Aujourd'hui : Mardi, 16 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 7 avril
Publié le : 07-04-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende photo : Le 7 avril 1994 est la date marquant le début du génocide des Tutsi par des extrémiste Hutus au Rwanda. De 800 000 à 1 million de Tutsi et Hutu modérés ont été exterminés en trois mois, le plus souvent à la machette.


Ça s’est passé un 7 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

7 avril 1720 -- Un autodafé a lieu à Madrid peu après la découverte d'une synagogue clandestine dans laquelle une vingtaine de familles se rassemblaient pour prier depuis plusieurs années. 5 juifs sont brûlés sur le bûcher ce jour-là.
Skynet : 7 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

7 avril 1915 -- Empire ottoman, défense de Van : « La fameuse ‘Révolution’ ne fut que la courageuse résistance d'Arméniens résolus à sauver l'honneur de leurs femmes et leurs propres vies, après que les Turcs, en massacrant des milliers de leurs voisins leur eussent montré quel sort les attendait. » (Ambassadeur Morgenthau, extrait du ch.23 de ses Mémoires). « Ces massacres se firent avec des cruautés inouïes. On ouvrait le ventre des enfants mâles, on dépouillait les femmes et les filles de leur vêtements, et on les chassait nues comme les bêtes fauves, dans les montagnes. On estime à quinze mille le nombre des villageois, hommes, femmes et enfants qui vinrent se réfugier à Van, et qu'il fallut nourrir au grand danger d'une famine en ville. » (Sbordone, consul italien à Van). Le 7 avril, entre le gouvernement turc et les Arméniens, ont commencé des luttes inégales à Van. Le 7 avril 1915, la ville de Van, à l'Est de la Turquie, se soulève et proclame un gouvernement arménien autonome. Les Jeunes-Turcs profitent de l'occasion pour mettre en place leur dessein d'éliminer la totalité des Arméniens de l'Asie Mineure.
Imprescriptible : Défense de Van
Imprescriptible : TEMOIGNAGES DE SURVIVANTS, TEMOINS OCULAIRES DU GENOCIDE DES ARMENIENS
Histoire de France : La première guerre mondiale

7 avril 1915 -- Empire ottoman : les cinquante-deux pièces publiées par Aram Andonian consistent en deux lettres et cinquante télégrammes. Les deux lettres, adressées à Djemal bey, délégué à Adana du Comité Union et Progrès, par un membre du Comité central de l'Ittihad de Constantinople, mettaient ce fonctionnaire au courant de la décision du Djemiet (société, nom donné dans ce document au Comité Union et Progrès) : supprimer les Arméniens vivant en Turquie. Les deux lettres sont datées du 3 mars et du 7 avril 1915. Andonian considère que ces lettres, dont il publie les reproductions, fournissent la preuve indiscutable de la préméditation des massacres et qu'elles viennent corroborer les documents publiés en 1919 dans les journaux de Constantinople : comptes-rendus des séances des procès intentés à des dirigeants jeunes-turcs responsables de ces massacres.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : Les matériaux incriminés

7 avril 1915 -- Empire ottoman. Lettre adressée par le Comité central de l'Ittihad au délégué responsable d'Adana, Djemal bey, le 7 avril 1915 : « Assurer, à l'abri de tout empêchement politique et dans une large mesure, la mise en exécution de la sublime intention de supprimer les éléments en question qui depuis des siècles entravent la progression civilisatrice de l'Etat, est le devoir de chacun de nous. Pour cela, en disant: " arrivera ce que pourra ", nous devons assumer toutes les responsabilités et appréciant la participation du gouvernement à la guerre générale comme le résultat d'un grand sacrifice, nous devons tâcher de faire aboutir les moyens entrepris aux résultats exigés. »
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : Les documents Naïm-Andonian

7 avril 1915 -- Empire ottoman : le 7 avril, commença l'attaque du Monastère. Le nouveau Mutessarif de Marach voulait investir le Monastère, mais le capitaine Khourchid s'y opposa, disant qu'il pourrait saisir tous les insurgés morts ou vifs « en moins de deux heures ». Le combat ayant continué jusqu'au soir, les Turcs décidèrent de brûler le monastère. Mais durant la nuit, les insurgés sortant du Monastère se ruèrent sur les Turcs, tuèrent un officier et plusieurs soldats et s’échappèrent dans la montagne, ne laissant que quelques hommes derrière eux. Les Turcs perdirent de 200 à 300 hommes.
Imprescriptible : Le livre bleu du gouvernement britannique concernant le traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman

