Aujourd'hui : Dimanche, 17 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 18 février
Publié le :

b>Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende Photo: 18 février 1856 -- France : la France et l'Angleterre estimaient que la Turquie devait se réformer ou plutôt se transformer, se métamorphoser. Elles obtinrent du sultan Abd-ul-Medjid une nouvelle promesse d'ensemble, le hatti-humayoun du 18 février 1856 qui renouvelait, en les amplifiant, toutes les promesses de la Turquie. Dès lors, un contrat véritable se forme entre l'Europe et la Turquie. L'Europe garantit le maintien, l'intégrité de l'Empire ottoman, mais la Turquie, par contre, s'engage à se comporter en Etat européen, à se régénérer, à se civiliser, d'après la règle qu'elle venait de se tracer à elle-même.


Ça s’est passé un 18 février (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

18 février 1856 -- France : la France et l'Angleterre estimaient que la Turquie devait se réformer ou plutôt se transformer, se métamorphoser, et dans les jours qui précédèrent le traité de paix, le traité de Paris du 30 mars 1856, elles obtinrent du sultan Abd-ul-Medjid une nouvelle promesse d'ensemble, le hatti-humayoun du 18 février 1856. Les hatti-humayoun, ce sont les firmans de l'espèce la plus auguste, de l'espèce ultra-solennelle. Celui de 1856 renouvelait, en les amplifiant, toutes les promesses de Gulhâné [Nota CVAN : les jardins impériaux, par extension le Palais]. Il fut communiqué au congrès de Paris, et mention de cette communication fut faite dans le traité. Dès lors, un contrat véritable se forme entre l'Europe et la Turquie. L'Europe garantit le maintien, l'intégrité de l'Empire ottoman, mais la Turquie, par contre, s'engage à se comporter en Etat européen, à se régénérer, à se civiliser, d'après la règle qu'elle venait de se tracer à elle-même. [Nota CVAN : le Sultan Abdülmecid I, Abdul Mejid I, Abd-ul-Mejid I ou Abd Al-Majid I Ghazi a régné sur l’Empire ottoman, du 23/25 Avril 1823 au 25 Juin 1861]. Reproduit d'après : Vandal, Les Arméniens et la Réforme de Turquie, Paris, Plon, 1897
Imprescriptible.fr : Conférence faite par Albert Vandal, de l'Académie française

18 février 1900 -- France : publication du N°168 du Journal des Voyages et des Aventures de Terre et de Mer. Au sommaire : Souvenirs de Constantinople « Une noce arménienne ».
Archives Imprescriptible

18 février 1915 -- Empire ottoman : lettre adressée par le Comité central de l'Ittihad au délégué responsable d'Adana, Djemal bey, le 7 avril 1915 : « Comme il était dit dans notre lettre du 18 février 1915 [3 mars, n.s., cf. DOCUMENT N° 1], le Djemiet [Nota CVAN : « Djemiet », association économique jeune-turque qui est sous le patronage de Talaat Pacha, le « Hitler » turc]a pris la décision de détruire jusqu'à la racine et d'annihiler désormais les diverses forces qui combattent contre lui depuis des années sur la voie de ses efforts, et pour ce faire il est malheureusement obligé d'avoir recours à des moyens très sanglants. Soyez certain que nous-mêmes nous nous émouvons en songeant à l'horreur de ces moyens; mais le Djémièt, pour assurer son existence éternelle, ne voit pas une autre issue… » © Editions Parenthèses.
Imprescriptible.fr : Les documents NaĂŻm-Andonian

18 février 1916 -- Empire ottoman : Mehmed Talaat et Ahmed Djemal, dont les objectifs comme les personnalités étaient divergents, se livraient une partie sans pitié. Leur antagonisme dépassait bien évidemment le seul cadre de «l'affaire arménienne». Un télégramme adressé par Talaat à Djémal le 5/18 février 1916 donne quelques indications sur le bras de fer qui les opposa concernant le sort à réserver aux déportés. Nous avons du reste déjà observé que Djemal s'était également battu, de décembre 1915 au printemps 1916, pour empêcher que les déportés-ouvriers travaillant au percement des tunnels de l'Amanus, ne soient immédiatement exterminés. Djemal avait de bonnes raisons pour s'opposer ainsi à l'entreprise de ses collègues jeunes-turcs, et celles-ci n'étaient pas vraiment le fait de sa répulsion morale face à leurs actions destructrices. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Ahmed Djémal pacha et le sort des déportés arméniens de Syrie-Palestine

18 février 1916 -- France : publication du N°1921 du Journal Excelsior. Au sommaire : « Erzeroum est prise ».
Légende des photos en Une : Erzeroum est aux mains de nos alliés les Russes ! La victoire remportée par les troupes du grand-duc Nicolas, vice-roi du Caucase et de son chef d'état-major, Youdenitch, aura une influence considérable sur les développements de la guerre. Elle porte aux espoirs et aux ambitions turques un coup fatal. Et par voie de conséquence, elle atteint dans leurs oeuvres vives les grands projets qu'avaient les Empires du Centre sur les champs de bataille de l'Orient.
Archives Imprescriptible

