Aujourd'hui : Vendredi, 27 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 11 mars
Publié le : 11-03-2016

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)




Légende photo : 11 mars 1921 -- Lors de la conférence de Londres censée permettre le rétablissement de la paix en Orient, les gouvernements français et d’Angora conclurent un accord, le 11 mars 1921, prévoyant le retrait français de la Cilicie et des Territoires de l’Est. L'accord de Londres prévoit notamment l'arrêt de toutes les hostilités. Ainsi, la France cède à la Turquie, la Cilicie, incluse dans son mandat sur la Syrie. L’évacuation de l’Armée française ne s’effectua qu’après l’accord d’Angora du 20 octobre 1921. Cet accord de Londres signe l’abandon, par la France, de la Cilicie et des Arméniens aux mains de Mustafa Kemal. C’est au prix du massacre des Arméniens et des Assyro-Chaldéens, de l’émigration des Grecs et de l’assimilation plus ou moins forcée des Kurdes, que Mustapha Kemal réalisera un État national homogène où les Turcs n’ont jamais constitué une majorité ethnique

Le Général Dufieux et son Etat Major en Cilicie - 1921 - http://www.eliecilicie.net/photos_2.htm


Ça s’est passé un 11 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

11 mars 1909 -- Empire ottoman : l’Indépendant de Constantinople rapporte les confidences d’une délégation parlementaire arménienne sortant d’une entrevue avec le président du Parlement, Ahmed Riza, qui les avait avertis sans prendre de gants : « Prenez garde, si vous ne vous tenez pas tranquilles, on va vous massacrer tous ».
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : L’implication du Comité Union et Progès dans les massacres de Cilicie

11 mars 1916 -- Italie : dans l’hebdomadaire socialiste Il Grido del Popolo [Le Cri du Peuple], Antonio Gramsci, descendant d’Italiens et d’Albanais, lance un appel en faveur des Arméniens. « C’est toujours la même histoire. Pour qu’un fait nous intéresse, nous touche, il est nécessaire qu’il fasse partie de notre vie intime, que son origine ne soit pas loin de nous, qu’il s’agisse de gens que nous connaissions, de gens qui appartiennent au cercle de notre espace humain ».
Armenian Trends - Mes Arménies : Gramsci et le génocide arménien

11 mars 1918 -- Empire ottoman : les Turcs, prirent Erzeroum et, après avoir occupé le reste du pays, s'avancèrent vers Kars. La République Transcaucasienne choisit ce moment pour se séparer de la Russie et se déclarer indépendante et elle se rallia enfin aux clauses du traité de Brest-Litovsk, suivant lesquelles le territoire de Kars était attribué à la Turquie.
L'Arménie et le proche orient, chapitre XI, « L'Arménie pendant les temps modernes » Par Fridtjof Nansen
Imprescriptible : Les Arméniens pendant la guerre mondiale

11 mars 1919 -- L'Armée nationale ukrainienne se livre à un pogrom dans la ville d'Uchomir (province de Podolie). Un second pogrom a lieu trois semaines plus tard. Trois juifs sont égorgés sauvagement et dix autres grièvement blessés.
- Des rebelles commandés par l'ataman Sokolovski se livrent à un nouveau pogrom à Radomysl (Kiev), où ils ont déjà massacré des juifs le mois précédent. Le pogrom dure trois jours, 33 juifs sont tués et de nombreux autres blessés ou mutilés à coups de sabre.
Skynet : 11 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

11 mars 1921 -- Lors de la conférence de Londres censée permettre le rétablissement de la paix en Orient, les gouvernements français et d’Angora conclurent un accord, le 11 mars 1921, prévoyant le retrait français de la Cilicie et des Territoires de l’Est. L'accord de Londres prévoit notamment l'arrêt de toutes les hostilités. Ainsi, la France cède à la Turquie, la Cilicie, incluse dans son mandat sur la Syrie. L’évacuation de l’Armée française ne s’effectua qu’après l’accord d’Angora du 20 octobre 1921. Cet accord de Londres signe l’abandon, par la France, de la Cilicie et des Arméniens aux mains de Mustafa Kemal. C’est au prix du massacre des Arméniens et des Assyro-Chaldéens, de l’émigration des Grecs et de l’assimilation plus ou moins forcée des Kurdes, que Mustapha Kemal réalisera un État national homogène où les Turcs n’ont jamais constitué une majorité ethnique.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915.

