Aujourd'hui : Mercredi, 13 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 1er mars
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d'événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l'Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L'éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant ici


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: 1er mars 1925 -- Création d'une garde personnelle d'Hitler : la Schutzstaffel (de l'allemand « escadron de protection ») ou la SS fut une des principales organisations du régime nazi. Fondée en 1925, initialement chargée de la protection rapprochée d'Adolf Hitler, la SS devint au fil des années un véritable État dans l'État, accumulant les compétences et les missions et passant d'un groupuscule à une énorme organisation. Au fil des années ses domaines d'activité furent multiples.

Photo : Adolf Hitler inspecte ses troupes, les SS (Schutzstaffel)



Ça s'est passé un 1er mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


1er mars 1349 -- La communauté juive de Worms, sur le Rhin, subit à son tour les persécutions consécutives à la peste noire. Le bourgmestre de la ville condamne les juifs à périr sur le bûcher. Plus de 580 d'entre eux meurent dans les flammes.
Skynet : 1 er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1799 -- Turcs et Russes achèvent l'occupation des Iles Ioniennes. Les îles Ioniennes (en grec Ιόνια νησιά, en italien Isole Ionie) sont un archipel de la mer Ionienne situé au nord-ouest du Péloponnèse, à l'ouest de l'Épire et au sud-ouest de l'Albanie. Elles sont aujourd'hui un territoire grec.
Wikipedia : 1er mars

1er mars 1911 -- Ville d'Ourmiah en Perse : Jacques-Emile Sontag adresse une lettre sur les tristes événements de cette année terrible au Supérieur Général des Lazaristes : « Ne pouvant pas sortir de la ville, nous avons dû jusqu'au 1er mars enterrer les morts, soit trois cents, dans notre cour. A partir de cette date, le dévoué M. RENAULT accompagnait chaque jour au cimetière le convoi funèbre escorté de soldats persans. C'est dans une de ses courses charitables que notre confrère a été arrêté par des Kurdes et menacé de mort; comme il a pu nous prévenir de son incident, il a été assez vite délivré. » Rapport du 17 octobre 1915 de Mgr Sontag au Supérieur Général des Lazaristes.
Imprescriptible.fr : Rapport au Supérieur Général des Lazaristes

1er mars 1915 -- Empire ottoman : à Marash en quelques jours, tous les Arméniens de l'armée turque sont désarmés et exécutés.
CRDP : Dossier pédagogique

1er mars 1916 -- Empire ottoman : « Le gouvernement turc a officiellement admis être à l'origine des déportations. Le 1er mars 1916, il remit une note aux représentations étrangères, dans laquelle il est dit : "L'affirmation selon laquelle ces mesures ont été suggérées par certaines puissances étrangères est absolument sans fondement" » © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : «Le plus grand crime de l’histoire universelle»: l’opinion de Ernst Christoffel sur les «persécutions arméniennes»

1er mars 1916 -- Empire ottoman : télégramme adressé par Abdulahad Nouri à la Direction générale de l'installation des tribus et des déportés de Constantinople le 1er mars 1916 en réponse à un télégramme du 23 février 1916 et portant le numéro 76 : « La personne désignée, arrêtée par la police d'Adana a été amenée ici sous escorte; dirigée d'ici à Mardine, elle a essayé en route de prendre la fuite et a été tuée par les gens de l'escorte ; c'est ce qui ressort du rapport du kaïmakam de Harran (Tel-Abyat). » Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible :Les documents Naïm-Andonian

1er mars 1917 -- Empire ottoman. Mandat français en Cilicie : la Légion d'Orient avait été utilisée pour exécuter des incursions sur les côtes turques, pour détruire les voies de communications et pour assurer les garnisons des petites îles de Castellorizo et de Rouad. Le 1er mars 1917, un peloton d'infanterie composé d'Arméniens fut envoyé à Castellorizo, petite île au sud de la Turquie. Le 7 janvier 1918, la garnison syrienne de Rouad, île située face aux côtes syriennes, fut remplacée par une section arménienne. Ce contingent, qui comprenait beaucoup de jeunes recrues dépourvues d'instruction militaire, ne donna pas satisfaction. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie(1916-1921)

