Aujourd'hui : Mardi, 23 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 28 mars
Publié le : 28-03-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 28 mars 1915 -- Empire ottoman : Rechid, qui prend ses fonctions de vali (gouverneur-général) de la province de Diyarbakir le 28 mars 1915, est sans doute l’un des plus grands criminels de l’histoire du génocide arménien. Ce médecin d’origine circassienne porte à lui seul la responsabilité de la planification des massacres dans cette province et même au-delà.

Photo : Victimes du génocide arménien - 1915



Ça s’est passé un 28 mars (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

28 mars 1871 -- Un pogrom éclate à Odessa (Ukraine). Il dure quatre jours.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

28 mars 1891 -- Empire ottoman : dans un rapport adressé à son ambassade de Constantinople le 28 mars 1891, le consul italien de Trébizonde décrit l'arrivée de certains de ces bey voyageant avec une nombreuse suite. L'accueil qui leur est réservé témoigne de l'importance que le gouvernement ottoman attache à leur personne: le vali et les notabilités civiles et militaires de la ville se rendent même à leur rencontre, à quelques km de la ville, avec une compagnie de nizamiye (=forces régulières) et une fanfare militaire. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La formation des régiments de cavalerie kurde hamidié

28 mars 1894 -- Ismet Pacha cite le point 3 d’un Mémorandum que Sir Philip Currie, ambassadeur britannique à Constantinople, communiqua le 28 mars 1894, au Comte Kimberley. « L’objet immédiat des révolutionnaires, dit ce point 3, a été de susciter des troubles, de s’attirer des représailles inhumaines et par là de provoquer l’intervention des Puissances au nom de l’humanité… ». Cependant l’auteur du Mémoire, dont le point 3 est seul cité, est bien loin de ramener toute la question arménienne à l’agitation des révolutionnaires. Il dit de la masse des sujets arméniens du Sultan, que leur attitude envers le mouvement révolutionnaire est, à première vue, indifférente. Quant aux hommes qui raisonnent et qui ont des intérêts matériels, ils se rendent compte qu’une insurrection n’a aucune chance de succès, ne veulent pas participer à des entreprises révolutionnaires et condamnent les méthodes des révolutionnaires… » Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : La question des minorités et le problème arménien

28 mars 1900 -- A Konitz (Allemagne), après la découverte du cadavre d'un jeune homme, plusieurs juifs sont accusés d'avoir commis un meurtre rituel. Des émeutes antijuives éclatent, la synagogue de la ville est attaquée. Finalement, un des accusés, Moritz Lewy, est condamné à quatre ans de prison. Il sera gracié ensuite par l'empereur Guillaume II. La population juive de Konitz décroît, ruinée par l'agitation antisémite.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

28 mars 1913 -- La prise d'Edirne par les Bulgares, le 28 mars 1913, oblige Chevket Pacha à signer la paix dans des conditions inacceptables pour le CUP, qui cherche à redorer son blason et à asseoir son pouvoir sur la hiérarchie de l'Etat. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible

28 mars 1915 -- Empire ottoman : Hamid, le vali (gouverneur-général) de la province de Diyarbakir, est démis de ses fonctions. Il est remplacé par le Dr Réchid. Hamid était arrivé le 23 août 1914. Hamid bey est sans cesse en conflit avec les deux représentants du Comité, les députés Feyzi et Zulfi beys qui dirigent le club unioniste de la ville. Selon le témoignage d’un chaldéen de Diarbékir – Hanna, fils de Chamoun –, Hamid bey aurait fait fusiller les habitants chaldéens du village de Carabache, accusés de s’être enfuis dans le vilayet d’Erzeroum, une fausse accusation puisque ces paysans n’avaient pas quitté leur village. Il aurait alors été assisté de l’inspecteur Eumer Naji, l’un des chefs de l’Organisation spéciale militaire. Quoiqu’il en soit, Feyzi et Zulfi veulent obtenir le renvoi du vali. Ils s’adressent au comité central de l’Ittihad à Constantinople et accusent Hamid d’aider les Arméniens et d’être en relation étroite avec leur évêque. Cette accusation est portée en février, au moment où la décision de détruire les Arméniens de l’empire est prise par le comité central. Hamid est révoqué par Talaat qui nomme à son poste le docteur Rechid bey, alors vali de Mossoul.
Planification du génocide Y.Ternon, Mardin 1915 (RHAC IV) ► Livre I ► deuxième partie, le génocide des Arméniens de Diarbékir. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr

