Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 28 février
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 28 février 1988 -- Azerbaïdjan/deuxième journée du pogrom de Soumgaït, pogrom qui a visé la population arménienne de la ville de Soumgaït en Azerbaïdjan soviétique. Le 27 février 1988, une populace composée en majorité d'Azéris avait formé des groupes qui ont attaqué et tué les Arméniens tant dans la rue que chez eux ; un pillage généralisé et un manque total d'intérêt de la part des forces de police ont permis à la situation d'empirer. La violence à Soumgaït fut sans précédent en Union soviétique.


Ça s'est passé un 28 février (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

28 février 1670 -- Les juifs de Vienne (Autriche) sont chassés de la ville par un édit de l'empereur Léopold 1er.
Skynet : 28 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

28 février 1877 -- Signature d'un traité de paix entre la Turquie et la Serbie.
Wikipedia: 28 février

28 février 1880 -- Russie : naissance du peintre arménien Martiros Sarian ou Saryan (né à Rostov-sur-le-Don, mort le 5 mai 1972 à Erevan). Il est souvent considéré comme le père de la peinture arménienne moderne. Durant le génocide des Arméniens en Arménie turque (1915), Sarian travaille au Comité moscovite de secours aux Arméniens et se rend à Etchmiadzine pour aider les réfugiés. En 1928, Sarian organise une exposition personnelle à Paris. Toutes les oeuvres présentées à l'exposition de Paris sont détruites dans l'incendie du bateau Frizi à Constantinople (Turquie).
Wikipedia :Martiros Sarian
Martiros Sarian - Chronologie 1880-1972

28 février 1884 -- Décès d'Antoine-Pierre ou Andon Bedros IX Hassoun, cardinal arménien du XIXe siècle de l'Église catholique arménienne. Hassoun est élu archevêque titulaire d'Anazarbo et coadajuteur de Constantinople des Arméniens en 1842. Il devient patriarche de Constantinople des Arméniens en 1846, puis patriarche de Cilicie des Arméniens en 1867, après l'abolition de son diocèse, avec résidence à Constantinople. Le pape Léon XIII le nomme cardinal lors du consistoire du 13 décembre 1880. Il démissionne de sa fonction de patriarche en 1881.
Wikipedia : Antoine-Pierre IX Hassoun

28 février 1891 -- Empire ottoman : dans une dépêche adressée au consul italien à Trébizonde le 28 février 1891, l'agent consulaire italien décrit le passage par Erzeroum des premiers contingents de bey kurdes : « Chaque jour, les Kurdes passent ici, par bandes, pour aller à Erzindjan. Lors de leur séjour dans la ville, les chefs se font confectionner des habits brodés d'or selon leurs coutumes, afin de rentrer en grande pompe à Constantinople. Dernièrement, un de ces chefs se trouvait dans la maison d'un notable turc en même temps qu'un Arménien. Comme ce dernier le plaignait de toutes les dépenses qu'il avait dû prendre à sa charge, il lui répondit qu'elles devraient être payées par les Arméniens. Les Kurdes, s'ils veulent rester fidèles au système de corruption existant dans la capitale, devront faire des cadeaux à une quantité d'individus, à commencer par les plus hauts [dignitaires] et jusqu'au moindre [fonctionnaire]. Et ce seront toujours les malheureux chrétiens qui en subiront les conséquences. Je ne prévois donc rien de bon pour l'été prochain, et Dieu veuille que je sois un mauvais prophète. »
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La formation des régiments de cavalerie kurde hamidié

