Aujourd'hui : Dimanche, 16 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 14 mars
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 14 mars 1916 -- Empire ottoman: Kerim Refi, décrit comme un Turc de Roumélie très cruel, avait été nommé vice-gouverneur de Ras-el-Ain (Ras ul-Ain), en remplacement de Youssouf Zia jugé trop humain. Il avait accéléré les massacres des déportés arméniens concentrés dans Ras-el-Ain (Ras ul-Ain). Les massacres s'étendent sur une période de cinq mois. Kerim Refi utilise principalement les forces Tchétés, dont une tribu très sauvage de Circassiens (Tcherkesses). Tous les jours ou presque, pendant un mois, 300 à 500 personnes ont été emmenées hors du camp et abattues à une dizaine de kilomètres de Ras el-Aïn. Les cadavres ont été jetés dans la rivière qui porte le nom de Djirdjib el Hamar sur la grande carte d'Asie mineure de Kiepert [ ...]

Photo: Ces enfants ont été photographiés au camp de Ras ul-Aïn par Armin Wegner, un officier de la Croix-Rouge allemande qui rapporta des témoignages visuels. épargnés par le gouverneur en place, ils ont tous été mis à mort par son remplaçant nommé en mars 1916 par Talaat



Ça s'est passé un 14 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

14 mars 1191 -- La communauté de Bray (France) devient victime d'une calomnie colportée par ses concitoyens. Les juifs sont accusés d'avoir exécuté un meurtrier en le crucifiant, tournant ainsi en dérision la mort de Jésus. Le roi Philippe Auguste se rend précipitamment à Bray à la tête de ses troupes : les juifs doivent choisir entre la mort ou le baptême. Près d'une centaine, pratiquement l'ensemble de la communauté, est brûlée sur le bûcher.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

14 mars 1473 -- Au cours d'une procession chrétienne, des émeutes antijuives éclatent à Cordoue (Espagne). Le quartier juif est saccagé de fond en comble et les conversos massacrés jusqu'au dernier. Un décret promulgué après les émeutes interdit désormais aux juifs convertis de s'installer à Cordoue.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

14 mars 1723 -- Autodafé de l'Inquisition à Coimbra (Portugal) : parmi les victimes accusées de pratiquer le judaïsme en secret se trouve le pharmacien Francisco Diaz, de Bragance, une ville située près de la frontière espagnole, où beaucoup de juifs clandestins avaient trouvé refuge jusque-là. Francisco Diaz reste stoïque jusqu'au bout. Il est brûlé vif pour ne s'être pas repenti. Les autres victimes de l'autodafé se repentent. On les condamne seulement à la prison, après confiscation de tous leurs biens.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

14 mars 1878 -- Constantinople : Mémoire sur la question arménienne présenté aux grandes puissances à l'occasion du congrès de Berlin : Extrait : « La liberté de conscience en Turquie ne signifie que la liberté du Chrétien de se faire Musulman. Jamais une autorité musulmane ne tolérera et n'a toléré la conversion au Christianisme d'un Musulman, voire même d'un Chrétien devenu un moment Musulman » © Jean-Marie Carzou, Arménie 1915, un génocide exemplaire ; Calmann-Lévy (2006), Flammarion (1975),Marabout (édition de poche, 1978)
Imprescriptible.fr : 1878 : Mémoire sur la question arménienne présenté aux grandes puissances à l'occasion du congrès de Berlin

14 mars 1897 -- France : publication du N° 1790 du périodique « La libre parole». Au sommaire : « Nouveaux massacres en Arménie. -- La mobilisation en Grèce ».
Archives Imprescriptible

Le 14 mars 1910 -- Allemagne : le 14 mars, naissance d’Helmut Knochen à Magdeburg. Il fut pendant la Seconde Guerre mondiale Chef de la police de sûreté (SIPO) et du service de sécurité (SD) pour la France, avec rang de SS Standartenführer dans la hiérarchie SS (soit colonel). Il est impliqué dans la politique antisémite de l'occupant, notamment dans les déportations massives de Français juifs vers les camps de concentration, et s'est rendu responsable de l'exécution de plusieurs milliers de résistants français.
Wikipedia : Helmut Knochen

14 mars 1914 -- Empire ottoman : Mustafa Abdülhalık [Renda](1881-1948) beau-frère de Talât Pacha est nommé préfet de Bitlis (à partir de mars 1914) et plus tard directement responsable du massacre des Arméniens de Bitlis (25 juin 1915) et du massacre des Arméniens de Mouch (11-14 juillet 1915)
Chronology of the Armenian Genocide – 1914
Imprescriptible.fr: Mustafa Abdülhalık [Renda]

