Aujourd'hui : Dimanche, 23 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 5 avril
Publié le : 05-04-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : 5 avril 1943 -- A Treblinka, à la descente du train, les prisonniers réalisent qu’ils ont été trompés et s’enfuient. Des centaines sont tués dans la tentative de fuite. 5 000 juifs sont massacrés dans le ghetto de Zloczov (Ukraine). Les nazis massacrent environ 300 juifs des villages de Soly et de Smorgonie sur le quai de la gare de Ponary, près de Vilna (Lituanie). Environ 3 500 juifs de Monastir (Bitola, Macédoine, Yougoslavie) sont déportés par les autorités d'occupation bulgares au camp d'extermination de Treblinka. Des otages sont exécutés à Salonique (Grèce), dans le quartier juif transformé en ghetto par les nazis. Trois jeunes gens âgés de dix-huit ans environ, qui avaient voulu fuir dans les forêts avoisinantes, sont fusillés devant les juifs du quartier assemblés


Ça s’est passé un 5 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


5 avril 1892 -- Empire ottoman : le scepticisme des diplomates italiens ne commence à s'atténuer que vers le mois d'avril 1892, quand les progrès faits dans l'organisation des Hamidié deviennent toujours plus évidents. Ce changement apparaît pour la première fois dans une dépêche du consul de Trébizonde, daté du 5 avril 1892, annonçant que Vehbi Bey venait d'arriver de Constantinople pour remettre une décoration officielle à Zeki pacha, principal organisateur de la cavalerie kurde. Le consul y indique aussi que l'organisation de ces régiments est alors, sinon complète, du moins assez avancée: «La semaine dernière, arriva dans cette ville, depuis Constantinople, avec le bateau à vapeur de la Compagnie ottomane Mahsusse, le major Vehbi bey, chambellan du sultan, porteur du grand cordon du Meci-diye, avec plaque en brillant, récemment conféré par le sultan à Zeki pacha: signe que le sultan est satisfait de l'œuvre accomplie par celui-ci dans l'organisation des régiments de cavalerie kurde et que si celle-ci n'est pas encore achevée, elle doit de toute façon être assez avancée. Le susdit chambellan est parti il y a deux jours pour Erzindjan, emportant avec lui, outre la décoration, les autres drapeaux destinés aux régiments kurdes en formation»
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : La formation des régiments de cavalerie kurde hamidié

5 avril 1909 -- Empire ottoman : la tension monte et la moindre provocation peut déstabiliser la paix civile. Le 5 avril, la Société de l'Union Islamique publie un programme dans lequel elle jette l'anathème sur les athées du CUP et appelle à restaurer l'idéal islamique.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Les relations entre le Comité Union et Progrès et la Fédération Révolutionnaire Arménienne à la veille de la Premiere Guerre mondiale d'après les sources arméniennes

5 avril 1919 -- Les Polonais exécutent 35 notables juifs de Pinsk (Biélorussie).
Skynet : 5 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

5 avril 1919 -- Publication du journal L’Illustration :
Article sur les massacres d’Arméniens par les Turcs, le 28 février 1919, en Syrie : « La Conférence de la Paix a manifesté l’intention d’envoyer en Orient une mission internationale qui aurait chargé d’étudier sur place les problèmes soulevés par la liquidation de l’Empire ottoman. Cette initiative a provoqué la plus vive émotion parmi les peuples du Levant, surtout chez les Arméniens et les Syriens. »
Archives Imprescriptible

5 avril 1919 -- Dans le journal Alemdar de Constantinople du 5 avril 1919, Hasan Amdja fait la critique d’un article mensonger sur les tragiques « événements connus de tous », reprochant à son auteur de nier que « l’anéantissement de la nation arménienne » fut décidée par « cette bande de voleurs de l’Ittihat ve Terraki ». À l’argument selon lequel « le pays fut contraint de déporter une partie de la population depuis les zones de guerre », il réplique en s’étonnant que le mot déportation soit préféré à extermination, qu’un gouvernement s’arroge le droit de piller les biens de ses propres citoyens et envoie « par nécessité de guerre » des « femmes allaitant des nourrissons » dans un désert inconnu. D’autant qu’expédier des Arméniens à l’arrière des 6e et 4e Armées constituait plutôt un risque.
Petite encyclopédie du génocide arménien - Hasan Amdja : « Très bien, mais qui a tué des centaines de milliers d’Arméniens ? »

