à Constantinople, la méfiance du Gouvernement contre les Daschnakzagans est si grande, que l'on peut à peine parler avec lui de la situation ».
Imprescriptible.fr : Les Daschnakzagans

2 février 1915 --Empire ottoman : Talaat indique à l'ambassadeur d'Allemagne, le Comte Hans von Wangenheim, que la guerre est le seul moment propice pour conclure la question arménienne.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (January-March)

2 et 3 février 1915 -- Empire ottoman : au sein du cabinet Saïd Halim Djemal jouait le rôle du perturbateur. Ses tendances francophiles, ses sympathies pour l'Entente, son horreur affichée des Allemands, enfin son idéologie panislamique dérangeaient les vues du Comité central. Comme son influence était trop grande et que ses collègues craignaient ses colères, ils jugèrent à propos, tout en lui conservant son poste de ministre de la Marine, de l'envoyer diriger une expédition dans les sables du Sinaï où il s'enlisa piteusement en tentant de forcer le canal de Suez les 2 et 3 février 1915. Djemal se replia, enfin convaincu que le désert, sans chemin de fer et sans approvisionnement, restait infranchissable.
Imprescriptible.fr : Djémal pacha et le génocide différé

2 février 1916 -- Empire ottoman : le 2 février 1916, Abdulahad Nouri exigeait du fonctionnaire responsable de la déportation à Bab, Mouharrem bey, que les Arméniens qui se trouvaient encore dans ce bourg situé sur l'Euphrate, fussent expulsés sans délai (doc. n° 32). Il lui faisait remettre par un capitaine de gendarmerie une pièce qui constituait une garantie d'impunité (doc. n° 50). Le procureur général d'Alep avait formulé la même exigence auprès du kaïmakam de Bab, Chafi bey (doc. n° 49)
Imprescriptible.fr : Enquête sur la négation d'un génocide, Les matériaux incriminés

2 février 1916 -- Empire ottoman : les témoignages de Hrant Sarian sur la déportation de sa famille : « Mardi 2 février: Nous avons pris le train le soir. Comme j'étais très malade, je me suis allongé dans le wagon, par terre. A la dernière gare avant Draa, mon père est descendu chercher de l'eau, mais quand le train a redémarré, il n'est pas revenu, nous étions très inquiets, nous demandant ce qu'il était devenu. Mais à notre arrivée à Draa, il nous a rejoints, il était monté dans le dernier wagon, de justesse. A Draa, les réfugiés avaient installé leurs tentes dans les champs, mon père aussi a transporté nos affaires et dressé notre tente. Il pleuvait à verse. Mon père allait tous les jours nous acheter du lait et du yaourt car nous étions malades. Il avait réussi à vendre un peu de linge. Il pleuvait presque tous les jours. Mon père possédait à Adabazar un cabaret qu'il avait loué à un Grec. Il lui a envoyé un télégramme pour qu'il nous envoie de l'argent. Mais l'argent ne nous est jamais parvenu, car nous avons de nouveau été expulsés. Il avait également envoyé un télégramme à notre famille restée à Eski-Shéhir, mais nous n'avons rien pu recevoir. Nous sommes restés dix-sept jours à Draa. » Journal de Hrant Sarian (1915-1923)
Imprescriptible.fr : Journal d'un jeune déporté arménien

2 février 1924 -- Empire ottoman : le sultanat est aboli par l'Assemblée nationale turque.
Wikipedia: 2 février

2 février 1940 -- Yougoslavie : Ouverture à Belgrade de la conférence des Balkans. Une proclamation est faite par les États neutres de Grèce, de Roumanie, de Turquie et de Yougoslavie affirmant leur intérêt commun à maintenir la paix dans l'Europe du Sud-est et à renouveler le pacte qui les unit.
Chronologie de février 1940

2 février 1942 -- Dans le ghetto de Rakov (Biélorussie), 2 000 juifs sont brûlés dans leurs maisons.
- Les nazis massacrent 500 juifs dans le village de Chamovo (Ukraine).
Skynet : 2 février, ce jour-là, n'oubliez pas

2 février 1943 -- Le Comte Luca Pietromarchi, responsable italien des territoires occupés par le régime de Mussolini, notait dans le journal qu’il tenait : « Malgré toutes les catastrophes qui ont frappé les Allemands, ils continuent d’insister qu’on leur livre les Juifs des territoires que nous [les Italiens] occupons. Cela confirme qu’à la fin de 1943, il n’y aura plus un seul Juif vivant en Europe. » Luca Pietromarchi, « Estratti del diario private » in Joseph Rochlitz, The Righteous Enemy, The Italians and Jews in Occupied Europe, Bologna, 1984, p. 9; cité par Jonathan Steinberg, All or Nothing : The Axis and the Holocaust, 1941-1943, Routledge, 1990, p. 93.
phdn