1er mars 1917 -- Les sources scandinaves représentent un réservoir très riche de rapports et de témoignages oculaires sur le génocide arménien et voici un petit extrait paru le 1er mars 1917 : la quatrième missionnaire danoise du KMA dans la région, Jenny Jensen, rejoignit l'orphelinat « Elim » de la « Deutsche Hulfsbund » à Mezreh. Elle quitta l'empire en 1918, après que les autorités ottomanes aient réquisitionné l'orphelinat pour en faire un hôpital militaire, l'obligeant à louer cinq maisons pour héberger les 200 jeunes filles qui étaient censées être sous protection allemande. KMA, 10.306, pk. 42, « 1912-1921 », 1er mars 1917
Scandinavie et génocide arménien

1er mars 1918 -- France : publication du N°5 du périodique « La Voix de l'Arménie ». Au sommaire : « Vers les nouveaux massacres. (Extrait du Times, du Near East et du Figaro) ». Extrait : L'Arménie et la capitulation maximaliste : « Il y a une espèce d'hommes aussi criminels que les massacreurs Turcs : ce sont les maximalistes russes qui, sachant de quoi les Turcs sont capables, abandonnent le front asiatique et livrent à la fureur de leurs ennemis d'hier les Arméniens délivrés par les Russes. », Au sommaire également : « Nouvelle déclaration de Talaat Pacha. (Le Journal de Genève). »
Archives Imprescriptible

1er mars 1919 -- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrom à Skvira (Kiev). 13 juifs sont égorgés et 8 autres grièvement blessés.
Skynet : 1 er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1922 -- Russie : un traité entre la Turquie et l'Afghanistan fut signé, également à Moscou, le 1er mars 1922. Ce traité proclama le principe de l'indépendance de tous les peuples de l'Orient et stipula une assistance mutuelle contre la politique d'invasion et d'exploitation des puissances impérialistes ; plus nettement que dans le traité avec la Russie, l'Afghanistan recevait la promesse de l'aide militaire de la Turquie et de l'envoi d'instructeurs turcs ; enfin, par un article significatif, l'Afghanistan reconnaissait la Turquie comme « guide de l'Islam ». Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : Les accords séparés de Londres et le traité turco-russe de Moscou

1er mars 1925 -- Création d'une garde personnelle d'Hitler : la Schutzstaffel (de l'allemand « escadron de protection ») ou la SS fut une des principales organisations du régime nazi. Fondée en 1925, initialement chargée de la protection rapprochée d'Adolf Hitler, la SS devint au fil des années un véritable État dans l'État, accumulant les compétences et les missions et passant d'un groupuscule à une énorme organisation. Au fil des années ses domaines d'activité furent multiples. Elle eut une fonction politique, notamment au travers de Allgemeine SS, répressive avec le RSHA et le contrôle des camps de concentration, idéologique et racial, via le Lebensborn et l'Ahnenerbe, militaire, après la création de la Waffen-SS, et devint également un véritable empire économique. Elle fut aussi le principal organisateur et exécutant de la destruction des Juifs d'Europe, que cela soit lors des opérations mobiles de tuerie perpétrées en Pologne et en Union soviétique par les Einsatzgruppen, puis par la mise en place des camps d'extermination.
Wikipedia : 1er mars

1er mars 1933 -- A Breslau, des nazis attaquent des avocats et des juges juifs. C'est la première violence organisée contre les juifs par le régime nazi.
Vie des Juifs en Allemagne jusqu’à la guerre - Chronologie

1er mars 1940 -- Le " jeudi sanglant " de l'histoire de Lodz/Litzmannstadt (Pologne). L'armée allemande organise un pogrom contre la population juive de la ville. Plusieurs juifs sont tués, les autres sont chassés dans le ghetto sans pouvoir emporter leurs affaires.
Skynet : 1 er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1941 -- Les comptes bancaires des Juifs sont bloqués, en France.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1941 -- Allemagne : Adolf Eichmann est nommé à la tête de la section d'Affaires juives de la Gestapo (IVB4). Il sera plus tard responsable de la mise en place de la Solution Finale. Véritable forcené du rendement, Eichmann proposait constamment des méthodes pour améliorer le rendement criminel des nazis dans le meurtre des Juifs et des autres persécutés.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1941 -- En ce jour, la ville de Plock (Pologne) est " plus de ses juifs ". Entre le 20 février et le 1er mars, 7 000 personnes environ partent à pied vers le camp de Dzialdowo. Les juifs des petites communautés des environs sont déportés vers d'autres camps. Tous ces juifs y périssent.
- 4 300 juifs du ghetto de Skiernievice (Pologne) sont déportés au ghetto de Varsovie.
Skynet : 1er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1941-- Première visite de Heinrich Himmler, chef SS, à Auschwitz. Il décide d'agrandir le camp pour 30 000 internés et de construire, sur le terrain adjacent de Birkenau, un camp pour 100 000 prisonniers de guerre
Dans un rapport d'expert d'hygiène, le professeur Zunker souligne que l'eau du camp est complètement polluée et qu'elle ne devrait même pas servir pour se brosser les dents
Chronologie d'Auschwitz et des convois de la déportation des Juifs de France

