Aujourd'hui : Mercredi, 20 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : le Président du Conseil d’État entendu au procès Ergenekon
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La 13e Haute Cour criminelle d’Istanbul (Turquie) a décidé de faire témoigner le Président du Conseil d’État, Mustafa Birden dans le procès concernant l’agression de la Cour durant laquelle un juge a été tué en 2006. Le tueur, un avocat dénommé Alparslan Arslan, a été arrêté sur la scène du crime. Au cours de ces quatre dernières années, des procureurs enquêtant dans l’affaire Ergenekon ont trouvé des preuves importantes indiquant qu'Arslan avait des liens avec cette organisation. Mustafa Birden et d'autres juges qui furent les témoins oculaires de l'attaque mortelle, n’avaient pas encore été entendus par la Cour. Rappelons que le réseau Ergenekon est lié également à l’assassinat du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, le 19 janvier 2007. Ce gang regroupe des membres issus des milieux militaires, policiers et étatiques et est lié aux plus hautes instances de l’Etat turc. Le Collectif VAN vous invite à lire la traduction d'un article en anglais du journal turc Today's Zaman publié le 31 janvier 2011.

Légende : le 17 mai 2006, Mustafa Yücel Özbilgin, juge du Conseil d’État, a été tué lors d’une attaque sur le Conseil d’État à Ankara.

La Cour qui juge Ergenekon entendra Birden dans l’affaire de l’attaque du Conseil d’État

Lundi 31 janvier 2011/ KADİR KÖKTEN / BÃœŞRA ERDAL, İSTANBUL

Today's Zaman

La 13e Haute Cour criminelle d’Istanbul a décidé de faire témoigner le Président du Conseil d’État, Mustafa Birden dans le procès concernant l’agression de la Cour durant laquelle un juge a été tué en 2006.

L’attaque a été reliée au procès Ergenekon en 2009. Ergenekon est un réseau clandestin criminel accusé de travailler à renverser le gouvernement. La Cour entendra également comme témoins trois autres juges du Conseil d’État. La Turquie a été choquée lorsqu’un homme armé a attaqué le Conseil d’État à Ankara le 17 mai 2006. Mustafa Yücel Özbilgin, un juge du Conseil d’État, a été tué.

Le tueur, un avocat dénommé Alparslan Arslan, a été arrêté sur la scène du crime. Dans sa déclaration initiale après l'attaque, Arslan a dit qu'il avait tiré à cause d’une loi du Conseil d'État interdisant le port du foulard islamique. Il revendique avoir agi pour la religion. Or plus tard, la vérité s'est avérée être radicalement différente. Au cours de ces quatre dernières années, des procureurs enquêtant dans l’affaire Ergenekon ont trouvé des preuves importantes indiquant qu'Arslan avait des liens avec l'organisation.

En avril 2009, une Cour d'Ankara a décidé de fusionner l’affaire de l’attaque du Conseil d'État avec le procès d'Ergenekon actuellement en cours. Birden et d'autres juges, qui furent les témoins oculaires de l'attaque mortelle, n’avaient pas encore été entendus par la Cour. Les quatre juges participeront à la prochaine audience dans l’affaire Ergenekon et la Cour les entendra comme témoins.

Un rapport rédigé l’an dernier par le Conseil de la Recherche Scientifique et Technologique de Turquie (TÜBITAK) a suggéré que les enregistrements des caméras de surveillance du Conseil d'État avaient été délibérément détruits après l'attaque. Selon le rapport de TÜBITAK, les disques durs stockant les films des caméras de surveillance du Conseil d'État n'étaient pas hors-service, comme cela avait été précédemment affirmé. Le rapport indique aussi que certaines séquences filmées ont été supprimées par des individus non identifiés. Le rapport est venu en réponse à une requête de la 13e Haute Cour criminelle d’Istanbul, qui avait demandé à TÜBITAK d'examiner les caméras de surveillance. Il avait été dit que les caméras étaient hors-service avant les coups de feu et ne fonctionnaient pas au moment de la violente l'attaque.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 8 février 2011 – 07:15 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Today's Zaman



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org