Aujourd'hui : Dimanche, 21 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 23 mars
Publié le : 23-03-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 23 mars 1869 -- Empire ottoman : Calouste Gulbenkian est né le 23 mars 1869 à Scutari, aujourd’hui Uskudar (Istanbul). Richissime financier arménien, il est connu pour avoir légué sa collection d'art à une fondation portugaise, la Fondation Calouste-Gulbenkian à Lisbonne. Il fut surnommé Monsieur 5% : en 1920, il avait judicieusement négocié une part de cinq pour cent des champs de pétrole qui venaient d'être découverts en Irak et en retira un revenu de plusieurs millions de dollars, qu'il passa le reste de ses jours à sauvegarder. Il est membre d’une illustre famille arménienne qui, de génération en génération, tout au long des quatre siècles qu’elle demeura en Cappadoce, apporta son mécénat à l’éducation, aux arts et aux œuvres de bienfaisance. On doit à sa famille la création de nombreux hôpitaux, écoles, églises, l’aide aux artistes et intellectuels, la distribution de nourriture en temps de crise et plus tard après le génocide, la création d’espaces en Mésopotamie pour accueillir les réfugiés. La Fondation Calouste-Gulbenkian, sise à Lisbonne (Portugal), continue chaque année, à financer quelques projets éducatifs et culturels arméniens. En 2009, le Département des Communautés Arméniennes a distribué 3 375 405€.

Ça s’est passé un 23 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

23 mars 1869 -- Empire ottoman : Calouste Gulbenkian est né le 23 mars 1869 à Scutari, aujourd’hui Uskudar (Istanbul). Richissime financier arménien, il est connu pour avoir légué sa collection d'art à une fondation portugaise, la Fondation Calouste-Gulbenkian à Lisbonne. Il fut surnommé Monsieur 5% : en 1920, il avait judicieusement négocié une part de cinq pour cent des champs de pétrole qui venaient d'être découverts en Irak et en retira un revenu de plusieurs millions de dollars, qu'il passa le reste de ses jours à sauvegarder. Son histoire, à cheval entre le XIXe et le XXe siècles est celle d'un diplomate, d'un contrebandier d'armes, d'un financier, d'un aventurier, et finalement d'un milliardaire hypocondriaque et mécène. Armé de patience et de persuasion, le financier constitua une des premières collections d'art mondiales, dont la collection se trouve dans le Musée Calouste-Gulbenkian. Calouste Gulbenkian est le fils de Sarkis et Dirouhie Gulbenkian, membres d’une illustre famille arménienne dont les origines remontent au IVe siècle. Ses ancêtres, les Princes de Rechdouni étaient propriétaires de fiefs au sud du Lac de Van situé en Grande Arménie. Au XI è s. sous le règne du roi Sénékérim du Vaspourakan, les Rechdouni s’installeront à Césarée en Cappadoce, l’un des plus anciens foyers du christianisme oriental. Ils prendront alors le patronyme de Vart Badrik, titre nobiliaire byzantin. Ce n’est qu’à l’arrivée des Ottomans au pouvoir, au XVIIe siècle, que le patronyme Vart Badrik sera turquifié sous la forme de Gulbenkian. De génération en génération, tout au long des quatre siècles qu’elle demeurera en Cappadoce, la famille des Gulbenkian apportera son mécénat à l’éducation, aux arts et aux œuvres de bienfaisance. On doit aux Gulbenkian la création de nombreux hôpitaux, écoles, églises, l’aide aux artistes et intellectuels, la distribution de nourriture en temps de crise et plus tard après le génocide, la création d’espaces en Mésopotamie pour accueillir les réfugiés. La Fondation Calouste-Gulbenkian, sise à Lisbonne (Portugal), continue chaque année, à financer quelques projets éducatifs et culturels arméniens. En 2009, le Département des Communautés Arméniennes a distribué 3 375 405€
http://www.gulbenkian.pt/media/files/FTP_files/pdfs/AnnualReport09/013Armenia_AnnualReport2009.pdf. Calouste Gulbenkian est mort à Lisbonne en juillet 1955. Il est enterré à Châteauneuf-Grasse.
Wikipedia : Calouste Gulbenkian
Fondation Gulbenkian