7 avril 1919 -- Empire ottoman : parmi les procès intentés à Istanbul par le gouvernement libéral turc en 1919, contre les responsables du génocide des Arméniens, figure le procès concernant la région de Yozgat. Selon les statistiques ottomanes, sur une population totale avant-guerre de 33.133 Arméniens dans le district de Yozgat, 31.147 furent déportés. Selon le Procureur Général, pour la seule ville de Yozgat on ne compta que 88 survivants sur les 1800 Arméniens qui y vivaient. Le procès compta 18 séances du 5 février au 7 avril 1919. Des avocats arméniens comme Hmayak Khosrovian furent admis en tant que "procureurs personnels" et en tant que "plaignants privés". Le principal accusé était Kemâl Beğ, ex-kaymakam de Boğazlıyan puis mutasarrıf par intérim de Yozgat (vilayet d'Ankara).
Imprescriptible : Mehmet Kemâl Beğ

7 avril 1919 -- Empire ottoman. Sous le titre « Le courage de corriger une erreur », la rédaction de Vakit écrivit: « Djemal est soucieux de nettoyer le passé sanglant. » Pour apaiser les critiques, Djemal chercha des échappatoires et déclara que le chiffre était en fait un total de 900 000 mais qu'il comprenait les morts et les survivants. D'autres quotidiens garantirent l'exactitude du premier chiffre donné par Djemal, 800 000 victimes, et affirmèrent que le ministre s'était basé sur des statistiques réunies par des autorités compétentes. Le 7 avril, cédant aux pressions, Djemal démissionnait. Les auteurs turcs contemporains continuent à lui reprocher sa trahison.
Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible : Conclusion

7 avril 1919 -- Empire ottoman : selon le Français Louis Vidal, interrogé devant la cour martiale le 7 avril 1919, quinze mille Arméniens environ auraient été déportés de Trébizonde, certains orphelins ayant été ramenés et recueillis par des marins musulmans.
Petite encyclopédie du génocide arménien : Le traitement des Arméniens du caza de Trébizone, de Surméné et Akçabat et de celui d’Ordou

7 avril 1919 -- Selon une information publiée par le New York Times, 800 juifs ont été massacrés et 400 blessés et mutilés par des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura dans la ville de Felchtin.
- Le même jour, un autre pogrom éclate dans la ville de Proskurov, qui fait encore plus de victimes.
- Des rebelles commandés par Struk, allié de l'Armée nationale ukrainienne, déclenchent un pogrom à Mechigorie (Kiev). 94 juifs sont noyés dans le Dniepr.
Skynet : 7 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

7 avril 1933 -- Allemagne : une loi du 7 avril 1933 permet à Hitler de destituer aussitôt des centaines de fonctionnaires et d'universitaires juifs, tandis que les SA déclenchent au même moment une campagne brutale de boycott des magasins juifs.
Wikipédia : Adolf Hitler

7 avril 1938 -- Les nazis saisissent la banque Rothschild de Vienne et arrêtent le baron de Rothschild.
Skynet : 7 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

7 avril 1943 -- 800 juifs sont tués par les nazis à Trembovla (Ukraine).
- 50 juifs du ghetto de Skalat (Ukraine) sont chassés de la ville pour être abattus et enterrés à la hâte dans des fosses communes.
Skynet : 7 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

7 avril 1944 -- Evacuation de Buchenwald vers Flossenbürg et Dachau. Des 26.000 déportés évacués, plus de la moitié meurent en chemin, et le reste meurt de faim dans des wagons abandonnés près de Dachau.
Skynet : 7 avril, ce jour-là, n’oubliez pas