14 mars 1915 -- Sahag, le Catholicos de Cilicie, conseille aux Arméniens de Zeïtoun de ne pas résister à n'importe quelles conditions.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (January-March)

14 mars 1915 -- Empire ottoman : un lieutenant de gendarmerie, Suleïman effendi, avec 30 gendarmes, vint au village de Minn dans le sandjak d'Erzingian. Au matin les perquisitions commencèrent. Il y avait dans le village quelques armes distribuées par les Jeunes-Turcs au temps de la révolution. Le prêtre du village donna les noms de ceux qui avaient des armes. Ils furent arrêtés et on leur enleva les armes. Mais le lieutenant de gendarmerie voulut encore avoir des bombes, et commença à battre les hommes, les femmes et les enfants. Comme ils ne trouvaient pas de bombes, il fit donner au prêtre cinq fois de suite la bastonnade. Quand il eut assez frappé, il enferma le prêtre dans une chambre et viola sa femme. Puis les gendarmes commencèrent à tirer sur les paysans pour s'amuser. Quand ils eurent assez de ce jeu, ils armèrent le prêtre et quelques paysans jusqu'aux dents, de sorte qu'ils semblaient des bandits, et conduisirent cette bande armée artificiellement, dans le quartier musulman du chef-lieu du district, à Kernagh, pour soulever les Mahométans contre les Arméniens. Ensuite, ils furent jetés en prison et conduits enfin à Erzéroum.
Imprescriptible.fr : Vilayet d'Erzéroum. - Rapport Lepsius sur les massacres d'Arménie

14 mars 1916 -- France : publication du N°12071 du périodique « Journal Le Temps ». Au sommaire : « Les massacres d’Arménie, avoués par des Allemands »
Archives Imprescriptible

14 mars 1916 -- Empire ottoman: Kerim Refi, décrit comme un Turc de Roumélie très cruel, avait été nommé vice-gouverneur de Ras-el-Ain (Ras ul-Ain), en remplacement de Youssouf Zia jugé trop humain. Il avait accéléré les massacres des déportés arméniens concentrés dans Ras-el-Ain (Ras ul-Ain). Les massacres s'étendent sur une période de cinq mois. Kerim Refi utilise principalement les forces Tchétés, dont une tribu très sauvage de Circassiens (Tcherkesses). Tous les jours ou presque, pendant un mois, 300 à 500 personnes ont été emmenées hors du camp et abattues à une dizaine de kilomètres de Ras el-Aïn. Les cadavres ont été jetés dans la rivière qui porte le nom de Djirdjib el Hamar sur la grande carte d'Asie mineure de Kiepert [ ...]
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)
Imprescriptible.fr: Les fonctionnaires ; Mustafa Abdulhalik | Choukri Kaya | Abdulahad Nouri |Eyoub Sabri | Kerim Refi | Zeki Bey

14 mars 1918 -- La lutte contre les Turcs qui continuaient leur avance malgré l'armistice russo-turc d'Erzinghian, échut aux seuls Arméniens, lesquels furent bientôt contraints par des forces supérieures ottomanes de se retirer de l'Arménie turque. Dans ces conditions, la Transcaucasie fut obligée d'entrer en pourparlers avec la Turquie, et le 14 mars une Conférence des délégués turcs et transcaucasiens s'ouvrit à Trébizonde. L'effort de négociation était vain car les mencheviks, dirigé par Chkhenkely, ont accepté de céder aux exigences territoriales de la Turquie. Une attaque germano-turque a lieu en même temps.
Imprescriptible.fr : L'Arménie russe pendant la Grande Guerre et après l'armistice de Lemnos
American University of Armenia: This day in armenian history

14 mars 1919 -- Le régiment « Nalivaiko », une unité de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livre à un pogrom à Berhad (district de Podolie). 9 juifs sont massacrés, on ignore le nombre des blessés.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

14 mars 1921 -- Début d'une attaque importante de l'Armée rouge sur Erevan.
American University of Armenia: This day in armenian history

14 mars 1921 -- Fin de la Conférence de Londres. Elle fait une vague allusion à un « foyer national » pour les Arméniens en Arménie occidentale. La partie turque l'a rejeté plus tard.
American University of Armenia: This day in armenian history