1er mars 1942 -- L'extermination commence à Sobibor. Jusqu'en octobre 1943, on y a massacré 250.000 Juifs.
- A Belovchtchina (Russie), 800 femmes et enfants juifs sont fusillés par les nazis.
- Le ghetto de Kremenets (Ukraine) est bouclé hermétiquement, la garde renforcée. Les juifs enfermés dans le ghetto, ne recevant plus aucune nourriture et plus d'eau potable, commencent à dépérir.
Skynet : 1er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1942 -- Début de l'opération « Reinhard » dont l'objectif est la liquidation de tous les Juifs de Pologne dans le cadre de la solution finale.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1943 -- 5 000 juifs sont rassemblés dans une large tranchée creusée au centre du ghetto de Minsk (Biélorussie) où ils sont tués. Parmi les victimes figurent les pensionnaires de l'orphelinat du ghetto. Les membres du Conseil juif ont été obligés de creuser la fosse.
Skynet : 1er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1943 -- Transport de Juifs de Hollande vers Sobibor.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1943 -- Rafle de Lyon dans les locaux de l'UGIF.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1943 -- New-York : 75 000 personnes participent à une manifestation : « Stop Hitler Now » à Madison Square Garden.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1944 -- Le comité pour les réfugiés de Guerre organise l’évacuation de 1 200 réfugiés juifs de Roumanie, à bord de bateaux bulgares.
Repères chronologiques 1905 à 1945

1er mars 1945 -- Le dernier transport de déportés du camp de regroupement de Risiera di San Sabba, près de Trieste (Italie), arrive au camp de concentration de Dachau (Allemagne). Le convoi se compose de juifs et de résistants italiens.
Skynet : 1er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1er mars 1994 -- France : Loi n° 92-684 du 22 juillet 1992 portant réforme des dispositions du code pénal relatives à la répression des crimes et délits contre les personnes, entrée en vigueur le 1er mars 1994 a substantiellement modifié le droit applicable en intégrant les crimes contre l'humanité dans l'ordre juridique interne.
Assemblée nationale

1er mars 1995 -- Horreur au Rwanda où l'on exhume des milliers de cadavres d'un charnier [de Tutsis] tenu par les Hutus.
Wikipedia : 1er mars

1er mars 2003 -- Turquie : Le parlement turc ne veut pas de l'armée US sur son territoire lors du déclenchement de la guerre en Irak.
Wikipedia : 1er mars

1er mars 2008 -- Arménie : l'annonce des résultats de la présidentielle le 20 février 2008, avec la victoire contestée du candidat Serge Sarkissian, conduit aux événements tragiques du 1er mars, avec notamment la mort de dix personnes du fait de l’excessif recours à la force de la part de la police. Les partisans du candidat battu, l'ancien président Levon Ter-Petrossian, avaient organisé des protestations pacifiques sur la place de la Liberté, dans le centre d'Erevan. À l'aube du 1er mars, les policiers ont dispersé par la force la foule qui aurait refusé de suivre leurs injonctions. Huit personnes - sept manifestants et un policier - auraient été tuées sur place au cours de ces violences, tandis que 131 manifestants auraient été blessés - dont 18 manifestants par balles. Plus tard dans la journée, une foule nombreuse s'était rassemblée devant l'ambassade de France où les affrontements ont continué. Pour faire face à ces événements, le président Robert Kotcharian avait instauré l'état d'urgence jusqu'au 20 mars.
Arménie. Face aux manifestations de l'opposition, les autorités doivent observer les principes de nécessité et proportionnalité
L'enquête sur les événements des 1er et 2 mars 2008 en Arménie, notamment les circonstances exactes qui ont mené aux décès