18 février 1918 -- Empire ottoman : récit de Mme Djalila, fille de Djibrail Moussa Gorguis Adams, chaldéenne de Séert, fait à Alep le 18 février 1918 : Extrait : « Les Kurdes, en armes et à cheval, placés sous les ordres de leurs aghas (chefs), avançaient au nombre de 300 environ. Une partie de la bande avait déjà envahi la ville. L'annonce seule de leur venue nous fit perdre la tête. Nous présumions le sort qui, hélas, nous attendait. Nous n'eûmes qu'une pensée, chercher à nous sauver. Nous nous hâtâmes de creuser d'abord, dans les sous-sols de nos demeures, des fosses pour y enfouir tous les objets de valeur que nous possédions. Nous travaillions fiévreusement pour nous ménager des cachettes, mais, avec des gens aussi résolus, habitués à massacrer dès leur enfance, les cachettes ne sont d'aucun effet salutaire ; ils auraient pu nous découvrir et, dans le doute, ils auraient mis le feu à nos maisons. » J. Naayem, Les Assyro-chaldéens et les Arméniens massacrés par les Turcs. Documents inédits recueillis par un témoin oculaire, Paris, Bloud § Gay, 1920
Imprescriptible.fr : Les massacres de SĂ©ert

18 février 1919 -- Empire ottoman : au cours de la septième audience, le 18 février 1919, on apprend que ce simple major de gendarmerie [le major Tevfik ] a acquis une ferme d'une valeur de trente à quarante mille L.T. Un autre membre de la commission des "biens abandonnés", Nazif bey, est accusé d'avoir "accumulé une énorme richesse et d'avoir expédié à Istanbul trente-six mille L.T.
Le génocide des Arméniens Par Raymond H. Kévorkian

18 février 1920 -- Empire ottoman : la relève des bataillons arméniens par la 19e brigade d'infanterie indienne, commencée le 18 février, ne fut pas la conséquence des troubles de Deurt-Yöl et d'Alexandrette, puisque le premier ordre de relève remontait au 5 janvier. Les motifs invoqués étaient, d'une part, la nécessité de désarmer la population de la Cilicie en présence de l'attitude hostile des Turcs, et d'autre part, les inconvénients de confier cette mission aux militaires arméniens. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie(1916-1921)

18 février 1920 -- Empire ottoman : N° 269. Télégramme chiffré de l'état-major général au ministre de l'Intérieur concernant la copie d'une lettre qui lui sera envoyée par courrier (daté du 18 février 1920). Cette copie serait celle d'une lettre envoyée par l’évêque Kendifian de Diarbékir au patriarche arménien apostolique de Constantinople, Monseigneur Zaven, mentionnant les activités des Arméniens dans l'Est et signalant qu'ils ont ouvert une branche de leur organisation à Diarbékir, ainsi qu'à Adana et Mersine, et que des inspecteurs anglais et français officiels assistèrent à la réunion qu'ils ont organisée dans l'église. Le ministre de la Guerre écrit au ministre des Affaires étrangères, le 25 février 1920, pour lui dire que l'affaire doit être tirée au clair car la photographie de cette lettre a été publiée par le journal Hâkimiyyet-i Milliyye et Monseigneur Zaven nie avoir reçu cette lettre. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Documents ottoman publiés par le directorat général des archives ottomanes

18 février 1920 -- Massacres de Dyarbekir : Feyzi bey Pirindji Zade, déposition datée du 18 février 1920 de l'ex-inspecteur civil des vilayets de Bitlis et Mosul, confirme le rôle des Ferihanoglu dans ces massacres ; Agouni, Histoire du massacre d’un million d’Arméniens, op. cit., p.66.
Le génocide des Arméniens Par Raymond H. Kévorkian

18 février 1921 -- Arménie : les paysans arméniens, conduit par les Dachnaks, se soulèvent et chassent le gouvernement communiste et les troupes russes. Un comité de Salut de l'Arménie est formé sous la présidence de Simon Vratsian. Rappel : à la suite de la chute de l'Empire russe, les Géorgiens, les Arméniens et les Azéris formèrent un Comité spécial de Transcaucasie (1917). Après le retrait des Géorgiens et des Azéris, le Conseil national arménien proclama la République d'Arménie le 28 mai 1918. Le dachnak Hovhannès Khatchznouni forma le premier gouvernement. Les autres partis refusèrent d'y participer. Aux élections de 1919, le Dachnak obtint 90% des voix. Battu militairement par Mustafa Kemal Atatürk (1920), le gouvernement dachnak céda aux pressions des Bolcheviks et accepta la constitution d'un gouvernement de coalition, dans lequel siégeaient deux Dachnaks. Les Arméniens se soulevèrent rapidement et formèrent un nouveau gouvernement sous direction dachnak (18 février 1921). Lâchée par les puissances occidentales, l'Arménie fut réoccupée par les Soviétiques (avril 1921). Le parti Dachnak fut interdit.
Wikipedia: 1921 et Wikipedia: Dashnak