5 avril 1942 -- Les 4 000 juifs restés dans le ghetto de Lublin (Pologne) sont déportés à Majdan Tatarski.
Skynet : 5 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

5 avril 1943 -- A Treblinka, à la descente du train, les prisonniers réalisent qu’ils ont été trompés et s’enfuient. Des centaines sont tués dans la tentative de fuite.
- 5 000 juifs sont massacrés dans le ghetto de Zloczov (Ukraine).
- Les nazis massacrent environ 300 juifs des villages de Soly et de Smorgonie sur le quai de la gare de Ponary, près de Vilna (Lituanie).
- Environ 3 500 juifs de Monastir (Bitola, Macédoine, Yougoslavie) sont déportés par les autorités d'occupation bulgares au camp d'extermination de Treblinka.
- Des otages sont exécutés à Salonique (Grèce), dans le quartier juif transformé en ghetto par les nazis. Trois jeunes gens âgés de dix-huit ans environ, qui avaient voulu fuir dans les forêts avoisinantes, sont fusillés devant les juifs du quartier assemblés.
Skynet : 5 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

5 avril 1943 -- En janvier 1943, le nazi Dannecker, adjoint d'Adolf Eichmann, arrive de France pour piloter les opérations de déportations en Bulgarie. Le 5 avril, sur les 6 000 Juifs de Thrace, 4 221 ont été déportés et 7 122 sur les 8 000 juifs de Macédoine. Dimităr Pešev, vice-président de la Săbranje, le parlement bulgare, présente alors une motion de censure accusant le gouvernement d'atrocités qui se seraient produites au cours des déportations. La déportation de 6 000 juifs de vieille Bulgarie, promise aux Allemands, est alors stoppée.
Wikipédia : Histoire des Juifs en Bulgarie

5 avril 1943 -- France : le 5 avril 1943, le préfet du Loir-et-Cher reçoit une lettre du Directeur de Cabinet du Commissaire général aux questions juives dont l’objet est une demande de renseignements sur les effectifs de la « population scolaire juive » : « afin de déterminer les conditions précises dans lesquelles pourrait être organisé un enseignement primaire réservé aux seuls Juifs, il me serait utile d’obtenir de votre administration tels renseignements ci-après ». Il s’agit de savoir combien d’enfants et dans quelles communes sont scolarisés des Juifs et le nombre d’enseignants révoqués pouvant être affectés au dit enseignement.
La persécution des Juifs entre 1939 et 1944 en Loir-et-Cher

5 avril 1944 -- Un convoi part depuis le camp de transit de l’Italie, Fossoli di Capri, qui se trouve près de Modène avec 559 des Juifs pour Auschwitz.
- 101 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).
- 240 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.
- 289 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp de concentration de Theresienstadt.
- 450 juifs estoniens sont abattus par les SS à Ponary (Lituanie).
Skynet : 5 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

5 avril 1994 -- Par sa Résolution 909 du 5 avril 1994, le Conseil de sécurité décide de renouveler le mandat de la MINUAR pour une période de quatre mois, tout en menaçant de revoir le bien-fondé de garder la MINUAR au Rwanda, au cas où les parties concernées ne montreraient pas des signes encourageants dans la mise en place des Institutions prévues. Dans la même Résolution apparaît ce qui sera trouvé plus tard comme un leitmotiv du Conseil de sécurité, soit que le Secrétaire général de l'ONU devait surveiller le budget de la MINUAR, afin de réaliser des économies de fonds.
Mémoire Online - La faillite de l'ONU devant le génocide des Tutsi du Rwanda : Des causes de l'échec et des leçons à en tirer

5 avril 1994 -- Le 5 avril 1994 à la veille du début du génocide, le représentant permanent de la France à l’ONU est le seul au Conseil de sécurité à soutenir explicitement la participation de la Coalition pour la Défense de la République (CDR) au gouvernement de transition en place à Kigali. La CDR est un parti extrémiste Hutu appelant ouvertement à l’extermination des Tutsi.
Génocide made in France : Jean-Bernard Mérimée