1er mars 2010 -- Arménie : lundi 1er mars 2010, le nouveau site arménien www.xocali.net, hacké par les pirates informatiques azéris, est de nouveau accessible, mais son nom est remplacé par « Hacked by Azerbaijan Defacers » et certaines images du site sont manquantes, ainsi que quelques liens. Un journal arménien révèle que les Azéris ont d'abord cru que le site www.xocali.net était un site anti-arménien et ont contribué à sa renommée avant d'en lire finalement le contenu qui démasque, en six langues (anglais, russe, azéri, allemand et bientôt en français et farsi), la propagande mensongère de l'Azerbaïdjan concernant le génocide de Khodjalou. Des sites soutenus par les autorités azéries ont appelé au défaçage du site arménien.
Azerbaïdjan : appel au piratage informatique
Xocali.net : le site qui dénonce la contrefaçon azérie
Le mythe du génocide de Khodjalou
Des pirates informatiques qui ont des assassins pour héros

du 1er au 2 avril -- Haut-Karabagh : La guerre des Quatre Jours ou Guerre d'Avril, a lieu lors du conflit frontalier au Haut-Karabagh. En 1994, un cessez-le-feu met fin à la guerre du Haut-Karabagh qui oppose, d'un côté, les Arméniens de l'enclave du Haut-Karabagh et l'Arménie et, de l'autre, l'Azerbaïdjan. Cependant aucun traité de paix n'est signé et ponctuellement des escarmouches éclatent les années suivantes sur la frontière. Des affrontements éclatent la nuit du 1er au 2 avril 2016, sur la frontière du Haut-Karabagh. Les deux camps s'accusent mutuellement d'avoir poussé au combat. Selon Thomas de Waal, analyste à la Fondation Carnegie pour la paix internationale, plus de 20 000 soldats sont présents de chaque côté de la ligne de front. Des chars, de l'artillerie lourde et des hélicoptères sont engagés. L'Azerbaïdjan affirme avoir pris le contrôle du village de Talish et de deux collines, ce que dément l'Arménie. Il s'agit des affrontements les plus sanglants depuis le cessez-le-feu conclu de 1994. Le 3 avril, des tirs d'artillerie continuent d'avoir lieu, malgré l'annonce de l'Azerbaïdjan de « cesser unilatéralement les hostilités ». Le mardi 5 avril, un cessez-le-feu bilatéral est proclamé, réaffirmé le 8 avril, sous l'égide du CICR, en particulier de 15 à 20 heures UTC afin de permettre la recherche des corps de disparus. L'État d'Israël est par ailleurs mis en cause par l'Arménie dans les affrontements. En effet, les Israéliens ont fourni à l'armée azérie plusieurs drones-bombes IAI Harop, dont un a frappé un bus transportant des volontaires arméniens. La chef de fraction à la Knesset Zehava Gal-On déplore par ailleurs le fait que les armes ne doivent « certainement pas [être utilisées] contre les civils, parce qu'il existe une crainte importante que les lois de la guerre aient été violées à l'aide d'armes israéliennes. ». Les deux camps affirment tous les deux avoir fait des dizaines, voire des centaines de morts chez leurs adversaires16. Le 2 avril l'Arménie affirme avoir fait 200 morts dans les rangs azéris, tandis que l'Azerbaïdjan déclare que 100 soldats arméniens ont été tués, mais ces bilans sont probablement exagérés. Le 2 avril, l'Arménie affirme que 18 de ses militaires ont été tués et environ 35 blessés. De son côté le ministère azerbaïdjanais de la Défense déclare qu'au moins 12 soldats sont morts et qu'un hélicoptère a été abattu. Le 4 avril, l'Azerbaïdjan annonce la mort de trois autres de ses soldats. Deux civils sont également tués le 2 avril ; un enfant arménien de 12 ans, touché par des tirs d'artillerie, un civil azéri est également tué et sept civils arméniens blessés. Au jour du 4 avril, selon la presse arménienne, l'Azerbaïdjan aurait perdu une vingtaine de chars de combat dont 6 à 9 détruits, 2 hélicoptères, 4 drones voire plus et une perte importante de troupes au sol. On peut constater que les combats se poursuivent sur le front et qu'il peut s'agir d'une nouvelle guerre, qui pourrait même s'officialiser à la suite des déclarations du président arménien.
Wikipedia



Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org