Aujourd'hui : Mardi, 20 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 15 avril
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Éphéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d'événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l'Histoire, sur les thématiques que l'association suit au quotidien. L'éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)



Légende : 15 avril 1916 -- Empire ottoman : on estime que, pendant l'année 1915, 60.000 déportés furent envoyés à Der-es-Zor, sur l'Euphrate et presque tous ont disparu. Le 15 avril 1916, on en expédiait en quatre convois 19.000 à Mossoul, 300 kilomètres à travers le désert. Cinq semaines plus tard, ils n'étaient plus que 2500. Photo : Ref. Nr.: 58- Les toiles étendues contre le soleil ne protégeaient ni de la chaleur le jour ni du froid la nuit. Armin T. Wegner


Ça s'est passé un 15 avril (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

15 avril 1772 -- La nouvelle Mosquée de Mehmet II le Conquérant à Istanbul, reconstruite à la demande du sultan Mustafa III (1757-1774), est ouverte à la prière. L'architecte en est Sinan-i Atik ou Atik Sinan, ou encore Azadli Sinan, (mort en 1471), architecte d'origine byzantine (grecque-orthodoxe) du XVe siècle, au service de Mehmet II Fatih (Mehmet II le Conquérant). On le nomme Sinan l'Ancien pour le distinguer de Mimar Koca Sinan, le célèbre architecte classique de Soliman le Magnifique, au siècle suivant, architecte ottoman d'origine arménienne, créateur de l'architecture classique ottomane, qui intégra les traditions proche-orientales et byzantines. La Mosquée de Mehmet II le Conquérant est édifiée sur la quatrième colline du vieux Constantinople, à l'emplacement des ruines de l'église des Apôtres dans laquelle étaient enterrés les empereurs byzantins. Son architecte, Atik Sinan, sera amputé des deux mains pour n'avoir pas construit un dôme aussi grand que celui de Sainte-Sophie.
Wikipedia: 15 avril
Wikipedia: Atik Sinan

15 avril 1881 -- Un pogrom éclate à Elisabetgrad (Russie).
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

14 et 15 avril 1904 -- Empire ottoman, région de Sassoun : en 1904, les héros du peuple arménien, Andranik, Sébastatsi Mourad, Gévork Tchavouch, Heraïr, Makar et les autres étaient tous là. Avec une poignée d'hommes, avec peu de moyens, ils ont tenu tête, pendant des semaines, à la puissante armée ottomane. Ils inscriront, à cette occasion, une page glorieuse de l'histoire des Arméniens. Andranik, qui était déjà connu fut surnommé, à cette occasion, « le héros de Sassoun ». Les 14 et 15 avril, l'ennemi se replie après de très durs affrontements près du village de Merker. Les Turcs attaquent cette fois avec des canons et les combattants arméniens se réfugient avec 20 000 civils à Guéliégouzan. Les Turcs subissent là encore un échec le 17 avril. Deux jours plus tard, les Turcs soutenus par leurs canons passent à une nouvelle offensive. Extrait (et traduit de l'arménien) de « Haykakan Harts », Encyclopédie, Erevan 1996
Anciens combattants arméniens

15 avril 1906 -- Egypte : l'Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) a été fondée le 15 avril 1906 sur l'initiative de Boghos Nubar Pacha (1851-1930). Ce jour-là, dans sa résidence du Caire, il réunit plusieurs notables arméniens afin de jeter les bases d'une grande Union. Leur motivation principale était de créer un mouvement philanthropique destiné à secourir le peuple arménien, dont la survie, en tant que minorité chrétienne de l'Empire ottoman, était menacée.
UGAB