14 mars 1921 -- Mossoul : décès du père Rhétoré, témoin du génocide arménien et assyro-chaldéen-syriaque. Le manuscrit du père Rhétoré (père dominicain réfugié à Mardin pendant la Première Guerre mondiale), Les chrétiens aux bêtes ! Souvenirs de la guerre sainte proclamée par les Turcs contre les chrétiens en 1915, se trouve à la bibliothèque du Saulchoir. L’original ne peut plus, désormais, être consulté, car il est trop fragile. Une de ces photocopies se trouve dorénavant à la Bibliothèque Nubar ; une autre à la Bibliothèque du Saulchoir. Ce texte est rédigé dans un excellent français et il est parfaitement lisible.
Imprescriptible.fr : Rencontres
Imprescriptible.fr : Arméniens et Syriaques à la Conférence de la paix

14 mars 1942 -- 800 juifs de Szadek (district de Lodz, Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

14 mars 1942 -- Premières déportations de juifs de Galicie à Belzec.
1939-1945 : chronologie de la guerre

13 et 14 mars 1943 -- A Cracovie, 2 000 Juifs sont sélectionnés pour les déportations. Avant le départ du train, des centaines d’enfants, de vieillards et de malades sont exécutés. Les enfants de moins de 3 ans sont brûlés vivants. L’un d'eux, Shashne Hiller est sauvé par un couple qui souhaite le baptiser. Ils l’emmènent chez un prêtre du nom de Carol Wojtyła, qui refuse de le baptiser, affirmant que ce n’est pas là la volonté des parents. Carol Wojtyła deviendra Jean Paul II. 1943
ajpn.org : Repères chronologiques 1905 à 1945

14 mars 1943 -- L'occupation nazie au cours de la Seconde Guerre mondiale, fut la période la plus noire de l'histoire du quartier de Kazimierz à Cracovie en Pologne. Après avoir chassé beaucoup de Juifs de la ville à partir de mai 1940, les Nazis firent construire en mars 1941 un ghetto au sud de Kazimierz, de l'autre côté de la Vistule, dans le quartier de Podgórze, où furent entassés jusqu'à 45 000 Juifs de la ville et des environs. C'est dans ce ghetto que les Nazis firent bâtir plusieurs usines où des Juifs étaient employés. La fabrique d'Oscar Schindler, qui parvint à sauver une partie de ses travailleurs (La liste de Schindler), se situait toutefois à l'est, en dehors des limites du ghetto. La première évacuation du ghetto eut lieu en juin 1942, la suivante en octobre de la même année. Ses habitants étaient déportés vers les camps de la mort. Finalement, le 13 et 14 mars 1943, le ghetto fut totalement liquidé. Les vieillards, les enfants et les malades furent tués sur place ou déportés à Auschwitz-Birkenau ou Belzec. Les personnes encore aptes à travailler furent incarcérées dans le camp de travail forcé voisin, à Plaszow.
Wikipedia : Kazimierz

14 mars 1943 -- Les juifs de Salonique (Grèce) sont rassemblés par les nazis, qui leur disent qu'ils seront envoyés en Pologne afin d'y commencer une vie nouvelle. Ils peuvent emporter 20 kilos d'effets personnels. Les nazis les entassent dans des wagons et les déportent directement au camp d'extermination d'Auschwitz, où ils périssent tous.
Les juifs encore en vie à Sambor (province de Lwow, R.S.S. d'Ukraine) sont rassemblés au cimetière juif. Les mères doivent laisser leurs enfants sur un terrain vague et les regarder se faire tuer. 900 juifs sont assassinés. Un petit nombre seulement réussit à fuir.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

14 mars 2008 -- Turquie : la Cour constitutionnelle est saisie le 14 mars 2008 par le procureur en chef de la Cour de cassation, d'une demande d'interdiction du Parti de la Justice et du Développement (AKP), parti au pouvoir accusé d'activités anti-laïques.
Wikipedia : La République de Turquie (depuis 1923)

14 mars 2010 -- Les langues se délient en Turquie. Alors que paradoxalement les médias occidentaux s’autocensurent et hésitent à parler ouvertement du génocide arménien (avec une « prime spéciale » à l'AFP dont les dépêches inondent la presse internationale d'expressions tendancieuses telles que « 'génocide' selon les Arméniens »), des voix fortes et courageuses s'élèvent en Turquie. Ergun Babahan est l'une de celles-ci. Le journaliste turc a signé le 14 mars 2010 dans le journal Star une tribune ironique contre l'esprit des Unionistes (les responsables du génocide de la population arménienne de l'Empire ottoman) qui perdure jusqu’à aujourd'hui en Turquie. Babahan écrit : « Si Hitler avait été Turc, nous aurions nié le génocide des Juifs aussi. »
Collectif VAN: « Si Hitler était Turc, nous aurions nié le génocide des Juifs aussi »


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org