28 février 1911 -- Ville d'Ourmiah en Perse : Jacques-Emile Sontag adresse une lettre sur les tristes événements de cette année terrible au Supérieur Général des Lazaristes : « Dans la nuit du 27 au 28 février, une centaine de pillards se présente devant la porte de notre quartier. Heureusement que les gardiens musulmans sont assez fidèles pour ne pas ouvrir, mais nos chrétiens sont dans tous les états, ils montent sur les toits, pleurent, crient, appellent au secours. Ici encore, grâce à Dieu, l'on en a été quitte pour la peur; l'autorité turque prévenue de ces agissements a dispersé la foule. Mais que d'émotions ! Avec le mois de février, l'on peut dire que l'ère des massacres est close." Environ un millier de chrétiens ont trouvé la mort dans cette tourmente, nous y avons perdu sept prêtres, dont un semble martyr au sens canonique du terme. »
Rapport du 17 octobre 1915 de Mgr Sontag au Supérieur Général des Lazaristes.
Imprescriptible.fr : Rapport au Supérieur Général des Lazaristes

28 février 1915 -- Empire ottoman : télégramme de Talaat, ministre de l'Intérieur, au délégué Djemal Bey à Adana ordonnant l'extermination des Arméniens.
Imprescriptible.fr : Chronologie sommaire
du génocide arménien


Du 14 au 28 février 1915 -- 800 Arméniens de Salmast et Dilman, en Azerbaïdjan iranien, sont transférés dans les villages voisins de Haftevan et Khosrova, où ils sont torturés et mutilés, puis jetés dans les puits et les citernes.
(Golnazarian-Nichanian, 2002:136-139). Raymond Kevorkian, L’extermination des Arméniens par le régime jeune-turc (1915-1916), Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne]
L'extermination des Arméniens par le régime jeune-turc (1915-1916)

28 janvier 1916 -- Empire ottoman : un télégramme datant du 28 février 1916, ordonne le massacre des orphelins arméniens.
ANI : Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

28 février 1916 -- Empire ottoman : un rapport rédigé par les fonctionnaires turcs locaux fut expédié au ministère de l'Intérieur. On y dénonçait l'activité de protecteur des Arméniens, de Ali Souad bey, la situation florissante des déportés se trouvant là-bas, tout particulière ment celle de l'orphelinat, et on y attirait surtout l'attention des autorités sur l'alliance qui prenait forme entre Arabes et Arméniens.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible.fr : Mémoires d'un déporté [à Deir-Zor]*

28 février 1919 -- Mandat français en Cilicie : extrait de lettres de légionnaires arméniens servant en Cilicie interceptées par le Contrôle postal militaire français publié dans le Journal Alep du 7 mars 1919 [gardé en attendant instructions] : « Un triste incident. Vendredi 28 février, se déroulait à Alep un triste événement : cinquante Arméniens étaient tués, cent blessés. Ce massacre eut lieu partout, à une même heure. Ce qui prouve qu'il était convenu, prémédité et qu'une main homicide avait préparé ces scènes horribles : on n'épargna ni les femmes ni les enfants. »
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible.fr : Partie II : La légion d'Orient, le mandat français et l'expulsion des Arméniens (1916-1929).

28 février 1919 -- Les trois associations d'assistance arménienne forment l'oeuvre de l'assistance nationale arménienne, sous le contrôle du conseil mixte et aidée par le Near East Relief américain.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible.fr : Mardin dans le génocide arménien. Mardin. 1919-1926

28 février 1933 -- Allemagne : l'incendie du Reischtag. Après les élections législatives de 1933, dans la nuit du 27 au 28 février, la salle des séances du Reichstag, le parlement allemand, s'enflammait comme une torche. Dès le 28 février, prétextant la menace d'un complot communiste, Hitler imposait au président Hindenburg, un décret d'urgence qui abolissait toutes les libertés fondamentales dans la République de Weimar. Dans les jours qui suivirent, des milliers d'adversaires des nazis étaient arrêtés. La presse socialiste et communiste était interdite. La Gestapo et les SS avaient tout pouvoir. L'incendie du Reichstag devint, en quelque sorte, l'acte fondateur du IIIe Reich, ouvrant toutes grandes les portes du pouvoir Hitler.
Allemagne : l'incendie du Reischtag

