Aujourd'hui : Jeudi, 26 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Serge Klarsfeld : « Juifs et Arméniens, survivants d’une solution finale »
Publié le : 21-03-2011

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Samedi 12 mars 2011, Serge Klarsfeld a pris la parole devant le Sénat, lors d’un rassemblement visant à demander la ratification par le Sénat, de la Loi pénalisant la négation du génocide arménien, votée le 12 octobre 2006 à l’Assemblée Nationale : « Juifs et Arméniens, nous sommes survivants d’une solution finale qui est une des composantes majeures de notre mémoire historique et familiale. Juifs, nous sommes protégés contre les négationnistes grâce à la Loi Gayssot ; Arméniens, vous êtes sans défense contre la propagande négationniste de l’Etat turc dont le prédécesseur s’est rendu coupable du génocide de votre peuple. La vérité historique et l’équité exigent l’extension de la Loi Gayssot au génocide arménien. » Monsieur Klarsfeld nous a fait l’honneur de nous transmettre le manuscrit de ce discours majeur. Le Collectif VAN le retranscrit ici.

Samedi 12 mars 2011

Sénat : discours de Serge Klarsfeld,
Président de l’Association Fils et Filles de Déportés Juifs de France


Nous voici à nouveau réunis devant le Sénat pour réclamer de cette assemblée le vote de la loi incriminant la négation du génocide des Arméniens ; loi déjà votée le 12 octobre 2006 par la plus représentative des assemblées parlementaires, l’Assemblée Nationale.

Sans le vote de cette loi par le Sénat, nous risquons d’attendre encore très longtemps avant que le gouvernement et la société civile turcs n’acceptent de reconnaître la culpabilité des dirigeants de la Turquie de l’époque dans l’extermination de la majeure partie des Arméniens de l’Empire ottoman. Nous risquons aussi de subir pendant longtemps en France les assauts d’une propagande turque tous azimuts prétendant d’une part que les Arméniens mentent en rappelant le génocide commis pendant la Première guerre mondiale et prétendant d’autre part, que pendant la seconde guerre mondiale la Turquie, partout où elle l’a pu, a préservé la vie des Juifs.

Aujourd’hui les lois mémorielles sont menacées, y compris la Loi Gayssot qui prive d’expression les négationnistes du génocide des Juifs, comme elle devrait en priver les négationnistes du génocide arménien.

Si ce génocide arménien avait été considéré comme tel à l’époque par la communauté internationale, si des sanctions pénales avaient été prises contre les coupables de ce crime, j’ai l’intime conviction que les dirigeants du IIIe Reich auraient reculé devant la décision d’exterminer les millions de Juifs tombés en leur pouvoir.

Aujourd’hui, il nous faut malheureusement le constater ; non seulement le front national voudrait se débarrasser des lois mémorielles mais aussi une frange de l’UMP , le grand parti de la droite classique, ose inviter et acclamer un polémiste réclamant la suppression de toutes les lois mémorielles et de toutes les associations antiracistes, et qui malheureusement est juif.

De telles attaques témoignent d’une dérive inacceptable de la part de l’UMP et nous espérons que le Président de la République comprendra la nécessité de mettre fin à cette dérive.

Espérons aussi que la politique française à l’égard de la Turquie n’implique pas le blocage systématique et hypocritement programmé de la loi sur laquelle le Sénat doit se prononcer. Face à l’offensive contre les lois mémorielles et face à l’obstination des autorités turques de ne pas reconnaître la vérité historique, la réponse que nous attendons du Président de la République est d’aider au vote de cette loi qui changerait la situation.

Une pareille loi serait également souhaitable en Israël où le gouvernement s’est rendu compte récemment que l’amnésie dont il souffre par rapport au génocide arménien n’a pas été en définitive un comportement honorable et que l’opportunisme n’a pas été efficace dans les relations avec la Turquie.

Les Fils et Filles de Déportés Juifs de France sont parmi ceux qui comprennent le mieux votre sensibilité meurtrie et votre impatience frustrée depuis si longtemps. Arméniens et Juifs ont combattu ensemble un ennemi qui commettait un génocide contre les Juifs et qui trente ans plus tôt avait été l’allié et le complice d’un premier génocide contre les Arméniens. Missak Manouchian et Marcel Rayman sont tombés sous les balles allemandes à quelques minutes d’intervalle au Mont Valérien.

Juifs et Arméniens, nous sommes survivants d’une solution finale qui est une des composantes majeures de notre mémoire historique et familiale. Juifs, nous sommes protégés contre les négationnistes grâce à la Loi Gayssot ; Arméniens, vous êtes sans défense contre la propagande négationniste de l’Etat turc dont le prédécesseur s’est rendu coupable du génocide de votre peuple.

La vérité historique et l’équité exigent l’extension de la Loi Gayssot au génocide arménien.

Nous sommes à vos côtés et nous resterons à vos côtés. Vous pouvez compter sur nous.

Serge Klarsfeld

Retranscription Collectif VAN - 21 mars 2011 - 07:20 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org