Aujourd'hui : Lundi, 10 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 25 février
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant ici


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : Groupe d'Arméniens affecté aux travaux de voirie. Source : Maria Jacobsen: Diary (Oragrutjun) 1907-1919, Kharput-Turkey. Antelias 1979

Aux alentours de Bitlis : cadavres décapités de travailleurs.
«Des groupes de 80 à 100 hommes ont été éloignés, isolés, entourés par des soldats et des officiers turcs et tués à coups de fusil ou de baïonnette... On ne trouve trace d'aucune relation de ces faits, aucune trace de poursuites contre les assassins de ces soldats arméniens, qui avaient été préalablement dépouillés de leurs insignes et de leur uniforme et réduits à des bataillons de travailleurs». Témoignage du suisse S. Zurlinden, qui fait ici allusion aux activités des soldats de la 52e division commandée par Khalil pacha.



Ça s’est passé un 25 février (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

25 février 1915 -- Empire ottoman - Le génocide du peuple arménien commence par l'élimination des hommes capables d'opposer une résistance : ceux qui peuvent se battre ou diriger. Les soldats arméniens incorporés dans l'armée ottomane sont désarmés, utilisés comme bêtes de somme dans des "bataillons de travail", et progressivement liquidés. Puis c'est au tour des civils : l'élite arménienne (notables, intellectuels, prêtres...) est arrêtée ou supprimée. Morgenthau écrit dans ses Mémoires que ce n'était là "que les opérations préalables de l'extermination d'une race." Le peuple sera ensuite une proie facile. Le 25 février 1915, le ministre de la Guerre, Enver Pacha, signe donc un décret ordonnant le désarmement des soldats arméniens. Les commandants de corps d'armée et leurs représentants ont pour consigne de réprimer et de combattre par tous les moyens toute forme de rébellion. D'après le témoignage d'un soldat arménien de l'armée régulière originaire de Mouch, Hayg Aghababian, chaque nuit cinq, dix, vingt soldats arméniens de son unité, basée près d'Erzerum, étaient emmenés hors du cantonnement et disparais¬saient. Il semble que les combattants désarmés après le 25 février, sur le seul front du Caucase, n'ont pas été versés dans des bataillons d'ouvriers, mais liquidés assez rapidement par petits groupes.
Imprescriptible : L'Ă©limination des soldats et des Ă©lites
Raymond Kevorkian, L’extermination des Arméniens par le régime jeune-turc (1915-1916)
Encyclopédie en ligne des violences de masse
Le génocide des Arméniens - Kévorkian Raymond - éd. Odile Jacob, 2006
Génocide arménien : un génocide chrétien

25 février 1915 -- Empire ottoman : les forces ottomanes ont pris d'assaut les villages de Gulpashan et de Salamas. Presque la totalité du village de Gulpashan (2 500 habitants) ont été fusillés. À Salamas, les 750 réfugiés arméniens et assyriens ont été protégés par les habitants turcs et arabes. Le commandant de la Division ottomane n'appréciant pas ces « actes de traîtrise » a ordonné l'assaut bien que le village comprenait également des Arabes et des Turcs. Tous les chrétiens ont finalement été déportés, fusillés ou abattus.
Wikipédia : Génocide assyrien

25 fĂ©vrier 1915 -- Empire ottoman : les membres d'une tribu kurde, celle des Çato, qui avaient prĂ©cĂ©demment accompli des violences Ă  Melazkirt, Erciş, Perkri et Arcak en dĂ©cembre, s'en prennent au village de Kocer le 25 fĂ©vrier 1915 et pillent, violent, enlèvent des jeunes filles et des tĂŞtes de bĂ©tail. Un groupe d'autodĂ©fense d'une cinquantaine de jeunes gens a immĂ©diatement Ă©tĂ© formĂ© pour dĂ©fendre les autres villages de la rĂ©gion.
Le génocide des Arméniens - Kévorkian Raymond - éd. Odile Jacob, 2006
Génocide arménien : un génocide chrétien

25 février 1920 -- The Times, du 25 février : le labour Party publia une remarquable réponse aux Musulmans indiens où il leur démontra, sur la base du principe de l’auto-détermination (self determination), l’impossibilité de replacer par force sous l’autorité temporelle du Calife ottoman ses anciens sujets arabes qui devraient être d’ailleurs consultés sur la forme de leur futur gouvernement. Le Labour Party se prononça catégoriquement pour la cessation de la domination turque sur les Arméniens et pour l’administration de l’Arménie par un mandataire sous le contrôle de la Société des Nations ; le Labour Party se déclara enfin en faveur d’un contrôle des Détroits par la Société des Nations et proposa la constitution des deux rives du Bosphore avec Péra et de la péninsule de Gallipoli en territoire international en laissant aux Turcs la seule Stamboul comme capitale (The Times, du 25 février 1920).
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant
le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.