15 avril 1909 -- Empire ottoman : massacres de Cilicie. Vers 2h du matin, le 15 avril, la fusillade redouble d'intensité. Ce sont en fait les défenseurs arméniens qui saluent l'arrivée du major Doughty-Wylie, le consul d'Angleterre à Mersine et Adana. Parvenu peu auparavant à Adana dans un train spécial affrété à Mersine, celui-ci a immédiatement rendu visite au vali pour lui demander de prendre les mesures nécessaires pour faire cesser les désordres, puis il est parti à cheval, protégé par une escorte de cavaliers, visiter le quartier arménien où son arrivée a suscité l'espoir.
* Plus forte concentration d'Arméniens du sandjak, Dört Yöl (ou Tchok Marzevan) abritait, en 1908, 4 850 habitants. Le 15 avril 1909, la nouvelle des massacres d'Adana est parvenue dans le bourg. Vers midi, Dört Yöl vit également arriver des Arméniens parvenus à fuir leur village de Nadjarlı, situé à huit heures à l'ouest du sandjak, près d'Erzin, qui avait été attaqué au cours de la nuit. Ils furent bientôt suivis de nombreux réfugiés des villages environnants qui étaient en train de flamber. Dans ces conditions, les notables locaux ont immédiatement décidé d'organiser la résistance du bourg, car pour ces solides paysans ciliciens, il était hors de question de se laisser attaquer sans répliquer.
* 15 avril, vers midi, le train en provenant d’Adana est arrivé en gare de Tarse avec à son bord des pillards qui avaient participé la veille aux « événements d'Adana », tandis que plus tard dans la soirée deux maisons arméniennes étaient pillées. Les artisans et commerçants arméniens décidèrent alors de fermer leurs échoppes et de rentrer chez eux. Le matin du vendredi 16, une rumeur sur le massacre imminent des Arméniens circule. Une soixantaine de personnes tentent de rejoindre la gare pour fuir vers le port de Mersine.
* Un des notables turcs, un certain Kibarın oghlou Ismaïl, transféra cependant sa famille d'Abdoghlou à Missis. Sur place, il prit contact avec les villageois turcomans des localités environnantes pour les inviter à attaquer Abdoghlou.
* Des gens venus de Kars Bazar et d'Hamidiyé, quelques voyous d'Adana, des Circassiens des environs de Sis et une bande de Afchars et de Tchétchènes, qui venaient de massacrer les occupants d'une vingtaine de fermes arméniennes et de moulins des alentours et de les incendier, commencèrent le siège de Sis. Celui-ci dura cinq jours, jusqu'au 19 avril.
* Le village de Sey Guétchid, situé sur la route menant de Sis à Adana, comprenait 90 maisons de Turcs, auxquels s’étaient adjoints depuis peu une trentaine de cordonniers et ferronniers originaires d'Hadjın. Quelques voyageurs d'une caravane en provenance de Sis - essentiellement des pasteurs protestants arméniens se rendant à une réunion des églises évangéliques qui devait se tenir à Adana - se retrouvèrent également bloqués dans le village dans la soirée du 15 avril. Le lendemain, voyageurs et artisans arméniens furent massacrés dans le village même par la population locale sur les ordres du maire. C'est le seul rescapé, laissé pour mort dans un état désespéré, qui en témoigne.
* A Hassan Beyli, où vivaient 1 848 Arméniens, les massacres commencèrent seulement dans la soirée du 15 avril.
* Avant les massacres d'avril dernier, les Anglais, qui ont fort peu de nationaux ou de protégés dans la Cilicie, ne possédaient à Adana aucune maison de secours. C'est seulement le 15 avril que le major Doughty-Wylie se vit obligé de créer une ambulance pour soigner les nombreux blessés et malades qui se trouvaient parmi les milliers de chrétiens qui s'étaient attachés à ses pas [...]
* Au début du XXe siècle, il ne restait plus que 750 Arméniens dans le caza d'Erzin, établis pour l'essentiel à Nadjarli, au nord d'Ayas, et 1 250 dans le caza de Hassa, dont 450 à Akbès/Ekbez, où les missionnaires français s'installèrent en 1869/1870 et fondèrent une chapelle, une école et un dispensaire. Le 15 avril 1909, 1 600 personnes se réfugièrent dans la mission attaquée par des irréguliers kurdes.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions | © Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : les premiers massacres (14-16 avril)
Imprescriptible.fr : Documents militaires français sur les massacres de Cilicie, en avril 1909, et le sauvetage des Arméniens de Kessab par la Marine française dans la baie de Bazit
Imprescriptible.fr :LA CILICIE, Une région en pleine expansion démographique et économique

15 avril 1915 -- Empire ottoman : les villages d'Amigdalia et de Maïstro, de la province d'Enos, reçurent l'ordre d'être abandonnés dans les trois jours. Leurs habitants furent dirigés sur Bagentik et Pasaït (villages musulmans), après quoi les Turcs des environs pillèrent leur fortune, les églises et deux monastères. Les persécutions antihelléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires. PARIS, LIBRAIRIE BERNARD GRASSET, 1918
Imprescriptible.fr : Gallipoli, Dardanelles Mer de Marmara, Kirkilissé