5 avril 1996 -- Turquie : création d’Agos, hebdomadaire bilingue, publié en arménien et en turc. Il est édité à Istanbul en Turquie depuis le 5 avril 1996. Il comprend douze pages, dont deux en arménien, et est diffusé à cinq mille exemplaires et paraît les vendredis. Son fondateur, le journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, sera assassiné devant les locaux d’Agos, le 19 janvier 2007. Il sera, à plusieurs reprises, désigné comme traître à la Turquie, en particulier pour avoir écrit que la fille adoptive de Mustafa Kemal était une orpheline du génocide arménien. Hrant Dink sera condamné à 6 mois de prison au titre de l’Article 301 pour insulte à l’identité turque. L’Etat profond (la police, l’Armée, les réseaux islamo-nationalistes du Gang Ergenekon) serait le commanditaire de son assassinat.
Wikipédia : Agos (hebdomadaire)

5 avril 2005 -- France : lors de la séance du mardi 5 avril 2005 à l'Assemblée Nationale, les députés socialistes Christophe Masse et René Rouquet ont interpellé le Gouvernement sur les mesures qu'il comptait prendre sur la question de la sanction pénale de la négation du génocide arménien. Les députés socialistes ont rappelé qu'ils étaient signataires, avec le groupe socialiste, d'une proposition de loi qui n'a toujours pas été inscrite à l'ordre du jour prioritaire du Gouvernement et ce malgré les demandes du président du groupe socialiste Jean-Marc Ayrault auprès du Président de l'Assemblée Nationale Jean-Louis Debré.
CDCA : Lutte contre le négationnisme du génocide arménien, le Gouvernement interpellé par deux députés socialistes

5 avril 2006 -- Article de Khatchig Mouradian, écrivain et journaliste arméno-libanais vivant aux USA, paru sur zmag.org (Znet) le 5 avril 2006 : « L'avocate turque Eren Keskin milite depuis de nombreuses années en faveur des droits humains en Turquie, ce qui lui a valu des menaces de mort, de nombreuses poursuites judiciaires et de la prison ».
Against All Odds, Human Rights Activism in Turke
5 avril 2005, Znet - Par Khatchig Mouradian - Traduction : Louise Kiffer

Imprescriptible : Contre toute attente

5 avril 2006 -- Les négationnistes d'Ankara au concours de l'Eurovision.
Après les premières manifestations officielles du négationnisme turc à Berlin et à Lyon (18 mars 2006), les nouvelles manœuvres du genre ont pour cadre le Concours populaire de l'Eurovision qui se tient à Athènes du 18 au 20 mai 2006. L'Eurovision draine dans son sillage – hormis les sites nationaux et officiels - des sites de fans dûment répertoriés et partenaires officiels de l'opération. Parmi ceux-ci, http://eurovision-turkey.com. En page d’accueil, on y découvre la désormais classique mais toujours aussi désolante « Turkish touch » : des petits cœurs signalent chaque « chapitre » et l’un d’entre eux a pour titre… Armenian terror. Dessous, on y découvre une liste de sept sites négationnistes turcs. L’un d’entre eux (Turk Diaspora) cultive même le privilège d’être également ouvertement homophobe en affichant en page d’accueil, une photo d’une manifestation gay et lesbienne arménienne des USA sous le titre : « C’est ça la diaspora arménienne »… Pour tous ces sites (Azatyurt, Tall Armenian Tale, Armenian Question, Milli Ulku, Armenian Reality, Karabakh, Turk Diaspora) un message récurrent : « les Arméniens ont massacré les Turcs et ça fait 91 ans que ce génocide est passé sous silence… »
Collectif VAN : L’Etat-turc, maître chanteur ?

5 avril 2011 -- Turquie: lors de la Conférence intitulée "politique de la Turquie sur l’engagement dans le monde contemporain" organisée par le Centre d’analyses anglais Wilton Park à Istanbul, Davutoglu a déclaré au journaliste arménien Hagop Avédikian (AZG) : "Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre l’Azerbaïdjan pour des raisons de relations avec l’Arménie. Nous avons demandé à plusieurs reprises tant au président arménien, qu’à mon homologue Edouard Nalbandian, de restituer à Bakou un ou deux districts occupés, par exemple Fizuli ou Aghdam, comme un geste pour sauver la face à l’Azerbaïdjan. Au quel cas, l’Azerbaïdjan était également prêt à ouvrir sa frontière. Mais l’Arménie a refusé."
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011

5 avril 2011 -- Turquie: parlant sur TV le célèbre musicien turc Yavuz Bingol a expliqué pourquoi il a rejoint la campagne « Nous demandons pardon aux arméniens » amorcée par des intellectuels turcs. « Vous n’avez jamais fait des excuses même si vous aviez raison ? Ma tante a été tuée par des arméniens mais j’ai décidé de faire des excuses pour mettre la fin à la question arménienne ».
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org