Aujourd'hui : Mercredi, 13 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 4 février
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo: 4 février 1945 -- Ouverture de la conférence de Yalta : alors que la guerre n'est pas encore terminée, Winston Churchill, Joseph Staline et Franklin Delano Roosevelt se rencontrent sur les bords de la mer Noire en Crimée, pour statuer sur le sort de l'Allemagne et du Japon après le conflit. Les Etats-Unis obtiennent l'appui de l'URSS pour vaincre définitivement les Japonais sur le front asiatique. Parmi les accords conclus, la destruction du militarisme allemand et du nazisme. L'idée que la conférence de Yalta aurait impliqué un véritable partage du monde est un point de vue largement répandu.

Photo: Winston Churchill, Franklin Delano Roosevelt et Joseph Staline Ă  Yalta



Ça s'est passé un 4 février (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

4 février 1804 -- Empire ottoman/Serbie : les janissaires turcs firent arrêter et tuer 70 notables serbes. Cet événement, connu sous le nom de Massacre des notables ou Massacre des Princes (seča knezova) devait répandre la terreur ; il donna en fait le signal au soulèvement généralisé du peuple et des chefs survivants. Ce sera le premier soulèvement serbe.
Wikipedia: 4 février

4 février 1896 -- D'après les informations recueillies dans les ambassades de Constantinople et qui furent envoyées au Sultan le 4 février 1896, 70 à 90.000 hommes et femmes auraient été massacrés d'août 1895 à février 1896, et un plus grand nombre encore aurait péri de faim et de misère. L'Arménie et le proche orient, chapitre XI, « L'Arménie pendant les temps modernes » Par Fridtjof Nansen , 1928, librairie Paul Geuthner
Imprescriptible.fr : L'Arménie pendant les temps modernes

4 février 1896 -- Sur les massacres d'Arméniens de 1895-1896, qui ont commencé le 2 octobre 1895 à Trébizonde, il y a, à la portée de tout le monde, les rapports des ambassadeurs, qui furent présentés à la Sublime Porte, le 4 février 1896, par une note collective des six grandes puissances (y compris l'Allemagne). Ces rapports, ou plutôt ce rapport, est reproduit dans Lepsius, l'Arménie et l'Europe (6e édition, Berlin, 1897). Si quelqu'un pouvait encore garder quelques doutes sur ce sujet, qu'il compare le rapport des ambassadeurs avec l'exposé de M. Bratter et il sera étonné du caractère mensonger de la source anonyme, - je le suppose, - qu'il a utilisée sans critique.
Imprescriptible.fr : La question arménienne et la presse allemande

4 février 1916 -- Comme l'annonce le Frankfurter Zeitung du 4 février 1916, le Patriarche est venu à Tiflis et y a prié l'exarque de Géorgie, qui est soumis à la juridiction du synode russe, de lui obtenir la permission de faire un voyage à Saint-Pétersbourg. Le voyage a pour but d'opérer l'union de l'Eglise syro-nestorienne avec l'Eglise orthodoxe russe. Après le traitement auquel sont soumises les Eglises chrétiennes en Turquie, depuis la déclaration du Djihad, cette décision n'a rien d'étonnant. Le gouvernement turc pousse avec violence Arméniens et Syriens entre les bras de la Russie.
Imprescriptible.fr : Vilayet de Van

4 février 1917 -- Dans une note tardive, du 4 février 1917, l'ambassadeur autrichien à Constantinople rapporte les confidences d’un inspecteur de l'armée ottomane: « Namik bey, qui se trouvait en inspection dans le vilayet de Sivas lors des dernières expulsions et [des derniers] massacres des Arméniens, avait reçu l'ordre d'écrire dans son rapport ce qu'il avait constaté au sujet de l'attitude des autorités locales dans ces affaires. Dans un passage de son rapport, qui a été déposé tout bonnement dans les archives du bureau de l'inspection, Namik bey dit: - 700 000 Arméniens traversèrent Ak-Kyschla [=qui appartenaient à Kıchla], partant en exil pour le sandjak de Zor dans un état on ne peut plus lamentable; des bandes, avec le kaïmakam d'Azizié en tête, les dévalisaient littéralement à leur passage. Pas une maison turque dans le vilayet de Sivas qui n'ait des filles mineures arméniennes enlevées à leurs parents et des biens aux Arméniens». Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Le nombre des populations déplacées et les principaux axes de déportation

4 février 1917 -- Au terme de l'année 1916, Talaat avait réussi à vider une à une les villes des provinces de leurs habitants arméniens. Nommé Grand Vizir le 4 février 1917, Talaat obtiendra le titre de pacha. Sa démission, le 14 octobre 1918, aura lieu juste avant la reddition sans condition de l'Empire ottoman et de ses alliés de l'Axe. Les puissances de l'Entente l'ayant déclaré responsable, avec ses acolytes, de l'extermination des Arméniens, Talaat s'enfuit en Allemagne à bord du Lorelei, avec Enver, Djemal, mais aussi les docteurs Nazim et Chakir, Djemal Azmi, préfet de Trébizonde, et Bedri Bey, préfet de police de Constantinople.
Petite encyclopédie du génocide arménien