15 avril 1915 -- Empire ottoman : les réfugiés arméniens des villages voisins de Van arrivent et préviennent les habitants que 80 villages de la province de Van sont anéantis et que 24000 Arméniens ont été tués en trois jours.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (April-June)

15, 16 et 17 avril 1915 -- Empire ottoman/Cilicie. Marach : les autorités militaires procèdent à l'arrestation des notables arméniens de la ville, dont le primat auxiliaire, puis organisent la déportation de plus de 20 000 Arméniens de la ville et des villages environnants vers le désert syrien.
** (Kévorkian, 2006:733). Raymond Kevorkian, L’extermination des Arméniens par le régime jeune-turc (1915-1916), Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne]
Mass Violence

15 au 30 avril 1915 -- Empire ottoman/Cilicie. Marach. Kaza de Göksun (mutesarifat de Marach) : Dans le kaza de Göksun, les déportations concernent 9 500 Arméniens de 18 localités, tous déportés vers Alep et le désert syrien.
** (Kévorkian, 2006:727). Raymond Kevorkian, L’extermination des Arméniens par le régime jeune-turc (1915-1916), Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne]
Mass Violence

15 avril 1915 -- Empire ottoman : le Comité Central de la FRA à Constantinople envoya sa dernière lettre le 15 avril 1915 ; néanmoins, une instance temporaire de la FRA à Constantinople fut créée, transmettant plusieurs dizaines de lettres à ses homologues dans les Balkans d'avril à septembre 1915.
Armenian Trends - Mes Arménies

15 avril 1916 -- Empire ottoman : dans la journée du 15 avril (1916), les habitants de 16 villages de la circonscription de Bazelone et de Trébizonde reçurent, des autorités militaires, l'ordre de se retirer à l'intérieur de Guiouzouschané. Craignant de se voir massacrer à l'exemple des Arméniens, ils se réfugièrent dans les forêts, espérant qu'une rapide avance de l'armée russe leur apporterait le salut. Les persécutions anti helléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires. PARIS, LIBRAIRIE BERNARD GRASSET, 1918
Imprescriptible.fr : Trébizonde

15 avril 1916 -- Empire ottoman : l'armée russe a occupé Trébizonde. À l'exception de quelques orphelins arméniens et de veuves secrètement cachées par les Grecs, aucun Arménien n'est retrouvé dans la ville.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

15 avril 1916 -- Empire ottoman : le 4ème bataillon d’Ingénieurs de l'Armée turque arrive à Ras-el-Ain (Ras ul-Ain) de Damas pour aider à massacrer les Arméniens.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

15 avril 1916 -- Empire ottoman : Der-es-Zor. A l'est d'Alep, au camp de Meskéné sur l'Euphrate, au dire des Turcs eux-mêmes, 55.000 Arméniens, morts de faim, sont enterrés. On estime que, pendant l'année 1915, 60.000 déportés furent envoyés à Der-es-Zor, sur l'Euphrate et presque tous ont disparu. Le 15 avril 1916, on en expédiait en quatre convois 19.000 à Mossoul, 300 kilomètres à travers le désert. Après avoir cité le rapport de Bernau, le consul Hoffmann conclut: « En ce qui concerne le sort des Arméniens que l'on déporte au-delà de Deir-ez- Zor et qui, officiellement, doivent se rendre à Mossoul, j'ai demandé au consulat de cette ville de me communiquer approximativement le nombre de déportés partis de Deir- ez-Zor et arrivés à Mossoul au cours des derniers mois. D'après les informations qui m'ont été fournies, quatre convois ont quitté Deir-ez-Zor le 15 avril par deux chemins différents et ils ont été regroupés dans un camp sur le fleuve Khabour: ils étaient 19000 au total. Cinq semaines plus tard, ils n'étaient plus que 2500 environ - dont quelques centaines d'hommes -arrivés à Mossoul. Une partie des femmes et des jeunes filles a été vendue en cours de route à des Bédouins; tous les autres ont succombé à la faim et à la soif. » Deir ez-Zor (arabe : دير الزور ; arménien : Դեր Զոր ou Der Zor) est une ville de Syrie située sur les rives de l'Euphrate ; elle est la capitale du district du même nom, à 450 km de Damas. En 1915-1916, Deir-es-Zor fut une destination majeure d'extermination durant le génocide arménien. Un mémorial commémorant les événements tragiques a été érigé dans la ville.
L'Arménie et le proche orient, chapitre XI, « L'Arménie pendant les temps modernes » Par Fridtjof Nansen. Ternon, Yves. Enquête sur la négation d'un génocide, Marseille, Parenthèses, 1989
Imprescriptible.fr : Les fonctionnaires
Imprescriptible.fr : LES ARMÉNIENS PENDANT LA GUERRE MONDIALE