Imprescriptible : Situation politique vis-à-vis de la Turquie des trois principales Puissances alliées depuis l'armistice et jusqu'au traité de Sèvres

25 février 1921 -- Conférence de Londres : la Délégation turque appuya ses revendications territoriales en ce qui concerne Smyrne et la Thrace par des statistiques qui furent contestées par la Délégation grecque. En présence de ces divergences d’opinion, les Puissances proposèrent, le 25 février, aux belligérants de soumettre la question de la population de ces deux zones à l’arbitrage d’une Commission internationale d’enquête et à accepter les autres clauses du traité de Sèvres maintenues sans modifications ; M. Lloyd George, Président de la Conférence, ajouta cependant que les clauses relatives à l’Arménie et au Kurdistan devaient encore être l’objet de discussions dans la présente Conférence. La Délégation turque s’empressa d’accepter la proposition de l’enquête, dont le principe même ébranlait l’édifice construit à Sèvres, et se réserva un recours à Angora pour les conditions accompagnant la proposition des Alliés.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : La conférence de Londres (21 février - 12 mars 1921)

25 février 1921 -- Société des Nations : un rapport du Secrétaire général, approuvé par le Conseil le 25 février 1921, déclara, après une énumération des « faits nouveaux » (traité arméno-turc, installation des Bolcheviks en Arménie, sentence du Président Wilson) : « II paraît impossible que le Conseil arrête sa ligne de conduite avant de connaître le résultat des pourparlers engagés à Londres, où non seulement les Puissances alliées et la Turquie, mais aussi les Nationalistes turcs d’Asie Mineure, ont envoyé des représentants.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : La Question arménienne à la deuxième assemblée de la Société des Nations

25 février 1932 -- Hitler obtient la nationalité allemande, et à l’élection présidentielle de mars-avril, il obtient 2,75 millions de voix, représentant 37,3 % du corps électoral, mais il est battu par le maréchal Hindenburg.
Wikipédia : Parti national-socialiste des travailleurs allemands

25 février 1941 -- Tous les juifs de la ville de Gora Kalwaria (Varsovie) sont envoyés dans le ghetto. La première et la plus importante manifestation de non-juifs, dans un pays occupé par les Allemands, contre la persécution des juifs, prend la forme d’une grève générale : les habitants des Pays-Bas, hommes et femmes, protestent ainsi durant trois jours. 9 personnes trouvent la mort au cours de ces manifestations, une cinquantaine sont grièvement blessées, 200 sont arrêtées et torturées. Les villes d’Amsterdam, de Hilversum et de Zaandam se voient imposer une amende de 18 millions de florins. Les maires et les membres des conseils municipaux sont remplacés par des nazis néerlandais.
Skynet : 25 février, ce jour-là, n’oubliez pas

25 février 1942 -- A Viazma (U.R.S.S.), 25 juifs, dont un médecin, sont fusillés par les nazis.
- L’armée allemande avait occupé Tomaszov Lubelski (Pologne), le 13 septembre 1939, mais elle avait remis la ville aux troupes soviétiques deux semaines après. Cependant, en conformité avec le nouveau tracé des frontières, ces derniers rendent la ville aux Allemands quelques jours plus tard. 4 500 ont fui en Union soviétique. 1 500 juifs restent dans la ville, et, le 25 février 1942, la plupart d’entre eux sont envoyés au camp de travail forcé de Cieszanov où tous les déportés périssent.
- 

Ce mĂŞme jour, les juifs de Lwow (Ukraine) sont rĂ©partis en trois groupes : A, B et C. Le groupe A comprend tous les artisans, qui reçoivent un laissez-passer. Ils doivent porter des brassards marquĂ©s Ă  lÂ’Ă©toile de David, avec la Lettre A au centre. Le laissez-passer leur assure une protection provisoire. Les juifs appartenant aux deux autres groupes sont fusillĂ©s.
Skynet : 25 février, ce jour-là, n’oubliez pas

25 février 1943 -- Allemagne/Turquie : Cérémonie de retour des restes de Talaat Pacha de Berlin à Istanbul. Hitler autorise le transfert des cendres de Talaat Pacha, grand ordonnateur du génocide des Arméniens de l'Empire ottoman en 1915, vers Istanbul. L'ancien ministre de l'Intérieur turc, condamné à mort par contumace à Constantinople pour l'extermination du peuple arménien, avait été assassiné à Berlin le 15 mars 1921 par un jeune rescapé du génocide arménien, Soghomon Tehlirian.
ADIC : Cérémonie de retour des restes de Talaat Pacha de Berlin à Stanbul

25 février 1943 -- Un transport de déportés quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration et ghetto de Theresienstadt.
Skynet : 25 février, ce jour-là, n’oubliez pas

25 février 1943 -- Premiers transports de Salonique vers Auschwitz.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

25 février 1944 -- 811 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp de concentration de Theresiensatdt.
- Un transport de 41 juifs de Vienne (Autriche) arrive au camp d’extermination d’Auschwitz. 4 d’entre eux sont sélectionnés et reçoivent un numéro tatoué. Les 37 autres sont gazés.
Skynet : 25 février, ce jour-là, n’oubliez pas

Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org