Aujourd'hui : Samedi, 20 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 18 mars
Publié le : 18-03-2016

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende: 18 mars 2006 -- A Lyon, capitale de la résistance française, les extrémistes ultra-nationalistes turcs Loups Gris, aux côtés des associations franco-turques, manifestent avec une violence inquiétante contre l’érection du Mémorial du génocide arménien à Lyon. Cette manifestation a l’aval de la Préfecture. Les manifestants de l’extrême-droite turque se heurtent aux étudiants anti-CPE : la police charge les étudiants au lieu de s'en prendre aux fascistes turcs. Drapés dans des bannières avec le drapeau turc, près de 3 000 manifestants, très agressifs, arborent, place Bellecour à Lyon, des pancartes niant le génocide arménien. On peut y lire : "Il n'y a jamais eu de génocide", "Nous sommes fiers de notre passé", ou encore "Nos arrière-grands-parents sont des victimes, pas des assassins". De nombreux participants forment avec deux doigts de la main, une tête de loup, le signe du mouvement turc d'extrême droite des Loups gris. Cette journée du 18 mars 2006 marque un tournant dans l’offensive que mène l’Etat turc en Europe, contre ce qu’il appelle « les allégations de génocide » : c’est la première manifestation négationniste sur le territoire de la République française. Le plus choquant étant qu’elle ait été officiellement autorisée par le Préfet, et que - pis encore - ce sont les jeunes manifestants antifascistes qui ont été arrêtés et mis en garde à vue par la police. Ceci explique les slogans des jeunes étudiants anti-CPE : « Pétain reviens ! T’as oublié tes chiens ! ».

Crédit : MJM


Ça s’est passé un 18 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

18 mars 1190 -- Au lendemain de l'horrible massacre des juifs d'York, les croisés égorgent 57 juifs à St. Edmund (Angleterre), ce qu'ils considèrent comme un acte de piété. Il convient cependant de ne pas négliger une motivation supplémentaire, l'argent de certains membres des communautés juives, qui fournit aux croisés les moyens matériels de réaliser leur entreprise.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

18 mars 1349 -- Lors de l'épidémie de peste noire, les juifs de Baden (canton d'Argovie, Suisse) sont accusés, eux aussi, d'empoisonner les puits. C'est pourquoi une partie de la communauté est massacrée, l'autre brûlée sur le bûcher.
Les premiers juifs s'étaient installés à Baden dès le XIIIe siècle.
L'épidémie de peste noire entraîne le massacre des juifs dans pratiquement toute l'Europe. Quand la population de Rheinfelden (canton d'Argovie) commence à menacer les juifs, le duc d'Albrecht d'Autriche, suzerain de l'Argovie, tente de les protéger en les envoyant dans son château de Baden où les juifs de Baden se croyaient déjà à l'abri. Mais le 18 mars ils sont livrés à la foule en furie qui envahit le château et les massacre en même temps que les juifs de Baden.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

18 mars 1496 -- Saint Empire romain germanique : l'empereur Maximilien Ier décrète que les juifs doivent quitter la province de Styrie ainsi que les villes de Wiener Neustadt et Neunkirchen, avant le 6 janvier de l'année suivante.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

18 mars 1839 -- Empire ottoman : l’évêque Hakobos Serobian a été élu patriarche de Constantinople. Il a dirigé le mouvement contre le protestantisme et a encouragé le mouvement national [arménien] contre les Amira [Nota CVAN : les Amira arméniens, sont « l’oligarchie de banquiers ou de grands commerçants très riches, dont l'historien Georges Weill dira qu'ils sont « humbles serviteurs des pachas, très arrogants envers la masse arménienne. »] - © Jean-Marie Carzou, Arménie 1915, un génocide exemplaire - Calmann-Lévy (2006), Flammarion (1975) - Marabout (édition de poche, 1978)
American University of Armenia: This day in armenian history
Imprescriptible – Un génocide exemplaire

