Aujourd'hui : Jeudi, 18 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 11 avril
Publié le : 11-04-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:



Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: 11 avril 1992 -- Haut-Karabagh : les Arméniens découvrent que la veille, 10 avril 1992, les forces azerbaïdjanaises avaient investi le village arménien de Maragha au Haut-Karabagh et massacré toute la population.

Voir les vidéos:



http://www.youtube.com/watch?v=5QHWOLJPXlQ&feature=player_embedded#at=37



http://www.youtube.com/watch?v=duRjV1AYHwQ&feature=player_embedded&oref=http%3A%2F%2Fs.ytimg.com%2Fyt%2Fswfbin%2Fcps-vflAkmuZF.swf&has_verified=1


Ça s’est passé un 11 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

11 avril 1649 -- Le règne de l'Inquisition au Mexique connaît son apogée avec un grand autodafé dans la ville de Mexico, au cours duquel 109 habitants se trouvent accusés d'être judaïsants, c'est-à-dire des descendants de juifs baptisés de force qui pratiquent encore le judaïsme clandestinement. 75 sont brûlés en effigie, 13 sont brûlés sur le bûcher, dont 12 après avoir été garrottés. Le seul à être brûlé vif, parce qu'il refuse de se repentir, se nomme Tomas Trevino de Sobremonte.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

11 avril 1904 -- Empire ottoman : le résistant arménien Andranik s’était retranché avec ses hommes dans le village de Tapek en empêchant l’ennemi de s’approcher de Guéliégouzan. Ichkhanadzor et Talvorik étaient défendus par Gévork Tchavouch, quant à toute la région appelée « Tête de Tchaï », elle était défendue par les hommes de Kotoyan, de Sébastatsi Mourad et de Makar. Le 11 avril, les officiers turcs ayant subi plusieurs attaques proposent une trêve. En réponse, les Arméniens exigent l’application des « réformes de mai 1895 ». Les combats reprennent. Et les 14 et 15 avril, l’ennemi se replie après de très durs affrontements près du village de Merker. Les Turcs attaquent cette fois avec des canons et les combattants arméniens se réfugient avec 20 000 civils à Guéliégouzan. Les Turcs subissent là encore un échec le 17 avril. Deux jours plus tard, les Turcs soutenus par leurs canons passent à une nouvelle offensive. Extrait (et traduit de l’arménien) de « Haykakan Harts », Encyclopédie, Erevan 1996
Anciens combattants arméniens

11 avril 1915 -- Empire ottoman : Talaat assure au député arménien Bedros Halajian qu'il n'y aura pas de massacres.
ANI : Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (April-June)

11 avril 1915 -- Empire ottoman: chef-lieu du kaza de Chadakh/Satak (vilayet de Van) : Le directeur des établissements scolaires améniens du district et chef politique local, Hovsèp Tcholoyan, est arrêté.
** (Kévorkian, 2006:393). Raymond Kevorkian, L’extermination des Arméniens par le régime jeune-turc (1915-1916), Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne]
Mass Violence

11 avril 1919 -- Empire ottoman : les funérailles de Kemal Bey à Kadıköy, sur la rive asiatique d'Istanbul, se tiennent avec grande pompe et cérémonie. Il y avait des couronnes qui portaient les inscriptions: "A l'innocente victime de la nation", "A l'innocent martyr islamique". Le 8 avril 1919, Mehmet Kemal Bey, accusé de massacre arménien fut condamné à mort par une cour martiale sous la présidence du général Mustafa Paşa. Le condamné fut pendu immédiatement à Beyazit, Istanbul, le 10 avril 1919.
Imprescriptible.fr : Mehmet Kemâl Beğ, 1885 - 1919

11 avril 1920 -- France : le Mémorandum que le Conseil de la Société des Nations adopta le 11 avril 1920 prouve d’une manière éclatante l’impuissance d’agir dans laquelle se trouvait la Société arménienne après le refus de la Conférence de la Paix de mettre à sa disposition une force réelle, capable de garantir l’exécution de ses décisions. Le Conseil de la Société déclare, dans ce Mémorandum qu’au cas où il recevrait du Conseil suprême des « assurances suffisantes » sur les points indiqués, il pourrait procéder à des enquêtes officieuses en vue de trouver un État disposé à accepter, dans les conditions précitées, le mandat sur l’Arménie, et que, si les négociations relatives au mandat n’aboutissaient pas, il serait prêt à discuter avec le Conseil suprême « s’il ne serait pas possible de prendre d’autres mesures efficaces pour la protection de l’Arménie ». Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : La reconnaissance de fait de l'Arménie et les pourparlers entre le conseil suprême et le conseil de la Société des nations au sujet du mandat sur l'Arménie