7 avril 1994 -- Rwanda : date marquant le début du génocide des Tutsi par des extrémiste Hutus. L'ONU estime que quelque 800 000 Rwandais, en majorité Tutsi, ont trouvé la mort durant ces trois mois. Certains observateurs soutiennent qu'on est proche du million. Il n'est pas certain que l'on obtienne un jour le nombre exact des victimes. Ce qui en revanche est absolument sûr, c'est que la communauté internationale assiste à une tragédie humaine qui semble être bien orchestrée. Ceux qui parmi les Hutu se sont montrés solidaires des Tutsi ont été tués comme traîtres à la cause hutu. D'une durée de cent jours, ce fut le génocide le plus rapide de l'histoire et celui de plus grande ampleur en termes de nombre de morts par jour. Certes, le peuple rwandais a été victime de plusieurs massacres, notamment en 1959, 1963, 1966, 1973, 1990, 1991, 1992 et 1993. Mais ceux qui se déroulent en avril 1994 sont sans précédent dans l'histoire de ce pays et même dans celle de l'Afrique tout entière. Ces massacres ont pris en effet une ampleur inégalée dans l'espace et dans le temps. La plupart des massacres sont le fait des milices interahamwe ("ceux qui attaquent ensemble") du Mouvement Républicain National du Développement et de la Démocratie (MRND), et impuzamugabmi ("ceux qui ont le même but") de la Coalition pour la Défense de la République" (CDR), et sont dirigés contre les Tutsis et des Hutus considérés modérés. Les exemples, fournis par de témoins dignes de foi, ne manquent pas. On se bornera à en mentionner quelques-uns : à Butare, plusieurs milliers de personnes ont été massacrées ou mutilées; à Gisenyi, des milliers de Tutsis ont subi le même sort, certains auraient été enterrés vivants dans des fosses communes au cimetière de la ville et dans la paroisse de Nyundo (formée de la préfecture de Kibuye), plus de 560 personnes ont été tuées, dont 56 religieux et religieuses et 11 auxiliaires d'apostolat; des atrocités ont été également perpétrées à Kibuye, particulièrement au stade et à la paroisse; à Gikongo, un quartier de Kigali, en un seul jour, dimanche 10 avril, la rue était couverte de cadavres sur un kilomètre; à Kiziguro, paroisse située sur la route entre Kabiro et Murambi, on découvrait une fosse commune contenant plusieurs centaines de cadavres et quelques survivants criant au secours. A Cyangugu le nombre de personnes massacrées est estimé à plus de 25 000.
AIDH - ASSEMBLEE GÉNÉRALE, 49e SESSION, 13 OCTOBRE 1994 / LA SITUATION AU RWANDA
AIDH : Les rapports des rapporteurs et représentants spéciaux des Nations unies
Wikipédia : Génocide au Rwanda
Les Commémorations du génocide des Tutsi aujourd’hui 7 avril 2011

7 avril 1995 -- USA : le Département d'histoire moderne arménienne, (Université de Californie, Los Angeles) a organisé une conférence internationale consacrée au 80e anniversaire du génocide arménien.
American University of Armenia : This day in armenian history

7 avril 1999 -- France : dépôt par Guy Hermier et les membres du groupe communiste d'une proposition de loi tendant à réprimer la contestation de l'existence des génocides et notamment du génocide du peuple arménien.
CDCA : Les Gouvernements français et le Génocide Arménien

7 avril 2008 -- Le Collectif VAN traduit une dépêche en anglais de l'agence Reuters sur le système éducatif turc, pétri d'ultranationalisme, et qui enseigne aux élèves de Turquie : "Il ne faut pas oublier qu'en Anatolie, les Arméniens ont commis un génocide". L'Education Nationale turque reçoit des subsides conséquents de l'Union européenne, qui est de fait complice de ce négationnisme d'Etat enseigné en Turquie.
Collectif VAN : Les graines du nationalisme turc se sèment à l'école

7 avril 2009 -- En dernier lieu, le rapprochement turco-arménien a sans doute été gêné par les fortes réticences manifestées par Bakou. Le 7 avril 2009, alors même que le président Obama effectuait sa visite officielle en Turquie, le président Gül avait dû téléphoner au président azerbaïdjanais, Ilham Alyev, pour le rassurer sur le contenu des discussions qu’il venait d’avoir avec le président américain au sujet de conflit du Haut-Karabakh. Inquiet du tour que prenait alors le rapprochement turco-arménien dans le contexte de pressions américaines supposées, le président azerbaïdjanais avait en effet refusé de participer au Forum de l’Alliance des civilisations, qui se tenait au même moment à Istanbul.
OVIPOT : Les prochaines échéances de la «diplomatie du football» entre la Turquie et l’Arménie

7 avril 2010 -- France : le Collectif VAN diffuse le communiqué de la Maison de la Culture Arménienne de Sevran Livry-Gargan et de la Seine-Saint-Denis MCA. Le site internet de la MCA a subi une attaque de la part de hackers turcs il y a quelques jours. Les pirates ont défacé la page d’accueil et ont affiché à la place des portraits de Mustapha Kemal (Ataturk) ainsi qu’un slogan « Un seul Turc est équivalent au monde entier ».
Collectif VAN - 93 : des nationalistes turcs ont hacké un site arménien

7 avril 2010 -- France : le mercredi 7 avril 2010 au soir, drapés de drapeaux rouges au croissant et à l'étoile blanche, 6000 compatriotes de Recep Tayyip Erdogan se sont réunis au Zénith de Paris pour écouter avec ferveur la harangue du Premier ministre turc. Ce dernier a appelé les Turcs de France à "s'intégrer" et à demander la double nationalité pour être les "diplomates" de la Turquie en Europe. Erdogan s'est prononcé contre "l'assimilation" : « le fait de demander l'assimilation est un crime contre l'humanité ». Décidément M. Erdogan, qui nie farouchement le génocide arménien, qui n’a pas vu de génocide au Darfour, qui a récemment menacé d’expulsion 100 000 clandestins arméniens travaillant en Turquie, a le sens de la formule et ne craint pas le ridicule.
Collectif VAN - Erdogan : demander l'assimilation est un crime contre l'humanité


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org