Aujourd'hui : Samedi, 20 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 22 mars
Publié le : 22-03-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 22 mars 1933 -- Inauguration officielle avec annonce par voie de presse du camp de concentration de Dachau, situé à 16 kilomètres au nord de Munich. Les premiers détenus sont des prisonniers politiques, communistes et sociaux-démocrates.

Le bandeau #FreeOsmanKavala
, situé sous chaque visuel de notre site, est un appel du Collectif VAN à libérer Osman Kavala, injustement incarcéré en Turquie depuis le 1er novembre 2017.


Ça s’est passé un 22 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

22 mars 1349 -- Lors des persécutions causées par l'épidémie de peste noire, les juifs de Fulda (Allemagne) se réfugient dans trois maisons, mais les habitants de la ville les découvrent et les massacrent. Les juifs avaient demandé en vain l'aide de l'abbé du lieu, dont les serviteurs se joignent aux assassins. Quelques juifs seulement survivent.
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1915 -- Empire ottoman : à partir du 22 mars 1915, Hans Bauernfein considère ses notes quotidiennes non plus comme un journal intime, mais comme un nécessaire correctif à la propagande militaire officielle turque et allemande. Il écrit son journal avec le sentiment qu’il est en mesure d’influencer l’opinion publique par sa connaissance des événements survenus dans l’intérieur de la Turquie, et se considère comme un témoin critique de son temps. […] Le Journal de Bauernfeind évoque d’abord le désarmement, les fouilles à domicile, les arrestations, tortures et massacres des hommes. Selon l’ordre mentionné le 19 avril 1915 dans son Journal, les Arméniens « ne sont plus admis à porter des armes et ne seront employés que pour des travaux ». Les perquisitions dans les maisons arméniennes ont pour objet non seulement les armes mais aussi tous les livres, journaux, lettres et réfugiés. Après les riches, le gouvernement perquisitionne chez les pauvres et découvre des armes enterrées dans les champs. « Les Arméniens se trahissent réciproquement ». Bauernfeind rapporte que des paysans forts ont été désignés pour battre les Arméniens en présence des policiers, en évitant qu’ils ne meurent.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Malatia 1915: carrefour des convois de déportés d’après le Journal du missionnaire allemand Hans Bauernfeind
Petite Encyclopédie du génocide arménien : Malatia 1915. Le Journal de Hans Bauernfeind

22 mars 1916 -- Mandat français en Cilicie : le général Maxwell, commandant en chef des armées britanniques en Egypte, proposa, dès septembre 1915, de constituer une légion arménienne avec les Djébéliotes en état de porter les armes, auxquels seraient adjoints 500 volontaires arméniens d’Amérique pour des coups de main et des incursions dans la région d’Alexandrette, afin d’assurer la sécurité de l’ Egypte. Dans le même temps, l’Intelligence Office envisageait de les employer pour effectuer un coup de main contre le chemin de fer de Bagdad pour isoler la Syrie de l’Anatolie. Le 22 mars 1916, Boghos Nubar pacha, président de la Délégation nationale arménienne en charge depuis avril 1915 de toutes les affaires arméniennes, repoussa catégoriquement ces projets, qui auraient constitué une grave imprudence, redoutant que les Jeunes Turcs ne trouvent là un prétexte à des représailles. Il fut fortifié dans son opinion par une communication du patriarche arménien de Constantinople, Mgr Zaven, adressée à toutes les colonies arméniennes à l’étranger, qui attirait l’attention de ses compatriotes sur les dangers encourus par les Arméniens survivants par tout acte pouvant causer de nouveaux malheurs. Il leur recommandait, instamment, de s’abstenir de toute action politique, aussi bien par écrit qu’oralement et de toute manifestation quelconque. A.M.A.E., Guerre 1914-1918, volume 888, lettre de Boghos Nubar pacha adressée à l’amiral Moreau, Paris, le 22 mars 1916. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible - La Légion d’Orient et le mandat français en Cilicie (1916-1921)

22 mars 1919 -- Pogrom dans la ville de Jitomir. Au total, 317 juifs sont assassinés, sans compter les nombreux blessés et mutilés.
Il s’agit du deuxième pogrom en deux mois à Jitomir (Volhynie), auquel se livrent les unités de l’Armée nationale ukrainienne, commandée par Simon Petlioura.
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1921 -- Empire ottoman : un autre article de l’organe officiel (Hakimiet-i-Mïllié) du 22 mars 1921 prend, quoique dans des termes plus mesurés, à partie l’Italie, pour son attitude envers la Turquie. Le journal commence par constater que « le gouvernement n’ayant pas accepté l’accord lucratif que le Comte Sforza avait voulu conclure avec la Délégation turque, les Italiens ont fait volte face à Adalia et dans d’autres villes du littoral et assumé une attitude insensée d’occupants ».
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : Les accords séparés de Londres et le traité turco-russe de Moscou

22 mars 1922 -- Après plusieurs échanges de vues préliminaires en janvier et en février, les gouvernements alliés décidèrent de réunir une nouvelle Conférence sur les questions du Proche-Orient. Celle-ci se tint à Paris au mois de mars 1922, une année après l’échec des négociations de Londres. Y participèrent les ministres des affaires étrangères de France, de Grande-Bretagne et d’Italie, c’est-à-dire M. Poincaré, lord Curzon, et M, Schanzer. Les trois ministres proposèrent, le 22 mars, aux Turcs et aux Grecs les conditions d’un armistice qu’ils firent bientôt suivre, le 26, de propositions de paix. Ces propositions de paix marquèrent de la part des Puissances un nouveau rapprochement vers les revendications turques.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible : La Conférence orientale de Paris de 1922