11 avril 1922 -- France : dans un article publié par le quotidien de langue française Stamboul (n° du 11 avril 1922) en réponse à un texte le mettant en cause, Gabriel Noradounghian, alors réfugié à Paris, sort de sa réserve et rappelle que «Pendant la guerre balkanique, les généraux de l'armée turque furent les premiers à apprécier la vaillante et fidèle conduite des Arméniens sur le champ de bataille... En toute justice, on ne peut qu'être désolé qu'il n'ait pas été tenu compte de pareils sacrifices et que l'aveuglement de certains dirigeants ait rompu l'affinité séculaire qui a existé — sauf pendant quelques périodes de crise — entre Turcs et Arméniens, car ces derniers constituèrent de tout temps un des éléments les plus laborieux et les plus utiles de la Turquie». Rédigées au moment où le sort des 500 000 rescapés du génocide, dispersés dans tout le Proche-Orient, était encore suspendu au règlement d'une question désormais humanitaire, ces lignes révèlent un Noradounghian à peine moins diplomate que dans la première partie de sa vie, toujours homme de compromis. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Gabriel Noradounghian (1852-1936)

11 avril 1922 -- La Compagnie Union Vie était détentrice de 10 899 contrats d’assurance vie (principalement au profit d’Arméniens) dans l’Empire Ottoman pour un montant total de 42 335 000 MF valeur de 1914. Le président d’Union-Vie, dans une lettre transmise au Ministère des Affaires étrangères français en date du 11 avril 1922 (dont l’existence a été révélé par le CDCA aux avocats arméniens), a reconnu que le décès de ces souscripteurs arméniens était dû aux massacres perpétrés par les Turcs et non par une mort naturelle. Dans ce même courrier, il indique qu’il pourrait être préjudiciable pour le prestige de la compagnie de ne pas s’acquitter des primes d’assurances vies.
CDCA

11 avril 1924 -- ottoman : dans un court message télégraphié, le Haut-Commissariat alerte Paris de ce que « les Alaouites seraient menacés d’expulsion de la Turquie ». Dans les semaines suivantes, les informations sur le sujet se multiplient. Le gérant du consulat de France à Adana informe Paris de l’existence d’un projet visant à la déportation des Alaouites de Cilicie, confirmé par le directeur général de la Police devant une délégation arabe présente à Angora. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Le sort des minorités de Cilicie et de ses environs sous le régime kémaliste dans les années 1920

10 au 11 avril 1929 -- Empire ottoman : le curé de la ville de Dyarbékir, le Père Joseph Amirkhanian, est assassiné dans sa ville, durant la nuit du 10 au 11 avril 1929. A la veille de ce meurtre, le jour de Pâques, le curé arménien avait adressé une lettre de protestation à Mustapha Kemal, contre l’interdiction par l’autorité locale de la ville de tout office religieux chez les chrétiens de Dyarbékir. Durant la nuit, quatre individus accompagnés de deux agents de police s’introduisent dans la maison du curé et le tuent. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Le sort des minorités de Cilicie et de ses environs sous le régime kémaliste dans les années 1920

11 avril 1933 -- Allemagne : le décret d'application du 11 avril 1933, connu sous le nom d'Arierparagraph, précise qu'« une personne est considérée comme non-aryenne si elle descend de non-aryens, particulièrement de parents ou de grands-parents juifs ». La présence dans l'ascendance d'un seul parent ou grand-parent juif suffit à établir le caractère non-aryen de la personne considérée, « le père ou la mère, la grand-mère ou le grand-père étant présumés juifs du fait de leur appartenance à la religion judaïque ». Cette définition particulièrement large suscite, début 1935, des débats au sein de l'appareil nazi et rend nécessaire de définir de manière plus précise qui est ou non un Juif, dans l'acception raciste du terme.
Wikipedia

11 avril 1940 -- Tous les intellectuels, juifs et polonais, de Zychlin (province de Lodz) sont arrêtés par les nazis et déportés vers plusieurs camps de concentration, d'où aucun ne reviendra.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

11 avril 1941 -- Les fascistes hongrois occupent la ville de Subotica (district de Backa, Voïvodine, Yougoslavie). Quelques jeunes juifs résistent, avant que 250 d'entre eux ne soient fusillés.
Des juifs habitaient la ville depuis le milieu du XVIIIe siècle. Au début de l'occupation, ils sont au nombre de 6 000.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

11 avril 1941 -- La loi du 11 avril 1941 montre la considération de Vichy pour ceux qui ont servi la France : « Les fonctionnaires juifs visés aux articles 2 et 3 et actuellement prisonniers de guerre ou servant dans un poste outre-mer cesseront d’exercer leurs fonctions deux mois après leur date d’arrivée en France non occupée… »
ajpn

11 avril 1942 -- Lettre de Harald Turner à l'Obergruppenführer-SS Wolff du 11 avril 1942. Harald Turner, chef de l'administration militaire de Serbie, y évoque comment il a fait abattre tous les hommes Juifs, et comment il compte liquider le camp à l'aide d'un « camion d'épouillage ». Lire la lettre en anglais
phdn.org