Yahoo ! : L'éphéméride du vendredi 11 mars 2011
Imprescriptible - La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie (1916-1921)
Cairn Info : Aurore Bruna - La France, les Français face à la Turquie - Autour de l’accord d’Angora du 20 octobre 1921

11 mars 1941 -- 2 000 juifs de Plock (Varsovie) sont transférés au ghetto de Tomaszov Rauski (Pologne), ce qui porte à 15 000 le nombre de juifs enfermés dans ce ghetto. Plusieurs dizaines d'entre eux meurent quotidiennement, conséquence des mauvais traitements infligés par les nazis.
- Les 430 juifs d'Amsterdam sont déportés dans le camp de Mauthausen. Ils se suicideront collectivement dans la carrière du camp.
Skynet : 11 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

11 mars 1942 -- 1 001 hommes, femmes et enfants sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt à Izbica (Pologne). Ils restent plusieurs semaines dans ce camp de transit avant d'être envoyés plus loin, vers les camps d'extermination de Chelmno, Belzec et Sobibor, où ils périssent. De ce transport, 7 juifs seulement survivent jusqu'à la libération, en 1945.
- 

850 juifs de Radochkovitz (Biélorussie) sont fusillés par les Allemands. Les 350 juifs encore en vie sont parqués dans un ghetto créé à cet effet.
Skynet : 11 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

11 mars 1943 -- Les Allemands arrêtent tous les juifs de Skopje (Macédoine yougoslave). Ils sont enfermés dans une usine désaffectée avec les autres juifs de la province. 215 personnes environ y restent sans nourriture et sans installations sanitaires.
Skynet : 11 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

11 mars 1944 -- 300 femmes et enfants juifs originaires du nord de la Dalmatie, internés à Gospic (Yougoslavie), sont déportés au camp de concentration de Jasenovac (Croatie). Aucun d'eux ne survivra.
Skynet : 11 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

11 mars 1986 -- Jean-Marie Le Pen est condamné au franc symbolique par le tribunal d'Aubervilliers pour « antisémitisme insidieux ». La peine est confirmée en appel le 9 juillet. Jean-Marie Le Pen s'en était violemment pris à des journalistes juifs ou d'ascendance juive : « Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu'il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays. » Et il leur accordait comme circonstance atténuante de n'avoir « appris le français que récemment ».
Wikipédia : Jean-Marie Le Pen

11 mars 2000 -- France : 15 000 personnes manifestent devant la Haute Assemblée et protestent contre la décision du Sénat de ne pas débattre de la proposition de loi reconnaissant le génocide arménien. De nombreuses personnalités politiques et intellectuelles venant de la France entière et de pays voisins (Allemagne, Belgique, Italie, Suisse....) se rassemblent sous le mot d’ordre «La Turquie massacre, le Sénat enterre».
CDCA : Le Génocide des Arméniens et sa reconnaissance par la France

11 mars 2007 -- Dogü Perinçek, Président du Parti Ouvrier de Turquie, de retour de Lausanne où il a été condamné pour négationnisme du génocide arménien, est accueilli en héros à l'Aéroport d'Istanbul par une foule de nationalistes hurlant sa colère contre la justice suisse. Il a fait appel de sa condamnation.
Collectif VAN : Dogü Perinçek, accueilli en héros à l'Aéroport d'Istanbul

11 mars 2010 -- Suède : Le parlement de Suède a adopté le 11 mars une résolution reconnaissant les génocides de 1915, dont le génocide arménien. Le parlement a adopté la motion reconnaissant le "génocide de 1915 contre les Arméniens, les Assyriens, Syriens et Chaldéens et les Grecs pontiques", contre l'avis du gouvernement suédois.
Wikipédia : Reconnaissance politique du génocide arménien

11 mars 2012 -- France : le parachutiste Imad Ibn Ziaten a été le 11 mars 2012 à 16h la première victime de Mohammed Merah qu'on appelait encore le "tueur au scooter" et qui récidivera le 15 mars contre un groupe de militaires français (Abel Chennouf, français catholique d'origine algérienne et Mohamed Legouad, français musulman) avant de s'attaquer à l'école juive Ozar Hatorah le 19 mars. En assassinant ces soldats, Mohammed Merah, qui filme ses tueries avec une petite caméra fixée sur son ventre, proclame : "C'est ça l'islam mon frère: tu tues mes frères, moi je te tue". La mère du premier parachutiste abattu va depuis à la rencontre des jeunes des quartiers pour leur faire prendre conscience que, non, l'Islam, ce n'est pas ça. Elle pense qu'il y a plusieurs Mohammed Merah en puissance dans nos quartiers.
Wikipédia : Mohammed Merah
Wikipédia : Tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org