18 mars 1892 -- Empire ottoman : la dépêche en provenance d'Erzeroum, datée du 18 mars 1892, annonçant que la formation de quarante Hamidié de six cents hommes est prévue pour la fin du mois: «Relativement à la cavalerie irrégulière kurde, l'agent royal, auquel j'en demandais des nouvelles, me répondit, de source sûre, qu'il semblait bien que dans le mois en cours devraient être organisés quarante à cinquante des régiments prévus; chaque régiment, selon ce qui me fut dit ici même, devrait avoir une force minimale de six-cents cavaliers et à chaque régiment serait attribué un colonel, quatre capitaines et un intendant. Il reste cependant à savoir, ajouta l'agent royal, si ce projet sera entièrement et aussi rapidement traduit dans les faits, chose dont il doute fortement». Il est donc clair que dans les premiers mois de 1892 — même si les diplomates italiens sont encore incrédules —, les autorités ottomanes ont réussi à surmonter les problèmes d'enrôlement et ont entamé la constitution des bataillons hamidié.
Imprescriptible.fr : Deuxième phase ; les difficultés de recrutement et le scepticisme des Italiens

18 mars 1896 -- Empire ottoman : l’équipe de la mission humanitaire américaine, conduite par le Docteur B. Hubbel débarquera à Alexandrette le 18 mars 1896. Chaleureusement accueillie à Aïntab, elle y rencontre les docteurs américains Sheperd et Hamilton et un groupe de franciscains. Elle distribue vêtements, matériaux, dés à coudre, aiguilles, médicaments, trousses chirurgicales. Un couple d’Anglais, Rendell et Helen Harris, les éclairent sur les horreurs et les humiliations subies par les Arméniens et racontent les sarcasmes des Turcs pour se moquer de l’impuissance de la monarchie anglaise ou de celle du Christ. Le couple suit la mission à Ourfa, « devenue un ossuaire ».
Petite encyclopédie du génocide arménien : Les massacres du vilayet d’Alep

18 mars 1915 -- Empire ottoman : une expédition navale franco-britannique organisée par Winston Churchill, premier Lord de l'Amirauté, tente en vain d'ouvrir le détroit des Dardanelles. Après des succès contre les premiers ports, l'expédition perd un tiers de ses bâtiments engagés.
Wikipedia : 18 mars 1915

18 mars 1915 -- Empire ottoman: Zeïtoun, arrestation de nombreux notables et intellectuels arméniens par les forces turques. Les intellectuels arméniens ont été torturés, avant d’être finalement tués.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (January-March)

18 mars 1916 -- Empire ottoman/Syrie: Le 18 mars, le sous-préfet fit annoncer aux déportés par le crieur public que tous ceux qui accepteraient de se convertir [à l’islam] seraient maintenus sur place et profiteraient d’une aide de l’Etat. C’était le jeu du chat et de la souris qu’il a attrapée. Les volontaires devaient adresser leurs suppliques écrites à « Sa [Sainteté] Sans pitié » et celles-ci devaient porter un timbre, alors que ce genre de document n’avait jamais nécessité un timbre. Cela m’a laissé penser qu’un des hommes du sous-préfet possédait un grand nombre de timbres qu’il n’avait pas réussi à vendre. Des milliers de suppliques furent rédigées et les timbres étaient vendus de quarante paras à dix kuruş l’unité. Ceux qui avaient adressé une supplique se sentaient intérieurement soulagés. Il y en eut fort peu qui ne signèrent pas une supplique. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La situation des Arméniens déportés à Ras ul-Aïn et leur extermination

18 mars 1919 -- Empire ottoman : Djemal, le 13 mars 1919, déclara que les déportations avaient réellement causé la mort de 800 000 Arméniens et que ces chiffres ne tenaient compte ni des soldats arméniens exécutés ni des enlèvements et conversions de femmes et d'enfants. Une bordée d'invectives accueillit cette déclaration mais des journalistes prirent la défense du ministre de l'Intérieur. La rédaction d’Alemdar (Constantinople) du 18 mars 1919 écrivit : « Pour apaiser les critiques, Djemal chercha des échappatoires et déclara que le chiffre était en fait un total de 900 000 mais qu'il comprenait les morts et les survivants. » Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible.fr

18 mars 1919 -- Nouveau pogrom dirigé contre les juifs d'Ovrutch (Volhynie) : cette fois, les troupes de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura stationnent trois jours dans la ville. 20 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes juives violées.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