23 mars 1908 -- Empire ottoman : un handicap majeur réside dans le déséquilibre entre le potentiel militaire à la disposition du CUP [Comité Union et Progrès] et celui de la FRA [Fédération Révolutionnaire Arménienne], sensiblement affaibli depuis la découverte par l'armée ottomane d'un dépôt d'armes contenant 300 fusils, 600 000 munitions, 61 bombes, 215 kg d'explosifs et 175 kg de pièces de rechange dans le Vasbouragan. Ces informations de la FRA avaient été communiquées au vali de Van par un certain Davo le 24 janvier 1908. Malgré une protection policière, celui-ci est abattu le 23 mars 1908 par un militant de 15 ans, Dadjad Terlémézian. © Gaïdz F. Minassian, Revue d'histoire arménienne contemporaine I (1995), pp. 45-99. Les relations entre le Comité Union et Progrès et la Fédération Révolutionnaire Arménienne à la veille de la Première Guerre mondiale d'après les sources arméniennes. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible : Les relations entre le Comité Union et Progrès et la Fédération Révolutionnaire Arménienne

23 mars 1915 -- Empire ottoman : lorsque les escadrons de l'Organisation spéciale décident, devant la pression russe, d'évacuer Artvin, le 23 mars 1915, le président intérimaire de l'O.S. informe le Dr Chakir que les tchété désertent en masse.
Le génocide des Arméniens Par Raymond H. Kévorkian
Books google : Le génocide des Arméniens

23 mars 1918 -- Pantouranisme : les divers peuples de race turque devaient devenir comme les piles du gigantesque pont qui relierait l'Europe centrale allemande à l'Asie centrale et à la Chine; ainsi s'établirait la suprématie du commerce allemand et seraient ruinées l'influence et la domination britanniques. En réalité, sous couleur de pantouranisme, c'est le pangermanisme dont il s'agissait d'assurer la domination et le triomphe. Les Jeunes-Turcs, dans leur orgueil naïf, exultaient de joie; ils se voyaient revenus aux jours de Soliman le Magnifique. « La Mer Noire est une mer musulmane et ottomane, » écrivait l'lkdam du 23 mars 1918. Ils se flattaient de grandir par l'appui des Allemands dont ils supportaient la morgue et l'insolence parce qu'ils avaient besoin d'eux, mais dont ils se flattaient, le moment venu, de se débarrasser. Ils auraient dû savoir, puisque c'est Bismarck qui le disait, que qui veut souper avec le diable, doit se munir d'une longue cuiller.
René Pinon, « La liquidation de l'Empire ottoman »
Imprescriptible : La liquidation de L'Empire Ottoman

23 mars 1920 -- Massacres de Chouchi : la ville est le théâtre d'une bataille cruelle le 23 mars 1920, entre Arméniens et Turcs azéris, entraînant le massacre de la population arménienne de la ville. Le couvent de Kusanah Vank constuit en 1816, par la volonté de la famille Bahatriants, et qui était la plus vieille construction de Chouchi, à été détruite pendant ces massacres et, définitivement rasé par les autorités azéries en 1960. Ces crimes haineux ont causé la mort de plus de 20.000 personnes.
Amis du Karabagh : Le Karabagh

23 mars 1939 -- L'armée allemande occupe Memel (Lituanie). Le rideau se lève sur la tragédie des juifs qui y vivent.
23 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

23 mars 1942 -- Les SS établissent un camp de femmes à Auschwitz. 1 000 femmes, principalement des Juives d’Allemagne, le peupleront au début.
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

23 mars 1942 -- Kolomyja, ville du sud-ouest de l’Ukraine : un ghetto est créé, comportant trois sections, A, B et de C. Entre 16.000 et 18.000 juifs y sont enfermés et logent dans les 520 appartements du ghetto. Il y a là des milliers de réfugiés de Pologne occupée qui étaient arrivés à Kolomyja depuis septembre 1939 et des juifs « évacués » des villages environnants. Les conditions de vie sont tout aussi épouvantables que dans beaucoup d'autres ghettos avec leur lot de famines et d’épidémies… Le Judenrat tente de soulager la misère, allant même jusqu’à organiser des manifestations culturelles et éducatives.
BS Encyclopédie : Le ghetto de Kolomyja

23 mars 1942 -- Pologne : une «Aktion» arrête 700 Juifs qui sont emmenés dans la forêt de Yanovka et y sont massacrés.
BS Encyclopédie : Les petits ghettos polonais

23 mars 1942 -- La police locale, aidée par les « gardes de Hlinka », se livre à une rafle des juifs de Bratislava (Slovaquie). Des centaines de juifs sont arrêtés et déportés au camp de travail de Sered.
23 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