28 février 1942 -- Début de la liquidation des femmes et des enfants juifs du camp de Sajmiste (Serbie, Yougoslavie). Par groupes de cent, les victimes sont enfermées dans de grands camions bâchés où elles sont asphyxiées par les gaz d'échappement.
- 1 000 juifs sont assassinés par les nazis dans le village de Lepel (Biélorussie).
- Des SS massacrent 36 juifs dans la ville de Feodossiya (Ukraine).
Skynet : 28 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

28 février 1988 -- Azerbaïdjan : deuxième journée du pogrom de Soumgaït, pogrom qui a visé la population arménienne de la ville de Soumgaït en Azerbaïdjan soviétique. Le 27 février 1988, une populace composée en majorité d'Azéris avait formé des groupes qui ont attaqué et tué les Arméniens tant dans la rue que chez eux ; un pillage généralisé et un manque total d'intérêt de la part des forces de police ont permis à la situation d'empirer. La violence à Soumgaït fut sans précédent en Union soviétique.
Azerbaïdjan : le pogrom de Soumgaït

28 février 1992 -- Le Conseil de sécurité des Nations unies décide l'envoi de 22.000 casques bleus au Cambodge pour le maintien de la paix.
Wikipedia: 28 février

28 février 1997 -- Les « 18 recommandations » émises par le Conseil de sécurité nationale turc lancent le « processus du 28 février » qui vise à réprimer le développement de l'islamisme en Turquie et aboutit en juin à la démission du 1er ministre Necmettin Erbakan ; ce processus a été qualifié de « coup d'État post-moderne » par le général Özkasnak, ancien secrétaire général de l'État-major. A noter, Necmettin Erbakan, qui fut le premier chef de gouvernement islamiste de l'histoire de la Turquie est décédé le dimanche 27 février 2011 d'une crise cardiaque.
Wikipedia: 28 février

28 février 2001 -- Belgrade, le bureau du procureur lance une enquête sur l'ancien dictateur Slobodan Miloçević.
Wikipedia: 28 février

28 février 2002 -- Deuxième résolution de reconnaissance du génocide arménien par le Parlement européen (résolutions du 18 juin 1987 et du 28 février 2002).
Imprescriptible.fr : 100 réponses sur génocide des Arméniens

28 février 2006 -- Turquie : les trois membres de l’AKP, Mehmet Dülger, Vahit Erdem et Turhan Çömez, membres du comité en charge d'organiser l' « opération Talat Pacha » ont annoncé mardi 28 février à la presse turque qu'ils ne participeront pas physiquement au « Grand Projet 2006 » d'une manifestation anti-arménienne à Berlin du 15 au 19 mars 2006.
Le parti de la Justice et du Développement (AKP) se retire de la manifestation de Berlin

28 février 2012 -- Le Président azéri, Ilham Aliyev, affiche au grand jour sa haine des Arméniens : « Nos principaux ennemis sont les Arméniens du monde entier » a-t-il déclaré dans un discours mis en ligne sur le site de la Présidence. « Notre influence politique et notre pouvoir économique sont en train de croître. Ceci est pris en considération par ceux qui nous aiment et par ceux qui ne nous aiment pas. Il y a beaucoup de gens qui se réjouissent de nos succès. Mais il y a des forces qui ne nous aiment pas, nos détracteurs. On peut les diviser en plusieurs groupes. Tout d'abord, nos principaux ennemis sont les Arméniens du monde entier et les politiciens hypocrites et corrompus qui sont sous leur contrôle. Les politiciens qui ne veulent pas voir la vérité et sont engagés à dénigrer l'Azerbaïdjan dans différentes parties du monde. Les membres de certains parlements, certaines personnalités politiques, etc. qui vivent avec l'argent du lobby arménien. Nous les connaissons tous. Il n'est pas nécessaire de les nommer. Ça, c'est l'un des groupes. »
Collectif VAN - Ilham Aliyev : « Nos principaux ennemis sont les Arméniens du monde entier »


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org