11 avril 1942 -- 250 juifs, qui se trouvaient hors du ghetto, sont arrêtés à Zablotov (province de Stanislavov, R.S.S. d'Ukraine) pour être déportés vers une destination inconnue.
La veille de la Pâque, les nazis rassemblent les habitants juifs de Zamosc (province de Lublin, Pologne) sur la place du marché. Plusieurs centaines d'entre eux sont abattus sur place. 3 000 sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où ils périssent tous.
Des juifs vivaient à Zamosc depuis le XVIe siècle, parmi eux se trouvèrent des érudits célèbres. En 1939, 12 000 juifs habitent la ville, dont 5 000 parviennent à se réfugier en U.R.S.S. lors de la brève occupation soviétique.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

11 avril 1945 -- 100 juifs d'origine hongroise, hommes, femmes et enfants, sont assassinés à Randegg, petite ville d'Autriche.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

11 avril 1945 -- Libération du camp de Buchenwald. On estime que dans les derniers jours avant la libération du camp, le commandant du camp et les SS abandonnent le camp aux prisonniers. Le Comité international prend le commandement du camp afin de maintenir le calme et d’organiser les conditions de survie, jusqu’à l’arrivée des Américains quelques heures plus tard. Après la libération, 13 500 personnes meurent d’épuisement, de faim, encore quotidiennement malgré l’aide médicale d’urgence. Les Américains prennent des photos, accumulant des preuves de ce qu’ils ont sous les yeux.
ajpn
Territoires-memoire.be

11 avril 1961 -- Ouverture du procès d'Adolf Eichmann à Jérusalem. Il était un haut fonctionnaire allemand sous le Troisième Reich, un officier SS Obersturmbannführer (lieutenant-colonel) et membre du parti nazi. Nommé pendant la guerre à la tête du RSHA Referat IV B4, qui s'occupe des « affaires juives et de l'évacuation », il fut responsable de la logistique de la « solution finale » (Endlösung). Il organisa notamment l'identification des victimes de l'extermination raciale prônée par le NSDAP et leur déportation vers les camps de concentration et d'extermination.
Wikipedia : 11 avril

11 avril 1992 -- Haut-Karabagh : les Arméniens découvrent que la veille, 10 avril 1992, les forces azerbaïdjanaises avaient investi le village arménien de Maragha au Haut-Karabagh et massacré toute la population. « C’était vraiment comme un Golgotha contemporain. » Telles sont les paroles de la baronne Caroline Cox. Ces mots-là sont affichés en page d'accueil du site web www.maragha.org, dont le lancement a eu lieu en septembre 2010. Maragha était l’un des plus grands villages du Nagorno-Karabakh. Le nombre des Arméniens exterminés dans des conditions atroces le 10 avril 1992 à Maragha, varie de 80 à 100, dont 30 femmes. Plus de 40 personnes ont été blessées, 63 ont été faites prisonnières. Des images insoutenables de corps brûlés et mutilés qui rappellent le génocide arménien de 1915 et les nombreux massacres et pogroms anti arméniens qui jalonnent l’histoire.
www.maragha.org
Lancement du site Maragha.org
"Maragha, 10 avril 1992. Génocide ordinaire”
Maraghar : Avril, le mois des génocides…
Maraghar : Caroline Cox parle du Golgotha contemporain

11 avril 2005 -- France : une stèle dédiée au génocide arménien a été profanée le 11 avril 2005 à Marseille.
Profanation du mémorial dédié au génocide arménien

11 avril 2005 -- Norvège : “Il appartient aux Arméniens de faire des excuses à la Turquie suite à leurs allégations erronées de génocide pendant la première guerre mondiale. ” a déclaré lundi 11 avril 2005, M. Recep Tayyip Erdogan, au cours de sa visite officielle en Norvège.
Imprescriptible.fr : LE GOLGOTHA DE L’ARMÉNIE MINEURE, LE DESTIN DE MON PERE,Nouvelle Edition Jean-Varoujean Gureghian

11 avril 2005 -- Turquie : publication de la lettre de 200 intellectuels turcs contre le nationalisme turc. Les signataires de l’appel du 11 avril dénoncent "l’hystérie collective née du nationalisme turc et kurde" et l’apathie ou la complicité des autorités. La décision d’un sous-préfet de la région d’Isparta de procéder à la destruction de tous les livres d’Orhan Pamuk "rappelle la période nazie", insiste la lettre pour souligner les responsabilités de l’Etat et du gouvernement.
Turquie Européenne

11 Avril 2009 -- France : publication du N°467 du périodique « ACHKHAR ». Au sommaire : « Le 24 Avril en régions », « Adana 1909 » etc.
Archives Imprescriptible

11 avril 2009 -- Arménie : L’opération « Les génocides vous regardent - Arméniens, Juifs, Tutsi, Darfouris, un mur contre le déni » a eu lieu à Erevan le samedi 11 avril 2009, de 12h à 18h, dans le Parc du Conservatoire, au niveau de la Statue de Komitas (derrière l'Opéra de Erevan).
3ème Opération « Les génocides vous regardent » à Erevan


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org