23 mars 1943 -- A 6 heures du matin commence la déportation des juifs de nationalité française internés au camp de Drancy. 780 juifs de Marseille et 580 Français non juifs accusés d'avoir violé la législation antijuive sont entassés dans des wagons à destination du camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne).
- 1 250 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination de Sobibor (Pologne).
- Un transport avec 4 000 juifs de Marseille quitte le camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne).
- Le même jour, 994 autres hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne). 950 juifs sont gazés dès leur arrivée. Aucun ne survit
23 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

23 mars 1944 -- Rafle des Juifs de l'ex zone italienne de Grèce : 5.400 juifs sont déportés dont 1.725 d’Ioannina.
- 1 687 juifs de Janina (Grèce) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
- 599 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.
- L'armée soviétique entre dans Buczacz (Ukraine). 800 juifs environ sortent de leurs cachettes dans les forêts ou en d'autres endroits. Mais les Russes ne se maintiennent qu'une semaine et ne peuvent évacuer les juifs lors de leur retraite. Au cours de leur offensive, les Allemands assassinent presque tous les juifs de Buczacz. 100 seulement survivent à la fin de la guerre. En outre, 300 juifs qui avaient été déportés par les Soviétiques ont survécu en U.R.S.S.
23 mars, ce jour-là, n’oubliez pas

23 mars 1944 -- 78 Juifs, extraits de la Prison Regina Coeli suite à une rafle sont fusillés dans les Fosses Ardéatines avec 257 autres italiens, suite à un attentat perpétré le 23 mars 1944 que Kesselring, sur ordre du Führer, entend châtier d'une manière exemplaire.
BS Encyclopédie : Le rôle du gouvernement de Salo

23 mars 1944 -- Pologne : quand la ville de Buczacz est libérée par l’armée rouge le 23 mars 1944, 800 juifs sortent de leurs cachettes ou reviennent des forêts. Mais l’armée allemande reprend la ville et des massacres ont encore lieu.
BS Encyclopédie : Les petits ghettos polonais

23 mars 1976 -- ONU : plusieurs Comités sont compétents pour recevoir des communications formulées par des victimes contre des Etats. Les organismes habilités à recevoir des communications individuelles sont :
• Le Comité des droits de l’homme (CDH), qui surveille l’application du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP). Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), adopté le 16 décembre 1966 par l’Assemblée générale, Résolution 2200A (XXI) est entré en vigueur le 23 mars 1976. http://www.fidh.org/IMG/pdf/4-manuel_victimesFR_CH-I.pdf
Article premier
1. Tous les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.
Les Etats parties au présent Pacte s'engagent à:
a) Garantir que toute personne dont les droits et libertés reconnus dans le présent Pacte auront été violés disposera d'un recours utile, alors même que la violation aurait été commise par des personnes agissant dans l'exercice de leurs fonctions officielles;
Disponible sur :
http://www.aomf-ombudsmans-francophonie.org/fic_bdd/pdf_fr_fichier/Pacte-international-relatif-aux-droits-civils-et-politiques-site-_PDF__12874126020.pdf

23 mars 1980 -- Au Canada, la reconnaissance du génocide arménien est le fait du Parlement de l'Ontario (Résolution du 23 mars 1980).
CDCA : Le génocide : un crime contre l'humanité

23 mars 1995 -- La loi du 23 mars 1995 tend à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l'approbation du génocide commis pendant la Seconde Guerre mondiale par le régime national-socialiste allemand. Son extension a été débattue au Sénat en juin 2005 et a achoppé sur la qualification juridique du génocide arménien. Un organisme de droit public, le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, dépendant directement des services du Premier Ministre, est notamment chargé de veiller à l'application de cette loi en estant en justice le cas échéant.
Wikipédia : Loi mémorielle

23 mars 2006 -- Communiqué de Presse du Collectif VAN « Pétition pour des sanctions ». Le Préfet du Rhône a autorisé une manifestation dégradante pour la France. Il a failli à sa mission : le Collectif VAN demande des sanctions et l’arrêt des poursuites contre les jeunes manifestants anti-CPE. Pour la première fois depuis les pages sombres de l’Occupation, des manifestants venus de France et d’ailleurs, ont pu, avec l’aval des autorités compétentes françaises, diffuser en public des messages de haine et de négation d’un génocide.
Collectif VAN : Le Préfet du Rhône a failli à sa mission : Pétition pour des sanctions


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org