18 mars 1933 -- Allemagne : Interdiction d’exercer pour les avocats juifs à Berlin.
Erosion des droits des Juifs sous Hitler

18 mars 1941 -- Grande-Bretagne/Turquie : Rencontre entre le ministre britannique des Affaires étrangères Eden et le ministre des Affaires étrangères turc.
Chronologie de mars 1941

18 mars 1941 -- Pologne : la situation change en mars 1941. Le 18 mars arrivent environ 1.100 juifs expulsés de Konin (Ville du Warthegau nouvellement créé au sud de Posen/Poznan). Ce sont principalement des personnes très pauvres ayant perdu leur propriété ; parmi eux, un grand nombre de vieilles personnes malades. Ce nombre important de personnes reclassées devient bientôt un gros problème pour les Juifs locaux, obligés de les loger chez eux. Rapidement, surviennent des problèmes de surpeuplement, de conditions hygiéniques, sanitaires et alimentaires. Au bout de quelques semaines, le « Pain et les pommes de terres deviennent un luxe », comme le décrit l’un des survivants. Dans ces conditions de vie extrêmement précaires, une épidémie de typhus se déclare et se répand très rapidement, particulièrement au sein de la population reclassée de Konin. A Josefow, il n’y a ni hôpital, ni médecins. Juste un petit dispensaire, bien trop insuffisant pour les personnes malades. Seuls deux dentistes parmi les juifs de Konin font face à l’épidémie, mais ils ne disposent d’aucun équipement médical.
Encyclopédie : Les juifs de Konin

18 mars 1942 -- Les nazis commencent à liquider les malades de l'hôpital juif de Belgrade. Ils les emmènent par groupes de 85 et les enferment dans des camions où ils sont asphyxiés par les gaz. L'Aktion dure plusieurs jours. 800 juifs sont ainsi assassinés.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

18 mars 1944 -- L’Allemagne envahit la Hongrie comme résultat de l’approche de l’Armée Rouge. On estime qu’il y a environ 750 000 Juifs en Hongrie. L’amiral Miklós Horthy de Nagybánya, qui collabore avec le Reich, ne veut pas livrer tous les Juifs de Hongrie à l’Allemagne. Il accepte d’en fournir 100 000 qui doivent servir à l’effort de guerre allemand.
ajpn.org : Repères chronologiques 1905 à 1945

18 mars 1945 -- 1 074 juifs hongrois arrivent au camp de concentration de Theresienstadt.
Israël Vivra : Le livre de la mémoire juive de Simon Wiesenthal

18 mars 1949 -- OTAN : Naissance de l'OTAN. Les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, la France, et les Etats du Benelux signent un traité de défense mutuelle.
Chronologie d'après-guerre

18 mars 1970 -- Coup d'Etat au Cambodge : le maréchal Lon Nol, soutenu par les États-Unis, renverse la monarchie et instaure un régime militaire au Cambodge. Le contexte régional, dominé par la guerre du Vietnam est alors chaotique. Lon Nol sera chassé du pouvoir par les khmers rouges de Pol Pot cinq ans plus tard.
L’Internaute : Jour Par Jour ... Le 18 mars

18 mars 1974 -- Cambodge : prise de Oudong, ancienne capitale royale du Cambodge, par les Khmers rouges. La ville est rasée et la plupart de ses 20 000 habitants sont déportés ou exécutés.
Wikipedia : 18 Mars

18 mars 1991 -- France : Jean-Marie Le Pen est condamné à 1,2 million de francs pour avoir déclaré en septembre 1987 que l'existence des chambres à gaz était « un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ».
Wikipedia : 18 Mars

18 mars 1998 -- Cambodge : le fils du prince Norodom Sihanouk, le prince Norodom Ranariddh, co-Premier ministre évincé du pouvoir l'année précédente par Hun Sen, est condamné par le régime cambodgien à 30 ans de prison par contumace pour avoir fomenté un coup d'État avec les Khmers rouges en 1997 pour renverser Hun Sen.
Wikipedia : 18 Mars