2 février 1943 -- 1 000 juifs sont assassinés par les SS dans le ghetto de Rakov (Biélorussie).
- 890 internés juifs sont déportés du camp de Westerbork (Pays-Bas) au camp d’extermination d’Auschwitz.
- A Zychlin (Pologne), 181 juifs sont fusillés par la police allemande
Skynet : 2 février, ce jour-là, n'oubliez pas

2 février 1943 -- URSS : Capitulation du général Stecker avec le groupe nord, formé du 11e corps d'armée allemand dans le quartier d'Aleksandrovka, mettant fin à la bataille de Stalingrad. Les 90 000 soldats allemands faits prisonniers sont envoyés à pied en Sibérie. Plus tard, les autorités soviétiques annonceront avoir trouvé dans Stalingrad 147 000 corps ennemis et 47 000 cadavres soviétiques. De plus, elles évaluent à environ 40 000 le nombre de soldats évacués par air par les Allemands. Sur les 90 000 prisonniers, seuls 5 000 retrouveront l'Allemagne, le dernier en 1955.
Seconde-guerre.com: Chronologie de février 1943

2 février 1943 -- Bergen - Belsen dénommé : "Camp de repos" devient camp de concentration.
Shoah-solutionfinale.fr

2 février 1971 -- Beate Klarsfeld obtient de Willy Brandt la signature d'une nouvelle convention franco-allemande, le 2 février 1971, qui permet à la justice allemande de juger les anciens nazis qui ont été condamnés par contumace en France après la guerre. Cette convention en remplace une autre du 29 octobre 1954 par laquelle la France se réservait le droit exclusif de les juger, alors que la France avait contresigné, en tant que nation occupante, la nouvelle constitution de la République Fédérale qui interdisait à l'Allemagne d'extrader des criminels pour qu'ils soient jugés à l'étranger. Cette convention de 1954, en liaison avec la constitution allemande, garantissait l'impunité des criminels nazis en Allemagne.
Wikipedia: Beate Klarsfeld

2 février 1974 -- Les Khmers rouges bombardent Phnom-Penh: 17 morts.
Wikipedia: 2 février

2 février 1996 -- Plus d'une centaine d'universitaires et de personnalités du monde littéraire signèrent un texte dénonçant la négation du génocide arménien et publié dans la Chronicle of Higher Education. En voici un extrait :
« Lorsque les universitaires nient le génocide, ils font passer le message suivant : les assassins n'ont pas assassiné ; les victimes n'ont pas été tuées : les meurtres de masse ne doivent pas être dénoncés mais rester impunis. Les universitaires qui nient le génocide usent de leur influence considérable pour faire accepter ce crime humain extrême ».
La négation du génocide est le stade final du génocide: elle tue la dignité des survivants et détruit la mémoire du crime. La négation du génocide cherche à remodeler l'histoire afin de réhabiliter les exécutants et diaboliser les victimes. La négation par le gouvernement turc du génocide arménien encourage, par sa nature même, les programmes actuels qui nient l'Holocauste juif et le génocide cambodgien; elle encourage les épisodes génocidaires qui se déroulent actuellement en Afrique, dans les Balkans et ailleurs. La tactique du gouvernement turc prépare la voie à la négation étatique de l'Holocauste et du génocide dans l'avenir. CDCA, Actualité du génocide des Arméniens, préface de Jack Lang, Paris, Edipol, 1999.
L'actualité du génocide des Arméniens

02 février 2008 -- France: Le nouveau Mémorial Arménien qui a été érigé en novembre dernier par la communauté arménienne, sous la direction de John Torosyan, a été profané avant la tenue d'importantes cérémonies devant commémorer les horreurs de la Shoah, la libération des Camps de concentration et un hommage rendu à Hrant Dink.
Observatoire du NĂ©gationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part I

02 février 2011 -- Des pirates informatiques turcs ont lancé une campagne de masse contre le processus de reconnaissance internationale du génocide arménien en attaquant plus de 6173 sites internet arméniens dans le monde entier a annoncé l’agence de presse turque Dogan. Plusieurs pirates informatiques, s’appelant eux-mêmes "le groupe turc 1923", attaquent tous les sites web contenant des publications sur le génocide arménien.
Observatoire du NĂ©gationnisme du Collectif VAN - 2011





Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org