15 avril 1918 -- Empire ottoman : le gouvernement turc annonce que, lors de leur retour de la Conférence de paix de Brest-Litovsk, Talaat va accorder l'amnistie aux Arméniens en Turquie. Concrètement, c'était un geste pour plaire aux Européens, car la plupart des survivants des Arméniens vivaient à l'extérieur de la Turquie et ceux qui sont encore restés en Turquie ont été systématiquement massacrés.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1918

15 avril 1918 -- France : publication du N°8 du périodique « La Voix de l'Arménie». Au sommaire : Appel au monde civilisé (de la délégation Nationale Arménienne), Vox clamantis in deserto, « Mémoires et Document, extrait du discours du Président Wilson », La situation au Caucase, l'avance turque en Arménie, Nouveaux massacres d'Arméniens.
Archives Imprescriptible

15 avril 1919 -- Empire ottoman : la cour martiale étudie le rôle du Parti Ittihad dans les massacres arméniens.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide - 1919

15 avril 1919 -- France : publication du N° du 15 avril 1919 « Lecture pour tous». Au sommaire : « Dans le mystère de l'Arménie sanglante ».
Archives Imprescriptible
Archives Imprescriptible

15 avril 1922 -- Les Alliés par leur Note du 15 avril au gouvernement d'Angora, dont copie fut communiquée à la Porte, ne consentirent point à l'évacuation immédiate, mais se déclarèrent disposés à avancer la date d'évacuation de l'Anatolie qui serait commencée dès l'acception de l'ensemble des conditions de paix (Note des Alliés du 15 avril 1922).
Imprescriptible.fr : La Question arménienne depuis la déclaration de Paris jusqu'à la Conférence de Lausanne

15 avril 1937 -- Les Juifs ne peuvent plus obtenir le titre de Docteur.
Slideshare.net

15 avril 1938 -- Des émeutes antijuives éclatent à Dabrowa-Gornicza (province de Katowice, Pologne). De nombreux juifs sont blessés et leurs biens saccagés.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1940 -- Le ministère de l'Intérieur du Reich décrète que les hôpitaux juifs situés dans les zones administrées par les nazis doivent être soumis au programme d'euthanasie.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1941 -- Les nazis arrêtent les membres du conseil municipal de Salonique (Grèce) et promulguent des ordonnances antijuives.
Les juifs vivent à Salonique depuis deux mille ans. Lors de l'invasion allemande, ils sont au nombre de 50000.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1942 -- 100 juifs de Paskuda (district de Lublin) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1943 -- Les nazis massacrent 600 juifs de Kopyczynce (Galicie orientale, R.S.S. d'Ukraine).
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1944 -- Un groupe de prisonniers juifs de Ponary (R.S.S. de Lituanie), chargés d'effacer toutes les traces des massacres de masse, tente de fuir. 25 d'entre eux sont tués, 15 parviennent à s'évader.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1945 -- Les troupes britanniques libèrent le camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne). Ils y découvrent 40 000 survivants et 13 000 morts, juifs pour la plupart.
40 000 détenus du camp de concentration d'Oranienburg-Sachsenhausen (Allemagne) sont soumis à des marches forcées en direction de l'ouest. Des milliers d'entre eux périssent en route.
En même temps, 17 000 femmes internées au camp de concentration de Ravensbrück (situé, lui aussi, en Allemagne) sont envoyées à pied vers l'ouest, sans destination précise.
Un transport quitte le camp de concentration de Neuengamme, près de Hambourg. 1000 juifs sont conduits au camp de travail forcé d'Ebensee. Le « voyage » dure deux semaines, et de nombreux déportés périssent en route.
Israel Vivra : LE LIVRE DE LA MEMOIRE JUIVE DE SIMON WIESENTHAL