28 mars 1915 -- Empire ottoman : Rechid, qui prend ses fonctions de vali (gouverneur-général) de la province de Diyarbakir le 28 mars 1915, est sans doute l’un des plus grands criminels de l’histoire du génocide arménien. Ce médecin d’origine circassienne porte à lui seul la responsabilité de la planification des massacres dans cette province et même au-delà. Planification du génocide Y.Ternon, Mardin 1915 (RHAC IV) ► Livre I ► deuxième partie, le génocide des Arméniens de Diarbékir. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr

28 mars 1915 -- Empire ottoman : Mardin - Le 28 mars, dimanche des Rameaux, les soldats investissent les églises de Mardin. Ils recherchent pour les enrôler les diacres jusque-là dispensés du service. Les évêques envoient aussitôt un télégramme au chef d’état-major pour le prier de dispenser les diacres puisque la Porte avait donné des ordres dans ce sens. Ils obtiennent gain de cause. Au cours de la Semaine sainte cependant, les soldats continuent à patrouiller autour des églises. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Mardin dans la Guerre mondiale

28 mars 1915 -- Empire ottoman : Murad, le leader arménien du parti Dachnak, échappe à son arrestation à Sivas et s'enfuit dans les montagnes, et après de nombreuses fuites audacieuses, atteint le Caucase.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (January-March)

28 mars 1917 -- Empire ottoman : M. Callergi, ministre de Grèce à Constantinople. à M. Zalocosta, ministre des Affaires Etrangères, 28 mars 1917 ; Archives n° 2338 - « Cette manière de voir est confirmée par le fait qu'au début de 1917, l'ambassadeur d'Allemagne à Constantinople, comte de Metternich, a été rappelé par le Kaiser, à la demande d'Enver Pacha et des autorités militaires allemandes de Constantinople, pour avoir, en intervenant en faveur des chrétiens, blessé l'amour-propre des Turcs et mal servi les intérêts germaniques. » Les persécutions anti helléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires. PARIS, LIBRAIRIE BERNARD GRASSET, 1918
Imprescriptible.fr : Les Persécutions antihelléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne

28 mars 1917 -- Empire ottoman : le gouverneur militaire ottoman, Djemal Pacha, a ordonné l'expulsion des résidents [juifs] de Tel Aviv-Jaffa.
Expulsion des Juifs de Tel Aviv par les Turcs

28 mars 1919 -- Un juif est tué au cours d'un pogrom auquel se livrent les soldats de Zaporojski à Tchernigov (province de Volhynie, Ukraine).
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

28 mars 1921 -- Naissance de Herschel Grynszpan à Hanovre, en Allemagne, et mort probablement entre 1944 et 1945, juif polonais qui, le 7 novembre 1938, a assassiné Ernst vom Rath, un secrétaire de l'ambassade d'Allemagne à Paris, élevé au rang de conseiller par Hitler pour « rendre » le crime plus politique. Cet acte servit de prétexte à Adolf Hitler pour lancer contre les Juifs des opérations de grande envergure qui aboutiront, trois jours plus tard, à la Nuit de cristal.
Wikipedia : Herschel Grynszpan

28 mars 1930 -- Constantinople devient Istanbul : l'ancienne Byzance, appelée Constantinople depuis 324 en l'honneur de l'empereur Constantin, prend officiellement le nom d'Istanbul. La ville d'Angora, capitale de la Turquie depuis 1923, devient Ankara.
L’Internaute : Jour Par Jour ... Le 28 mars

28 mars 1933 -- Fritz Lang fuit le nazisme : le réalisateur allemand, en qui Hitler voit "L'homme qui créera le cinéma national-socialiste", quitte Berlin pour Paris, sans bagages ni argent. Son épouse scénariste, Thea von Harbou, fervente admiratrice de l'idéologie nazie, restera en Allemagne et participera à la propagande.
L’Internaute : Jour Par Jour ... Le 28 mars

28 mars 1942 -- 1 500 juifs de Drohobycz (R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec (Pologne), où ils périssent tous.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

28 mars 1944 -- Un transport quitte le camp de Risiera di San Sabba, près de Trieste (l'unique camp de concentration allemand en Italie), à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 25 juifs malades et âgés d'une maison de retraite de Trieste font partie des déportés.
-600 juifs de Borislav (R.S.S. d'Ukraine) sont transportés au camp de Plaszow, près de Cracovie, d'où ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

28 mars 1988 -- URSS : le Soviet suprême de l'URSS rejette la demande de l'Artsakh [Haut-Karabagh] d'être réuni avec l'Arménie.
American University of Armenia: This day in armenian history

28 mars 2009 -- Angleterre - Colloque sur Adana. Pour marquer le centenaire des massacres d’Adana en 1909, un colloque d’une journée a eu lieu à la London School of Economics, le 28 mars 2009 pour faire le point sur cette période.
Imprescriptible.fr : ACHKHAR, N°459 • 6 DÉCEMBRE 2008


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org