Aujourd'hui : Mardi, 11 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Arno Klarsfeld ne peut imaginer que Sarkozy ne tienne pas parole
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Arno Klarsfeld, le fils de Serge et de Beate Klarsfeld est l’avocat de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF) mais également Conseiller d’Etat, nommé par Nicolas Sarkozy. Succédant à son père sur la tribune dressée devant le Sénat le samedi 12 mars 2011, Arno Klarsfeld affirme avec force la nécessité d’une loi pénalisant la négation du génocide arménien : « Si ce génocide avait été suivi d’une œuvre de légitime justice comme la communauté internationale en a eu quelques temps la velléité, ce premier génocide n’aurait vraisemblablement pas été suivi d’un autre au cours de la seconde guerre mondiale. Cette loi est d’autant plus nécessaire que la Turquie continue à nier ce génocide et pousse la perversité à poursuivre en justice ceux qui disent la vérité en affirmant que ce génocide a bien eu lieu. Le Président de la République a promis que cette loi serait votée. Je ne peux imaginer qu’il ne tienne pas sa parole. » Serge Klarsfeld nous a transmis le texte du discours de son fils. Le Collectif VAN le retranscrit ici.

Samedi 12 mars 2011

Sénat : discours d’Arno Klarsfeld
Avocat de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF)

Nommé Conseiller d’Etat au tour extérieur par décret du 28 octobre 2010 du président de la République. Nomination confirmée le vendredi 25 février 2011 par le Conseil d’Etat.


La volonté de vivre ensemble un destin national doit s’appuyer sur les spécificités du passé d’un pays : pour la France, l’antiracisme et les droits de l’homme pour contrebalancer l’héritage colonial et Vichy, et tenir compte des douleurs et des blessures de celles et ceux qui vivent sur son territoire.

Beaucoup lÂ’ont compris, dÂ’autres ne veulent pas ou font semblant de ne pas le comprendre, dÂ’autres enfin ont une vision rabougrie de leur pays.

Aujourd’hui une partie de la droite tente de pousser le Président de la République et le gouvernement du côté obscur.

Ils applaudissent à tout rompre un camelot des médias cherchant à apparaître plus blanc que blanc, qui prône la discrimination raciale à l’embauche oubliant que ses ancêtres sont devenus français grâce à une discrimination positive et collective, le décret Crémieux.

Un camelot qui demande l’abrogation des lois mémorielles : la Loi Gayssot, la loi reconnaissant le génocide arménien et la Loi Taubira.

Ce n’est pas sur cette droite que l’on pourra compter pour obtenir enfin la loi pénalisant la négation du génocide arménien.

Le premier génocide du XXe siècle fut le génocide arménien qui a causé la suppression systématique par les Turcs de centaines de milliers de familles arméniennes.

Si ce génocide avait été suivi d’une œuvre de légitime justice comme la communauté internationale en a eu quelques temps la velléité, ce premier génocide n’aurait vraisemblablement pas été suivi d’un autre au cours de la seconde guerre mondiale.

Cette loi est d’autant plus nécessaire que la Turquie continue à nier ce génocide et pousse la perversité à poursuivre en justice ceux qui disent la vérité en affirmant que ce génocide a bien eu lieu.

Le Président de la République a promis que cette loi serait votée. Je ne peux imaginer qu’il ne tienne pas sa parole.

Mais il faudra maintenir la pression pour neutraliser certains de ceux qui dans son camp, comme à l’extrême-droite, rêvent d’une histoire de France, sans histoire particulière et où tous les Français d’aujourd’hui auraient de tous temps été des Français du terroir.

Je vous remercie.

Arno Klarsfeld

Retranscription Collectif VAN - 22 mars 2011 - 07:20 - www.collectifvan.org


Lire aussi :

Serge Klarsfeld : « Juifs et Arméniens, survivants d’une solution finale »




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org