4 février 1919 -- Sergent de la gendarmerie de Mardin, le sergent Youssouf le chef de la milice de Mardin est responsable de complicité dans le massacre des Arméniens de Ksor [Gulié]. Les témoignages recoupent très exactement ceux des pères Rhétoré et Armalé - il est probable d'ailleurs que les témoins sont les mêmes, des rescapés du massacre. Ces témoins sont : Abdullah Gorgiss, Mikhaïl Hanna et Georges Bahnan. D'autres témoins étaient prêts à venir, mais la libération de plusieurs criminels qui vivent en territoire turc les effraie et ils craignent des représailles. Une déposition signée par trois habitants de Mardin et un de Diarbékir, le 4 février 1919, et adressée à l’école syrienne d'Alep, est ajoutée au dossier. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Mardin dans le génocide arménien, Youssouf

4 février 1919 -- Le 4 février 1919, la veille de l'ouverture du premier procès, celui de Yozgad, le président de la Cour martiale extraordinaire demanda officiellement au ministre de l'Intérieur que soient remis à la Cour les documents officiels - originaux ou copies certifiées conformes concernant les massacres arméniens. Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible.fr : La commission Mazhar

4 février 1919 -- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome à Elisabetgrad Russie). En deux jours, 22 juifs sont massacrés, 50 autres grièvement blessés.
Skynet: 4 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

4 février 1923 -- Suisse : la conférence de Lausanne sur le Proche-Orient échoue à la suite du rejet du plan proposé par la Turquie (le Traité de Lausanne sera finalement signé le 24 juillet 1923).
Wikipedia: 4 février

4 février 1933 -- Allemagne : Un décret « pour la sauvegarde du peuple allemand » autorise le préfet de police à contrôler la presse et les réunions.
Wikipedia: 4 février

4 février 1938 -- Allemagne : Le haut commandement de la Wehrmacht est remanié et Hitler en devient le chef suprême.
Chronologie de 1938

4 février 1942 -- 400 juifs sont assassinés dans la ville de Liepaïa (Lettonie).1943. Les SS assassinent 450 juifs à Novogrudok (Biélorussie).
Skynet: 4 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

4 février 1943 -- Les SS assassinent 450 juifs à Novogrudok (Biélorussie).
Skynet: 4 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

4 février 1943 -- A Lvov, les Allemands tuent 4 des 12 membres du Judenrat. 6 autres sont envoyés au camp de concentration de Janawska.
Repères chronologiques 1905 à 1945

4 au 5 février 1944 -- La rafle du 4 février et le convoi du 13 mai 1944: la police allemande arrête dans la nuit du 4 au 5 février 40 juifs, presque tous français, et pour la plupart des vieillards, qui sont internés à Mérignac. Un convoi est formé de 57 juifs internés à Mérignac, presque tous français. La Préfecture ne peut que constater les faits. Elle tente d'obtenir des exemptions mais sans succès. Notons que le 10 mai un convoi de 800 résistants, dont 14 policiers, est parti pour Compiègne.
Maurice-papon.net

4 février 1945 -- Évacuation des dernières troupes allemandes.
Wikipedia: 4 février

4 février 1945 -- Ouverture de la conférence de Yalta : alors que la guerre n'est pas encore terminée, Winston Churchill, Joseph Staline et Franklin Delano Roosevelt se rencontrent sur les bords de la mer Noire en Crimée, pour statuer sur le sort de l'Allemagne et du Japon après le conflit. Les Etats-Unis obtiennent l'appui de l'URSS pour vaincre définitivement les Japonais sur le front asiatique. Parmi les accords conclus, la destruction du militarisme allemand et du nazisme. L'idée que la conférence de Yalta aurait impliqué un véritable partage du monde est un point de vue largement répandu.
L'internaute : Jour Par Jour ... Le 4 février

4 février 2004 -- Naissance du célèbre site Facebook. Son inventeur controversé, Mark Zuckerberg, devenu désormais l'un des plus jeunes milliardaires du monde, avait-il imaginé les répercussions politiques de ce réseau social ? Facebook est en effet depuis fin décembre 2010, le vecteur principal (avec les SMS) des soulèvements populaires en Tunisie et en Égypte. Les différents pouvoirs tentent d'endiguer la contestation qui a provoqué une onde de choc dans plusieurs pays arabes, du Yémen à l'Algérie.
Retrouvez le Collectif VAN sur Facebook
Wikipedia: 4 février

4 février 2010 -- Eren Keskin, vice-présidente de l'Association Turque des Droits de l'Homme (İHD) et ancienne présidente de la section d'Istanbul, signe dans The Armenian Weekly (Boston), un article éminemment courageux. L'intellectuelle turque n'hésite pas à pointer la continuité de la mentalité génocidaire qui prévaut en Turquie : « 1915 était un génocide et Hrant Dink a été massacré par les partisans de la mentalité de ceux qui ont commis le génocide. » Elle salue la mémoire du journaliste arménien de Turquie, assassiné le 19 janvier 2007, et rappelle que « son crime était d’être un Arménien (!) et d'avoir rappelé leurs crimes aux criminels (!) ». Au-delà des cercles nationalistes, Eren Keskin adresse ses reproches à « Ceux qui ne disent pas explicitement génocide, ceux qui sont toujours ambivalents, ceux qui restent silencieux, qui ont peur ».
Collectifvan.org : Une intellectuelle turque parle du génocide arménien


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org