15 avril 1984 -- France : une juridiction morale, le Tribunal Permanent des Peuples, réuni à la Sorbonne, décide que " le gouvernement des Jeunes Turcs est coupable de génocide, en ce qui concerne les faits perpétrés de 1915 à 1917"
Imprescriptible.fr : Négationnisme et théorie des populations stables :le cas du génocide arménien

15 avril 1994 -- Génocide des Tutsi : les troupes belges confirmant leur retrait de la MINUAR à la suite de la mort des dix paras - et les opérations aéroportées visant à assurer le rapatriement des expatriés occidentaux, dans une totale indifférence vis-à-vis de la population civile massacrée, confirment l'abandon du Rwanda par la communauté internationale. A partir du 15 avril, il apparaît clairement aux planificateurs du génocide que le Conseil de sécurité des Nations unies ne va pas donner l'ordre aux troupes onusiennes d'arrêter les massacres de civils. Ils peuvent poursuivre leurs plans, sans même attendre le retrait de la majorité des casques bleus, décidé une semaine plus tard par le Conseil de sécurité.
aidh

15 avril 1998 -- Mort de Pol Pot : le tyran khmer rouge meurt d'une crise cardiaque dans sa résidence. Responsable d’un régime sanguinaire qui a ravagé le Cambodge de 1975 à 1979, accusé « d'auto-génocide » pour ses crimes contre la population cambodgienne, il ne fut jamais jugé. Quelques rumeurs de manipulation rôderons autour de cette mort : Pol Pot risquait en effet un procès et son corps fût incinéré avant qu’une autopsie indépendante ait put être réalisée.
LÂ’internaute

15 avril 2005 -- Belgique : malgré la multiplication, en Belgique, des agressions négationnistes depuis la décision du sommet européen du 17 décembre dernier d'ouvrir les négociations d´adhésion avec la Turquie, alors que, sous la plume du premier ministre (23/11/2002) et par la voix du ministre des affaires étrangères (lors de la séance publique du sénat du 8/12/2004), l’Etat belge a reconnu comme tel le génocide des Arméniens, la commission de la justice de la chambre des représentants, en sa séance du 15 avril 2005, a refusé d'étendre le bénéfice de la loi de 1995 réprimant pénalement la négation du génocide nazi à la négation du génocide des Arméniens.
NAM
Chambre des représentants de Belgique

13, 14 et 15 Avril 2007 -- Paris : la manifestation prévue à Paris les 13, 14 et 15 Avril 2007, se fait au nom du Mouvement Jeunes Turcs (responsables du génocide arménien de 1915). Dogü Perinçek, l'un des initiateurs du Comité Talaat Pacha, dont le procès pour négationnisme du génocide arménien se tient à Lausanne les 6 et 7 mars, est à l'origine de ces appels.
Génocide arménien : un "Mouvement Jeunes-Turcs" appelle à manifester à Paris les 13, 14 et 15 Avril 2007

15 avril 2010 -- Turkish Press du 15 avril 2010 : « Le Premier ministre Erdogan a indiqué que jusqu'à aujourd'hui, aucun président d'US n'avait utilisé le mot [génocide] contre la Turquie. Il est sûr qu'Obama n'utilisera pas non plus ce mot en G. Dans l'interview, Erdogan a de nouveau souligné que l'histoire ne peut pas être influencée. Ainsi, la Turquie n'imposera pas à l'avenir à d'autres Etats leurs histoires et elle attend la même chose de ceux-ci. "Ce qu’il s'est passé en 1915, ne sera pas et ne peut pas être reconnu par la Turquie comme un génocide. Mes attentes sont claires et j'ai exprimé cela plusieurs fois", a dit Erdogan lors de sa conversation avec Amandour.»
USA : Obama ne dira pas le mot en G

15 avril 2011 -- Turquie: le livre intitulé « les victimes du génocide commis par les arméniens - Baganis Ayrim » écrit par la député azérie Ganira Pashayeva et le rédacteur en chef du journal Serq Akif Ashirli, a été publié en turc. Le livre raconte le soi-disant « génocide commis par les forces armées arméniennes la nuit du 23 au 24 mars 1990 dans le village de Baganis Ayrim dans la région de Gazakh ».
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011

15 avril 2015 -- Le parlement européen vote une résolution dans laquelle elle réaffirme sa reconnaissance du génocide arménien et invite la Turquie à reconnaître le génocide et « à effectuer en toute bonne foi un inventaire complet du patrimoine culturel arménien et autre détruit ou endommagé au cours du siècle dernier sur son territoire ».
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org