18 mars 2006 -- A Lyon, capitale de la résistance française, les extrémistes ultra-nationalistes turcs Loups Gris, aux côtés des associations franco-turques, manifestent avec une violence inquiétante contre l’érection du Mémorial du génocide arménien à Lyon. Cette manifestation a l’aval de la Préfecture. Les manifestants de l’extrême-droite turque se heurtent aux étudiants anti-CPE : la police charge les étudiants au lieu de s'en prendre aux fascistes turcs. Drapés dans des bannières avec le drapeau turc, près de 3 000 manifestants, très agressifs, arborent, place Bellecour à Lyon, des pancartes niant le génocide arménien. On peut y lire : "Il n'y a jamais eu de génocide", "Nous sommes fiers de notre passé", ou encore "Nos arrière-grands-parents sont des victimes, pas des assassins". De nombreux participants forment avec deux doigts de la main, une tête de loup, le signe du mouvement turc d'extrême droite des Loups gris. Cette journée du 18 mars 2006 marque un tournant dans l’offensive que mène l’Etat turc en Europe, contre ce qu’il appelle « les allégations de génocide » : c’est la première manifestation négationniste sur le territoire de la République française. Le plus choquant étant qu’elle ait été officiellement autorisée par le Préfet, et que - pis encore - ce sont les jeunes manifestants antifascistes qui ont été arrêtés et mis en garde à vue par la police. Ceci explique les slogans des jeunes étudiants anti-CPE : « Pétain reviens ! T’as oublié tes chiens ! ».
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2006
Confrontation entre quelques centaines d’Anti CPE, des milliers de "Loups Gris", fascistes turcs ultra-violents, et de la police !
A Lyon, heurts et colère autour d'une manifestation d'extrémistes turcs
Photos : Lyon 18 mars 2006 : la manifestation négationniste autorisée par l’Etat français - (1ère partie)
Lyon 18 mars 2006 : la manifestation négationniste autorisée par l’Etat français - (2ème partie)

18 mars 2006 -- Allemagne : manifestation à Berlin des extrémistes turcs du Comité Talaat Pacha. Le tribunal administratif suprême du land de Berlin-Brandenburg avait autorisé la veille les organisations ultras nationalistes turques à manifester samedi 18 mars 2006 à la gloire de Talaat Pacha, le Hitler turc. Le jugement rendu indiquait que l’interdiction de la police était levée tout en avertissant que « toute expression négationniste oralement ou par voie d’affiche » était interdite car « dire que le génocide commis en 1915 contre les Arméniens est un mensonge constitue une infraction punissable relevant des dispositions de l’article 189 du code pénal » et est en conséquence susceptible d’être poursuivi. Le ministre régional de l’Intérieur de la ville-Etat de Berlin, Ehrhart Körting (social-démocrate) déclarera le lundi 20 mars devant la commission des affaires intérieures de la chambre des députés qu’une procédure judiciaire allait être engagée à l’encontre de Dogu Perincek, le président du parti ouvrier turc, car ce dernier aurait nié le génocide des Arméniens en marge de la manifestation. Par ailleurs, Ehrhart Körting a annoncé que ce type de manifestation serait interdit à l’avenir : « Maintenant, les chances pour une interdiction de ce type de meetings et de réunions sont plus importantes et nous utiliserons aussi cette possibilité ».
Photos : Berlin, premières manifestations du négationnisme turc en Europe
NAM

18 mars 2006 -- Sur ULUSAL Kanal, la chaîne de télévision de Dogü Perincek : les commémorations à la gloire du "Hitler" turc tournent en boucle. ULUSAL Kanal, disponible sur Türk Sat, est la chaîne de télévision de Dogü Perincek (Parti des Travailleurs). Le co-organisateur de la manifestation négationniste turque de Berlin, y a fait diffuser toute la journée du 18 mars 2006, des émissions traitant des "mensonges arméniens du génocide".
Sur ULUSAL Kanal, la chaîne de télévision de Dogü Perincek : les commémorations à la gloire du "Hitler" turc en boucle

18 mars 2008 -- Turquie : du 12 au 18 mars, les blogtrotters Tristan Mendès-France et Alban Fischer partent en Turquie pour questionner la société sur le génocide arménien.
Nouvel Obs : Les "blogtrotters" en Turquie


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org