18 février1943 -- Pologne : 1 000 juifs restés dans le ghetto de Chrzanov sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 12 juifs seulement survivent aux atrocités commises dans le camp pour assister à sa libération par l'armée soviétique en 1945.
- 693 juifs âgés ou malades et le personnel médical de 43 hôpitaux et maisons de retraite de La Haye sont encore victimes des nazis. Ces juifs sont arrêtés et internés au camp de regroupement de Westerbork.
Skynet : 18 février, ce jour-là, n'oubliez pas

18 février1943 -- Allemagne : Goebbels proclame la "guerre totale".
Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945)

18 février1945 -- Peu après leur libération, un médecin soviétique examine des survivants du camp d’Auschwitz. Pologne, 18 février 1945.
Encyclopedie multimedia de la Shoah

18 février1945 -- Dans toute l'Allemagne, plus de 500 juifs protégés jusque-là par un mariage « mixte » sont arrêtés et déportés au camp de concentration de Theresienstadt.
Skynet : 18 février, ce jour-là, n'oubliez pas

18 février 1952 -- OTAN : la Grèce et la Turquie entrent dans l'OTAN. Elle a vu le jour le 4 avril 1949, suite à des négociations des cinq pays européens signataires du traité de Bruxelles (Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas et Royaume-Uni) avec les États-Unis, le Canada et cinq autres pays d'Europe occidentale invités à participer (Danemark, Italie, Islande, Norvège et Portugal). L'Alliance avait pour vocation initiale d'assurer la sécurité de l'Occident au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en prévenant d'éventuels soubresauts d'impérialisme allemand et en luttant contre les ambitions de conquête de l'Union Soviétique appuyé par ses satellites (militairement organisé dans le cadre du Pacte de Varsovie).
Wikipedia: 18 février

18 février 1988 -- Arménie : début des manifestations arméniennes à Erevan. Les manifestations en faveur de l'indépendance du Haut-Karabagh en 1988 sont une des conséquences de la mise en oeuvre de la perestroïka en Union soviétique et de la volonté d'indépendance des quinze républiques soviétiques. Le séisme du 7 décembre 1988 ralentit le processus et l'Arménie est l'une des dernières républiques à obtenir son indépendance.
Wikipedia: 18 février
Wikipedia: Erevan

18 février 2004 -- France : la direction de l'Olympia décide d'annuler le spectacle de Dieudonné Le Divorce de Patrick, invoquant de nombreux appels de menace, après un sketch controversé du comédien en 2003 sur France 3. Le 13 décembre 2003, lors d'une émission de divertissement « On ne peut pas plaire à tout le monde » diffusée en direct le 1er décembre sur la chaine publique France 3, Dieudonné avait improvisé un sketch, déguisé et cagoulé en ultra religieux juif, déclarant «J'encourage les jeunes gens qui nous regardent aujourd'hui dans les cités, pour leur dire : convertissez-vous comme moi, essayez de vous ressaisir, rejoignez l'axe du bien, l'axe américano-sioniste. » Cet événement a marqué le début des dérives de Dieudonné.
Wikipedia: 18 février

18 février 2005 -- France : l'humoriste Dieudonné soulève une nouvelle polémique à la suite de propos tenus à Alger comparant la commémoration de la Shoah à de la pornographie mémorielle.
Wikipedia: 18 février

18 février 2007 -- Selon le quotidien turc Hurriyet daté du dimanche 18 février 2007, l'ancien président de la république non reconnu de Chypre du Nord mais également le président du Comité Talat Pacha, Rauf Denktas, a appelé les leaders politiques de Turquie a soutenir activement Dogu Perinçek, président du parti des Travailleurs lors de son procès pour négationnisme qui devrait démarrer le 6 mars en Suisse.
Rauf Denktas appelle les politiciens turcs à continuer à nier le génocide arménien

18 février 2007 -- Allemagne : lors du 57e Festival de Berlin, le film des frères Taviani consacré au génocide arménien a été présenté le 18 février 2007. "La Masseria delle Allodole" (titre français: "Le mas des alouettes") est tiré du roman d'Antonia Arslan: elle y a raconté l'histoire de sa famille arménienne en Turquie.
Collectif VAN: L’Arménie à la Berlinale

18 février 2010 -- Turquie: une ONG turque, Turk Buro-Sen, a officiellement porté plainte au Ministère public d'Ankara contre l'église arménienne Surb Grigor Lousavorich d'Istanbul. L'agence turque Ankara a annoncé que le Turk Buro-Sen accuse l'église arménienne de « d'incitation à la haine entre les gens » ” et « insulte ».
Observatoire du NĂ©gationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part I


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org



Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org