22 mars 1933 -- Inauguration officielle avec annonce par voie de presse du camp de concentration de Dachau, situé à 16 kilomètres au nord de Munich. Les premiers détenus sont des prisonniers politiques, communistes et sociaux-démocrates.
- Goebbels organise le boycott des magasins tenus par des Juifs à Berlin. Le boycott sera rendu obligatoire pour les membres du parti en 1935.
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1941 -- Le maréchal Pétain, chef de l'État français de Vichy, décrète que le chemin de fer transsaharien sera construit par des détenus. Parmi eux se trouvent de nombreux juifs qui, soumis à un travail extrêmement pénible, meurent d'épuisement.
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1942 -- Les nazis s’emparent des médecins et du personnel de l’hôpital juif de Belgrade (Yougoslavie) et les mettent à mort.
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1943 -- Un premier transport de 2 400 juifs quitte Skopje (Yougoslavie) à destination du camp d'extermination de Treblinka (Pologne).
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1944 -- Les juifs du camp de Kolychevo (Biélorussie) se soulèvent contre leurs oppresseurs. 10 SS sont tués, plusieurs centaines de prisonniers parviennent à s’évader.
- Les SS massacrent un nombre indéterminés d’enfants juifs à Libau (Lettonie)
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1944 -- France : après une interruption en février, les convois au départ de Compiègne reprennent avec celui du 22 mars, de plus de 1 200 hommes dirigés vers le camp de Mauthausen.
Mass Violence : Répression et persécution en France occupée

22 mars 1945 -- Quand l'armée soviétique approche de Köszeg (Hongrie), la ville est évacuée et tous les auxiliaires juifs qui s'y trouvent affectés sont assassinés. 35 juifs malades et mourant de faim sont enfermés dans une baraque et gazés par des commandos allemands spécialement équipés. On enterre ensuite les cadavres des victimes dans des fosses communes.
Skynet : 22 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

22 mars 1998 -- Le Sénat belge reconnaît explicitement le génocide arménien.
CDCA : La reconnaissance du génocide arménien par la communauté internationale et les Etats

22 mars 2005 -- « Je refuse d'acheter ma liberté d'expression en payant » a dit Eren Keskin, Présidente de la branche d'Istanbul de l'Association des Droits de l'Homme de Turquie, au cours d'une conférence de presse à Istanbul, le 22 mars. Quelques jours auparavant, un tribunal turc l'avait condamnée à dix mois d'emprisonnement pour insulte à l'armée du pays. La sentence avait alors été convertie en une amende de 6 000 nouvelles Livres turques, qu'Eren Keskin refuse pourtant de payer, disant qu'elle ira plutôt en prison. Against All Odds, Human Rights Activism in Turkey - 5 avril 2005, Znet - Par Khatchig Mouradian - Traduction : Louise Kiffer
Imprescriptible : Contre toute attente

22 mars 2007 -- A Bruxelles, un jeune Arménien de 14 ans a été agressé à l'arme blanche par un groupe d'élèves turcs. La Belgique qui ne fait rien pour stopper la vague de négationnisme du génocide arménien qui déferle sur le "plat pays", exacerbe de ce fait l'ultranationalisme des jeunes issus de l'immigration turque. Rien n'est fait en Europe pour les éduquer et leur enseigner la vérité. Attention : le déni de justice peut tuer.
Collectif VAN : Belgique : un élève arménien blessé par un groupe de Turcs

22 mars 2009 -- Un commando turc planifie d'assassiner un parlementaire arménien en visite en Turquie le 22 mars 2009 (selon le service turc d’information Cihan).
Collectif VAN : Turquie : complot d’assassinat contre un député arménien

22 mars 2016 -- Belgique : Attentats terroristes à Bruxelles. Plusieurs explosions se produisent à Bruxelles le 22 mars 2016 : deux à l'aéroport de Bruxelles juste avant 8 heures et une troisième au niveau de la station de métro de Maelbeek, rue de la Loi. Un bilan provisoire fait état de 34 morts et d'au moins 136 blessés. Les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 ont eu lieu après les opérations policières de Forest du 15 mars 2016 qui ont abouti à l'arrestation de Salah Abdeslam, pendant l'interrogatoire de cet homme, le plus recherché d'Europe et pendant la procédure d’enquête sur les attentats du 13 novembre de Paris. Un peu avant 8 heures le 22 mars 2016, deux explosions se produisent à l'aéroport international de Bruxelles - Zaventem. La première explosion aurait eu lieu devant l'aérogare, sur les pistes. La seconde est située à l'intérieur du hall des départs, devant le comptoir d'embarquement d'American Airlines. Le plan catastrophe est déclenché à la suite de cette double explosion. L'ensemble du trafic aérien de l’aéroport est alors suspendu et le niveau d'alerte est lui repassé au niveau 4 pour toute la Belgique, cette décision ayant été prise par l'OCAM, l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace. Une autre explosion se produit à 9 h 11 dans le métro bruxellois, dans le quartier européen, dans une rame qui quittait la station Maelbeek. Le bilan provisoire fait état de quinze morts et cinquante-cinq blessés pour cette troisième attaque. Le Premier ministre belge Charles Michel indique qu'il s'agit de « deux attentats aveugles, violents et lâches » et évoque « de nombreux morts, de nombreuses personnes blessées gravement ». Le procureur du Roi et le parquet de Bruxelles confirment par la suite que les deux explosions de l'aéroport de Zaventem sont des attentats-suicide.
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org